Kodak VISION3 500T

Pellicule

Index des termes :

Kodak VISION3 500T;5219;7219;VISION3 500

Résultats de la recherche

Articles (120)

Jazz pour trio d’opérateurs
Éric Gautier, AFC, Julien Poupard, AFC, et Marie Spencer, AFC, SBC, parlent de leur travail sur la série Netflix "The Eddy"

Entretiens avec des directeurs de la photographie

"The Eddy", dernier projet de Netflix tourné en France, est une minisérie de huit épisodes qui raconte la vie et les déboires d’un club de jazz parisien et du groupe éponyme qui y joue. Un projet dont le ton se rapproche plus du cinéma d’auteur que des productions habituelles de Netflix.

"Le parfum du bokeh", avec Darius Khondji, AFC, ASC, pour "Uncut Gems"
Par Benjamin B, membre consultant de l’AFC

Propos et entretiens

Benjamin B, membre consultant de l’AFC, inaugure sur son blog hébergé par l’ASC, en anglais, une série d’entretiens intitulée "Frames" ("Cadres"). Le premier entretien a été réalisé avec Darius Khondji, AFC, ASC, entre autres, pour le film Uncut Gems, de Josh et Benny Safdie, qu’il a photographié. Dans ce premier billet, Benjamin B explique le principe de cette série.

"Les rythmes de la lumière"
"Lauréat de l’ASC International Award 2020, Bruno Delbonnel, AFC, ASC, construit la lumière telle une ’pièce de musique’", par Benjamin B

Livres et revues

Dans un article publié par l’American Cinematographer de février 2020, Benjamin B, membre consultant de l’AFC, s’entretient avec le directeur de la photographie Bruno Delbonnel, AFC, ASC, qui vient d’être honoré, samedi 25 janvier, de l’ASC International Award 2020. Après avoir survolé son parcours jusqu’à son admission à l’ASC, en 2009, ses parrains étant Michael Chapman, Guillermo Navarro et Woody Omens, il revient avec lui sur la pratique de son travail - choix de focales, lumière, rendu de l’image, étalonnage - d’Amélie Poulain à Un long dimanche de fiançailles, d’Inside Llewyn Davis à La Ballade de Buster Scruggs, en passant par Dark Shadows ou Faust.

Film for the Mayor
Interview with cinematographer Sébastien Buchmann, AFC, about his work on Nicolas Pariser’s film "Alice and the Mayor"

Les entretiens au Festival de Cannes

A graduate of the Ecole nationale supérieure Louis-Lumière with a major in Cinema, Sébastien Buchmann, AFC, has been working on both documentaries and fiction films ever since. He has worked a number of times with Dominique Marchais, who is a director of activist documentaries (La ligne de partage des eaux, Nul homme n’est une île). On the fiction side, he is the faithful associate of Valérie Donzelli, La guerre est déclarée, Mickhaël Hers, Amanda, and Nicolas Pariser, alongside whom he has just completed a new philosophic-political opus entitled Alice et le Maire (Alice and the Mayor), in selection at the Directors’ Fortnight.

Quentin Tarantino et Robert Richardson, ASC, tournent "Once Upon a Time in Hollywood" en pellicule Kodak 35 mm

Nos associés à Cannes

Tourné en pellicule Kodak 35mm, Once Upon a Time in Hollywood, le drame très attendu de Quentin Tarantino sur l’ère des meurtres de Manson, sera présenté en première mondiale au Festival de Cannes 2019. Ce long métrage marque la sixième collaboration entre le réalisateur et le directeur de la photographie primé aux Oscars Robert Richardson, ASC.

Si les scènes de la vie conjugale m’étaient contées...
Entretien filmé avec le directeur de la photographie Rémy Chevrin, AFC, à propos de son travail sur "Chambre 212", de Christophe Honoré, par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Après Plaire, aimer et courir vite, sélectionné en Compétition officielle pour la Palme d’or 2018, le cinéaste Christophe Honoré revient à Cannes cette année avec Chambre 212, photographié par Rémy Chevrin, AFC. Un film où l’unité de temps et de lieu donne le schéma de narration, dans une mise en scène plus expérimentale.

