Les entretiens au Festival de Cannes

Entretien avec le directeur de la photographie Ed Lachman, ASC, à propos de "Wonderstruck", de Todd Haynes
Entretien filmé, par François Reumont pour l’AFC

Produit par Amazon Studios, le nouvel opus de Todd Haynes porte a l’écran un roman de Brian Selznick de 2011. Cet écrivain et illustrateur spécialisé dans les livres pour la jeunesse est aussi l’auteur du scénario de Hugo Cabret, de Martin Scorcese. Pour ce film-ci, une double narration à cheval entre les années 1920 et 1970 a été photographiée par Edward Lachman, ASC. Le chef opérateur new-yorkais invité à Cannes par sa production nous confie, dans cet entretien filmé, ses choix d’image, son amour pour la pellicule, et partage quelques observations quant au futur de la narration cinématographique...

Les entretiens de l’AFC au Festival de Cannes 2017

Depuis l’ouverture du 70e Festival de Cannes, mercredi 17 mai 2017, nous avons publié vingt-neuf textes et entretiens où des directeurs de la photographie parlent de leur travail sur un film sélectionné dans l’une ou l’autre des sélections et sections. Voici réunis les liens permettant de lire ou relire, voir ou revoir, chacun d’eux.

Le directeur de la photographie Frankie DeMarco parle de son travail sur "How to Talk to Girls at Parties", de John Cameron Mitchell
Par Madelyn Most pour l’AFC

Frankie DeMarco vit à New York. Il a débuté sa carrière sur des publicités, des documentaires et des films indépendants, et a gravi les échelons professionnels pour devenir directeur de la photographie sur des documentaires, des longs métrages, des publicités et pour la télévision. Il a été nommé trois fois aux "Film Independant Spirit Awards". How to Talk to Girls at Parties est son quatrième film avec le réalisateur John Cameron Mitchell.

Patrick Ghiringhelli, directeur de la photographie, parle de son travail sur "Djam", de Tony Gatlif
"Rebetiko Blues", par François Reumont pour l’AFC

Le cinéaste musicien Tony Gatlif, récompensé à Cannes en 2004 (pour le film Exils), s’intéresse cette année à une autre histoire de femmes. Entre la Turquie, le nord de la Grèce et l’île de Lesbos, Djam a nécessité 40 jours de tournage, sur un mode "road movie musical". Retour avec le directeur de la photographie Patrick Ghiringhelli sur ce film présenté lors d’une Séance spéciale au Cinéma de la Plage, au Festival de Cannes.

Entretien avec le directeur de la photographie Philippe Le Sourd, AFC, à propos de son travail sur "Les Proies", de Sofia Coppola
"Moonlight en Louisiane"

Pour son nouveau long métrage, la réalisatrice américaine Sofia Coppola a décidé de porter à l’écran le roman de Tomas Cullinan, Les Proies, qui narre l’irruption d’un soldat ennemi blessé dans un pensionnat de jeunes filles au beau milieu de la guerre de sécession. Un remake (sans l’être) de la première adaptation faite par Don Siegel en 1971 avec Clint Eastwood dans le rôle du soldat. Pour cette nouvelle version, les femmes sont à l’honneur et composent un casting prestigieux autour du personnage de John Mac Burney (Colin Farrell). Philippe Le Sourd, AFC, signe les images de ce film tourné en Louisiane. (FR)

Le directeur de la photo Fredrik Wenzel parle de son travail à propos de "The Square", de Ruben Ostlund
Entretien filmé par François Reumont pour l’AFC

Après Snow Therapy en 2014, le réalisateur suédois Ruben Ostlund revient en compétition avec The Square, mis en image par son compatriote Fredrik Wenzel. Un film sur la perte de confiance dont le personnage principal évolue dans le milieu de l’art contemporain. Une mise en scène qui incorpore dans son style des mouvements inattendus de caméra...

Le directeur de la photographie Christian Berger, AAC, parle de son travail sur "Happy End", de Michael Haneke
Entretien filmé par François Reumont pour l’AFC

En reprenant le casting et citant explicitement sa précédente étude sur l’euthanasie, le réalisateur autrichien continue son chemin sur la Croisette avec une suite plutôt comique. Un film dépeignant la vie de trois générations de la haute bourgeoisie calaisienne confrontée à la dépression, le suicide et la difficulté d’aimer. Le directeur de la photographie Christian Berger, AAC, fidèle compagnon de Michael Haneke, nous fait partager sa méthode de travail et les dernières avancées technologiques de son système d’éclairage par réflexion utilisé in situ sur ce film.

