Le directeur de la photographie Jean Penzer nous a quittés

Contre-Champ AFC n°320

[English] [français]

Nous avons appris avec tristesse la disparition de Jean Penzer, survenue le 21 mai 2021, à l’âge de 93 ans. Formé à l’école de Vaugirard juste après la guerre, il était passé par l’assistanat et le court métrage avant de démarrer sa carrière de directeur de la photographie en 1959 grâce à Philippe de Broca (Les Jeux de l’amour), qu’il retrouvera à plusieurs reprises, tout en collaborant, entre autres, avec Alex Joffé, Philippe Labro, Bertrand Blier, Chantal Akerman, Jacques Demy... Membre d’honneur de l’AFC depuis 2007, il avait reçu le César de la Meilleure photographie en 1986 pour On ne meurt que deux fois, de Jacques Deray.

Jean Penzer appartenait à cette génération charnière entre les "classiques" et la Nouvelle Vague, nourrissant ainsi sont travail des deux approches qu’il mettait au service d’un cinéma dit grand public comme du cinéma d’auteur, avec la même rigueur et le même souci d’apporter le climat juste sans jamais pousser l’esthétisme au-delà du strict nécessaire. D’une démarche finalement assez proche de celle de Ghislain Cloquet, de trois ans son aîné, on se souviendra de l’univers glacé et incisif de Buffet froid (Bertrand Blier, 1979), comme de l’austérité et de la lumière minimaliste des Rendez-vous d’Anna (Chantal Akerman, 1978).
Nous reviendrons bientôt plus longuement sur sa carrière afin de lui rendre l’hommage qui lui est dû.

  • On peut d’ores et déjà lire ou relire le texte publié par l’AFC en 2007 lors de la désignation de Jean Penzer comme membre d’honneur.

En vignette de cet article, Jean Penzer sur le tournage de L’Africain, de Philippe de Broca, en 1983.