De l’argentique pour le maire
Entretien avec le directeur de la photographie Sébastien Buchmann, AFC, à propos de son travail sur "Alice et le maire", de Nicolas Pariser

Les entretiens au Festival de Cannes

Issu de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, spécialité Cinéma, Sébastien Buchmann, AFC, exerce son talent entre documentaire et fiction. Il a travaillé à plusieurs reprises avec Dominique Marchais, réalisateur de documentaires engagés (La Ligne de partage des eaux, Nul homme n’est une île). Côté fiction, il est le fidèle collaborateur de Valérie Donzelli, La guerre est déclarée, de Mickhaël Hers, Amanda, et de Nicolas Pariser qu’il accompagne encore aujourd’hui pour son nouvel opus philosophico-politique, Alice et le maire, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Manu Dacosse, SBC, talks about his work on "Let the Corpses Tan", by Hélène Cattet and Bruno Forzani

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Director of photography Manu Dacosse, SBC, recently received the Magritte Award for Best Cinematography on the movie Laissez bronzer les cadavres (Let the Corpses Tan), by Hélène Cattet and Bruno Forzani. Adapted from the novel by Jean-Patrick Manchette and Jean-Pierre Bastid the film is a crossover between a western and Giallo, shot on film featuring colorful images and a very pop staging. (FR)

Manu Dacosse, SBC, parle de son travail sur "Laissez bronzer les cadavres", d’Hélène Cattet et Bruno Forzani

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Le directeur de la photographie Manu Dacosse, SBC, vient de recevoir le Magritte 2019 de la Meilleure image (l’équivalent belge de nos César) pour son travail sur le film Laissez bronzer les cadavres, d’Hélène Cattet et Bruno Forzani. Une œuvre étrange, entre western et "giallo", adaptée du roman de Jean-Patrick Manchette et Jean-Pierre Bastid. Retour sur ce film qui fait la part belle aux images colorées et à une mise en scène très pop. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie Simon Beaufils à propos d’"Un couteau dans le cœur", de Yann Gonzalez

Les entretiens au Festival de Cannes

Le réalisateur Yann Gonzalez concourrait pour la Caméra d’or à Cannes en 2013 avec Les Rencontres d’après-minuit. Son film Un couteau dans le cœur est en Compétition officielle de ce 71e Festival, événement assez rare pour un deuxième long métrage. Simon Beaufils, son fidèle directeur de la photographie, a travaillé récemment avec Julia Kowalski pour Crache cœur, Justine Triet pour Victoria et Christophe Regin pour La Surface de réparation. Il témoigne ici de l’engagement cinématographique de ce jeune réalisateur qu’il aime accompagner dans son grand plaisir de cinéma. (BB)

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, discusses her work on Alice Rohrwacher’s “Lazzaro felice”

Les entretiens au Festival de Cannes

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, has filmed over fifty feature-length films during her career, and has worked with many French and foreign directors. She filmed two of the foreign feature-length films at Cannes this year : Jaime Rosales’ Petra, selected in the Directors’ Fortnight, and Alice Rohrwacher’s Lazzaro felice. This is the third time that Hélène Louvart has worked with the Italian director. In 2014, The Wonders won the Grand Prix at Cannes. The director is back this year on the Croisette with Lazzaro felice, in Official Competition. (BB)

"Monochromatic Painting", by François Reumont for the AFC Cinematographer Łukasz Żal, PSC, discusses his work on Pawel Pawlikowski’s "Cold War"

Les entretiens au Festival de Cannes

Polish filmmaker Pawel Pawlikowski is back after his highly-regarded film Ida, in 2013 (Oscar for Best Foreign Film) with Cold War, a love story set to a background of music and tension between East and West. His countryman and Oscar nominee Łukasz Żal, PSC, was the director of photography, again in black and white and 1.37 aspect ratio. The film is in the Official Competition for the 2018 Golden Palm at Cannes Film Festival. (FR)

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Lazzaro felice", d’Alice Rohrwacher

Les entretiens au Festival de Cannes

Avec une cinquantaine de longs métrages à son actif, la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, a collaboré avec de nombreux réalisateurs français et internationaux. Elle signe l’image de deux longs métrages étrangers cette année à Cannes : Petra, de Jaime Rosales, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, et Lazzaro felice, d’Alice Rohrwacher. C’est la troisième fois qu’Hélène Louvart travaille avec la réalisatrice italienne. En 2014, Les Merveilles avait remporté le Grand prix à Cannes. La réalisatrice revient cette année sur la Croisette avec Lazzaro felice, en Compétition officielle. (BB)