Entretien avec le directeur de la photographie Laurent Brunet, AFC, à propos de son travail sur "After the War", d’Annarita Zambrano
"Après la guerre"

Pour son premier long métrage, la réalisatrice italienne Annarita Zambrano a choisi de porter à l’écran une histoire d’exil entre un père et sa fille dans le contexte politique des années 1980, post Brigades Rouges. Une histoire qui se déroule entre l’Italie et le sud-ouest de la France, mise en images par Laurent Brunet, AFC, sélectionné en compétition officielle dans la catégorie Un certain regard (FR)

La directrice de la photographie Emilie Noblet parle de son travail sur "Jeune femme", de Léonor Serraille
Par François Reumont pour l’AFC

Camarades de promotion 2013 à La fémis, Léonor Seraille et Emilie Noblet ont eu le temps de se côtoyer et travailler ensemble sur des projets d’études. À sa sortie, la réalisatrice a l’opportunité de présenter son scénario de fin d’études à la Cinémathèque pour lequel Emilie Noblet s’est immédiatement sentie attachée. Proposant de l’accompagner sur ce premier long métrage, les deux jeunes femmes se sont lancées dans l’aventure. Jeune femme en est le résultat, projeté en Sélection officielle, section Un certain regard, et concourant pour la caméra d’or... (FR)

Le directeur de la photographie Marcell Rév, HSC, parle de son travail sur "Jupiter’s Moon", de Kornel Mundruczo

Après l’étonnant White God où les chiens dominaient la ville, le tandem Kornel Mundruczo (réalisation) - Marcell Rév (image) revient sur la croisette pour présenter une étrange allégorie politique et religieuse qui donne lieu à un travail vertigineux à l’image, tournée en pellicule Kodak Vision 3 5219 500 T. Jupiter’s Moon est en sélection officielle pour la Palme d’or...

Le directeur de la photographie Pierre Milon, AFC, parle de son travail sur "L’Atelier", de Laurent Cantet

C’est par une image apparemment simple, discrète, mais surtout évidente que l’on pourrait reconnaître le travail de Pierre Milon, AFC. Il collabore fidèlement depuis une vingtaine d’années avec Robert Guédiguian et Laurent Cantet, Anne Villacèque et Lucas Belvaux. Sortis de l’IDHEC la même année, il tourne avec Laurent Cantet son premier long métrage en 2001, L’Emploi du temps, puis il enchaîne avec Vers le sud, Entre les murs, Foxfire confessions d’un gang de filles et tout dernièrement L’Atelier projeté dans la section Un certain regard de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de son travail sur "Nos années folles", d’André Téchiné

Julien Hirsch, AFC, avait éclairé Les Temps qui changent, d’André Téchiné, et collaborait déjà avec Jean-Luc Godard et Arnaud des Pallières lorsqu’il remporta le César de la Meilleure photographie en 2007 pour Lady Chatterley, de Pascale Ferran. C’est pour Nos années folles qu’il collabore pour la 7e fois avec André Téchiné qui, pour ce nouveau film d’époque, prend de grandes libertés avec la chronologie du récit. Avec pas moins de 38 films à son actif, un hommage est rendu au réalisateur par la sélection de ce dernier long métrage au 70e Festival de Cannes (BB).

Entretien avec la directrice de la photographie Claire Mathon, AFC, à propos de son travail sur "Une vie violente", de Thierry de Peretti

Claire Mathon, AFC, porte des films singuliers, éclaire des premiers longs métrages puis accompagne fidèlement des réalisateurs tels que Maïwenn ou Alain Guiraudie. S’engageant avec sa caméra pour escorter la mise en scène, elle signe l’image d’Une vie violente, le 2e film du comédien et réalisateur Thierry de Peretti. Après Les Apaches, apprécié sur la Croisette en 2013, Thierry de Peretti revient à Cannes en sélection à la 56e Semaine de la Critique avec cette chronique corse, inspirée de faits réels et interprétée exclusivement par des comédiens du terroir.

Entretien avec le directeur de la photographie David Chambille à propos de son travail sur "En attendant les hirondelles", de Karim Moussaoui
Les Hirondelles ne font pas le printemps

En attendant les hirondelles est le premier long métrage du réalisateur algérien Karim Moussaoui, remarqué en 2015 pour son moyen métrage Les Jours d’avant. Sélectionné en Compétition officielle à Un Certain Regard, ce film dresse un tableau impressionniste de la société algérienne de 2016. Il raconte l’histoire de trois personnages, celle d’un riche promoteur immobilier, dont le passé et le présent s’entrechoquent, d’un neurologue ambitieux rattrapé par son passé et d’une jeune femme tiraillée entre la voie de la raison et ses sentiments. Un triptyque qui nous plongent dans "l’âme humaine de la société arabe contemporaine". C’est David Chambille qui signe les images de ce film tourné entièrement en Algérie. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie Guillaume Deffontaines, AFC, à propos de son travail sur "Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc"
Par François Reumont pour l’AFC

Bruno Dumont offre l’ovni cinématographique de Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs 2017. Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc est l’adaptation musicale d’un drame médiéval de Charles Péguy, où le texte d’origine, scrupuleusement respecté, est chanté par des enfants avec des accents R’n’B. Le tout sur une étrange musique où se mêle orgue classique, rythme de batterie frénétique et guitare saturée.

A propos du "Redoutable", de Michel Hazanavicius, photographié par Guillaume Schiffman, AFC
"Filmer Godard", par François Reumont pour l’AFC

Un projet courageux que cet inattendu biopic consacré à Jean-Luc Godard de la part de Michel Hazanavicius. Ce réalisateur de comédies à succès (OSS 117, The Artist), et cinéphile a décidé de rendre un hommage mordant à l’icône mondiale de la nouvelle vague. Pour Guillaume Schiffman, AFC, le tournage de ce film pas comme les autres a soudain pris une dimension personnelle et sentimentale en raison des liens familiaux qui unissent le chef opérateur au réalisateur emblème de la nouvelle vague.

Où la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Napalm", de Claude Lanzmann
Sur la route de Pyongyang

Après une introduction qui brouille les cartes, le nouveau documentaire de Claude Lanzmann est en réalité le journal intime d’un homme à l’hiver de sa vie qui raconte au spectateur son idylle secrète avec une infirmière nord-coréenne, il y a de cela 58 ans. Histoire d’amour impossible, aussi courte que passionnée, qui aurait pu donner lieu à une adaptation fictionnelle comme Clint Eastwood le fit jadis avec le roman Sur la route de Madison. Caroline Champetier, AFC, a accompagné le cinéaste lors de ce retour au pays de la dynastie Kim. (FR)

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "120 battements par minute", de Robin Campillo

Le parcours de la directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, est balisé par des rencontres avec des réalisateurs très différents, allant de Téchiné à Valeria Bruni Tedeschi, en passant par Ozon, des Pallières ou les réalisateurs israéliens Ronit et Sholmi Elkabetz. Elle a éclairé les deux premiers films du scénariste et monteur de Laurent Cantet, Robin Campillo. Son premier long métrage, Les Revenants, a été adapté pour une série éponyme devenue mythique aussi bien en France qu’aux États-Unis. Après avoir réalisé Eastern Boy, Robin Campillo fait son entrée pour la première fois sur la Croisette avec, en compétition officielle, 120 battements par minute. (BB)

Entretien avec le directeur de la photographie Yves Cape, AFC, SBC, à propos de son travail sur "Les Filles d’Avril", de Michel Franco

Yves Cape, AFC, SBC, a commencé sa carrière avec Bruno Dumont puis il a collaboré avec Claire Denis, Patrice Chéreau, Cédric Khan, Guillaume Nicloux et dernièrement avec Arnaud des Pallières. En 2014, il rencontre le réalisateur mexicain Michel Franco avec lequel il tourne à Los Angeles Chronic, qui remporte le Prix du scénario à Cannes en 2015. Pour ce 70e Festival, le réalisateur revient à Cannes avec Las hijas de Abril (Les Filles d’Avril) en sélection à Un certain regard.

Le directeur de la photographie Philippe Rousselot, AFC, ASC, parle de son travail sur "Et au milieu coule une rivière", de Robert Redford

Projeté en copie restaurée dans le cadre de la section Cannes Classics, Et au milieu coule une rivière, de Robert Redford, est le film qui a valu à Philippe Rousselot, AFC, ASC, l’Oscar de la Meilleure photographie en 1993. Cette chronique de l’Amérique rurale des années 1920 dépeint le trajet de deux frères interprétés par Brad Pitt et Craig Sheffer. Le chef opérateur, actuellement en préparation à Londres du deuxième opus des Animaux fantastiques, de David Yates, revient sur ce film marquant de sa prestigieuse carrière. (FR)

Le directeur de la photographie Ben Richardson parle de son travail sur "Wind River", de Taylor Sheridan
Nature prédatrice