Jaime Rosales fait le choix du 35 mm, de la production à la postproduction, pour "Petra", photographié par Hélène Louvart, AFC

Nos associés à Cannes

Tourné sur pellicule Kodak 35 mm, Petra, réalisé par Jaime Rosales, est projeté à la Quinzaine des réalisateurs. Si son histoire puissante, structurée en un récit non-linéaire, intriguera sûrement le public, l’histoire de sa production est aussi remarquable - impliquant une caméra, un seul objectif, cadré entièrement au Steadicam -, comme celle de sa postproduction, achevée elle aussi en 35 mm.

"L’hiver en été", par François Reumont pour l’AFC Où il est question du travail du directeur de la photographie Rémy Chevrin, AFC, sur "Plaire, aimer et courir vite", de Christophe Honoré

Les entretiens au Festival de Cannes

Plaire, aimer et courir vite signe le retour en Compétition officielle pour le réalisateur Christophe Honoré (après Les Chansons d’amour, en 2007). Ce mélodrame entre deux hommes met en scène la vie parisienne d’un jeune, venu de Bretagne pour ses études. Un film qui se déroule au cœur des années 1990 et qui évoque le sida et l’œuvre d’artistes dans le monde homosexuel de cette époque. Rémy Chevrin, AFC, nous parle de ce tournage de film de passé immédiat. (FR)

Le directeur de la photographie David Ungaro, AFC, et le réalisateur Guillaume Nicloux parlent des "Confins du monde"

Les entretiens au Festival de Cannes

De retour sur la Croisette après un film tourné par 50° dans la Vallée de la Mort en 2015, Valley of Love, avec Gérard Depardieu et Isabelle Huppert), le cinéaste Guillaume Nicloux est parti cette fois au Vietnam pour rapporter un film de vengeance. Il a emmené dans ses bagages David Ungaro, AFC, pour filmer cette histoire qui se déroule aux prémices de la guerre d’Indochine. Retour sur la fabrication de ce film avec le directeur de la photo et le réalisateur. (FR)

Eric Gautier, AFC, tourne "The Mercy" en pellicule Kodak 35 mm

Kodak

Tourné en pellicule Kodak 35 mm par le directeur de la photographie français Eric Gautier, AFC, The Mercy est basé sur l’histoire vraie de l’homme d’affaires et navigateur américain Donald Crowhurst, et de sa tentative malheureuse de remporter le premier tour du monde sans escale, le Golden Globe du Sunday Times, en 1968. Le directeur de la photographie nous explique comment il a utilisé la pellicule Kodak 35 mm pour offrir au film une esthétique émouvante et sensuelle.

Le directeur de la photographie Marcell Rév, HSC, parle de son travail sur "Jupiter’s Moon", de Kornel Mundruczo

Les entretiens au Festival de Cannes

Après l’étonnant White God où les chiens dominaient la ville, le tandem Kornel Mundruczo (réalisation) - Marcell Rév (image) revient sur la croisette pour présenter une étrange allégorie politique et religieuse qui donne lieu à un travail vertigineux à l’image, tournée en pellicule Kodak Vision 3 5219 500 T. Jupiter’s Moon est en sélection officielle pour la Palme d’or...

Marcell Rév, HSC, discusses his work on "Jupiter’s Moon", by Kornél Mundruczó
By François Reumont, for the AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

After the astounding White God, in which dog hounds take control over town, the duet Kornél Mundruczó (director) - Marcell Rév (DoP) is back on the Croisette to present a strange political and religious allegory, that gives rise to an uplifting filmed visuals, shot on Kodak Vision3 5219 500T . Jupiter’s Moon is in official selection for the Palme d’Or.