Découvert internationalement avec Les Bêtes du Sud sauvage, en 2012 (Caméra d’or à Cannes), le directeur de la photographie britannique Ben Richardson a depuis signé l’image de plusieurs longs métrages. C’est en compagnie de Taylor Sheridan (scénariste de Sicario et Hell or High Water) qu’il revient cette année sur la Croisette pour Wind River, un thriller hivernal tourné dans les territoires enneigés de l’Utah. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie David Ungaro, AFC, à propos de son travail sur "A Prayer Before Dawn", de Jean-Stéphane Sauvaire
La danse du ring

Pour A Prayer Before Dawn, le nouveau film de Jean-Stéphane Sauvaire (auteur du remarqué Johnny Mad Dog, en 2008), David Ungaro, AFC, s’est plongé dans l’univers carcéral et dans celui de la boxe thaïlandaise. Un film coup de poing sur la véritable histoire de Billy Moore, jeune délinquant natif de Liverpool, incarcéré en Thaïlande pour trafic de drogue dans la prison de Klong Prem. Sa pratique de la boxe thaï va peu à peu lui permettre de survivre et de se sortir de cet enfer...
Retour sur un tournage entre Thaïlande et Philippines pour ce film présenté à Cannes en Séance de minuit. (FR)

Renato Berta, AFC, parle de son travail sur "L’Amant d’un jour", de Philippe Garrel

Depuis Charles mort ou vif, du Suisse Alain Tanner en 1969, le directeur de la photographie Renato Berta, AFC, a éclairé pas moins d’une centaine de longs métrages. Il accompagne les réalisateurs de la nouvelle vague et privilégie le cinéma d’auteur. Il croise Philippe Garrel très tardivement, en 2015, pour L’Ombre des femmes, puis signe l’image de L’Amant d’un jour, tourné en 35 mm argentique noir-et-blanc. L’Amant d’un jour, 27e long métrage s’inscrivant dans la longue carrière de ce réalisateur (très) indépendant, est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, dans le cadre du Festival de Cannes 2017. (BB)

Le directeur de la photographie Paul Guilhaume parle de son travail sur "Ava", de Léa Mysius

Sorti du département Image de La fémis en 2014, Paul Guilhaume a travaillé avec Léa Mysius (même promotion, section scénario) sur le moyen métrage L’Ile jaune, tourné en 16 mm anamorphique et pour lequel il obtient le Prix de la meilleure photo au Festival de Clermont-Ferrand en 2016. Il poursuit cette collaboration avec Léa Mysius pour son premier long métrage, Ava, tourné également sur pellicule et sélectionné à la Semaine de la Critique de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Entretien avec le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, à propos de son travail sur "Barbara", de Mathieu Amalric

Barbara, qui n’est pas un biopic sur la "Dame en noir", sort sur les écrans pour les 20 ans de la disparition de la chanteuse. Mathieu Amalric signe ici son 6e long métrage et revient sur la Croisette où il avait remporté le Prix de la mise en scène en 2010 pour Tournée. Christophe Beaucarne, AFC, SBC, fidèle compagnon de lumière sur tous ses longs métrages, propose ici une photographie glamour et tente de transcender l’image de la mythique chanteuse portée par Jeanne Balibar. Barbara fait l’ouverture d’Un certain regard, lors de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Entretien avec la directrice de la photographie Agnès Godard, AFC, à propos de son travail sur "Un beau soleil intérieur", de Claire Denis

Depuis son premier long métrage, Chocolat, en compétition officielle à Cannes en 1988, la directrice de la photographie Agnès Godard, AFC, accompagne Claire Denis pour une collaboration qui dure depuis bientôt trente ans. Elles se connaissaient auparavant pour avoir travaillé ensemble sur les plateaux de Wim Wenders, l’une assistante du metteur en scène, l’autre du grand directeur de la photo Henri Alekan.

Entretien avec le directeur de la photographie Georges Lechaptois à propos de son travail sur "Los Perros", de Marcela Said

C’est avec Rebecca Zlotowski, Alice Winoccour et Antoine Desrosières que le directeur de la photographie Georges Lechaptois collabore fidèlement depuis une dizaine d’années. Cheminant depuis son arrivée en France à la fin des années 80 entre la publicité, le documentaire et la fiction, ce directeur de la photo chilien retrouve les couleurs de son pays en signant l’image du film de Marcela Said, Los Perros, tourné à Santiago et sélectionné à la Semaine de la Critique dans le cadre du Festival de Cannes 2017. L’Eté des poissons volants, le premier long métrage de cette jeune réalisatrice chilienne, avait été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2013. (BB)