Le directeur de la photographie Paul Guilhaume parle de son travail sur "Ava", de Léa Mysius

Les entretiens au Festival de Cannes

Sorti du département Image de La fémis en 2014, Paul Guilhaume a travaillé avec Léa Mysius (même promotion, section scénario) sur le moyen métrage L’Ile jaune, tourné en 16 mm anamorphique et pour lequel il obtient le Prix de la meilleure photo au Festival de Clermont-Ferrand en 2016. Il poursuit cette collaboration avec Léa Mysius pour son premier long métrage, Ava, tourné également sur pellicule et sélectionné à la Semaine de la Critique de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

La pellicule 35 mm Kodak sert un choix naturaliste et offre et un rendu exquis à ‘’L’Avenir’’
Entretien avec Denis Lenoir, AFC, ASC

Kodak

Le film écrit et réalisé par la Française Mia Hansen-Løve, et dans lequel Isabelle Huppert tient le rôle principal, dépeint la vie d’une professeure de philosophie qui traverse une période difficile. Librement inspiré de la vie de la propre mère de sa réalisatrice, le film pose des questions philosophiques sur le radicalisme, la révolution, la foi ou le vieillissement. Isabelle Huppert a été honorée pour son jeu sobre et élégant par les prix des critiques de Londres, Los Angeles et New York.

Interview with Cinematographer Linus Sandgren, FSF, about his work on Damien Chazelle’s “La La Land”
Fall in love with Hollywood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

In honor of the French release on 25 January 2017 of Damien Chazelle’s La La Land (cinematography by Linus Sandgren, FSF), the Swedish director of photography granted us an interview about his work on this film, which was recently given an award by the foreign press association in Hollywood.

Technicolor révèle une icône

Laboratoires, Postproduction, VFX

Jackie est le dernier film du réalisateur chilien Pablo Larraín, après Neruda qui a marqué la critique à Cannes. Le film est un habile puzzle entre images réelles et images fictionnelles, biopic sur la première dame des Etats-Unis, dans les jours qui suivirent l’assassinat du président Kennedy.

Entretien avec le directeur de la photographie Linus Sandgren, FSF, à propos de son travail sur "La La Land", de Damien Chazelle
Coup de cœur sur Hollywood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

A l’occasion de la sortie en salles, le 25 janvier 2017, de La La Land, réalisé par Damien Chazelle et photographié par Linus Sandgren, FSF, lire ci-après un entretien avec le directeur de la photographie suédois à propos de son travail sur le film, récemment récompensé par la presse étrangère à Hollywood.

Stéphane Fontaine, AFC, nous rapproche plus que jamais de "Jackie"

Livres et revues

Dans un article paru dans le numéro de décembre 2016 d’ICG Magazine et intitulé "Le visage d’une nation – Stéphane Fontaine, AFC, nous rapproche plus que jamais de Jackie", Valentina Valentini revient sur le travail effectué sur le film de Pablo Larraín qui met en images, sous les traits de Natalie Portman, l’un des portraits les plus intimes de Jacqueline Kennedy pendant et après l’assassinat de son époux, en 1963.

Entretien avec Stéphane Fontaine, AFC, à propos du film "Jackie", de Pablo Larraín
Ou comment le Super 16 joue un rôle créatif dans ce "biopic" remarquablement bien filmé

Propos et entretiens

Le directeur de la photographie Stéphane Fontaine, AFC, a signé les images du film de Pablo Larraín Jackie, pour lequel il a été nommé aux "Critics’ Choice Awards" 2016 et à bien d’autres prix d’associations de critiques de cinéma nord-américaines. Daron James s’est entretenu avec lui avant la sortie du film en salles aux USA pour la communauté de cinéastes internautes No Film School ; voici une traduction de quelques extraits de ses propos.

Le directeur de la photographie André Turpin parle de son travail sur "Juste la fin du monde", de Xavier Dolan

Les entretiens au Festival de Cannes

Le Québécois André Turpin conjugue les rôles de directeur de la photographie, de réalisateur et de scénariste. Endorphine, son dernier film, est sorti récemment au Canada. Sa carrière de directeur de la photographie s’appuie sur une fidèle collaboration avec Denis Villeneuve pour Un 32 août sur terre, Maëlstrom (Jutra de la Meilleure photographie) et Incendies (Prix Génie et Jutra de la Meilleure photographie).
Depuis Tom à la ferme, André Turpin accompagne le jeune réalisateur québécois Xavier Dolan. Il signe l’image de Juste la fin du monde, le sixième long métrage du plus prolifique réalisateur de cette 69e édition cannoise, en lice pour la Palme d’or. (BB)

Films (87)