Max et Lenny

Pour ce premier film de Frédéric Nicolas, la simplicité était de mise. Un petit budget, de très jeunes actrices, de nombreux décors parfois sensibles (cité Nord à Marseille), cinq semaines de tournage.
Camélia Pand’or et Jisca Kalvanda dans "Max et Lenny"

Frédéric voulait de longs plans séquence à l’épaule. J’ai choisi une Arri Alexa pour apprivoiser le soleil de Marseille, une série Zeiss GO pour de nombreux extérieurs nuit et des Classic Softs pour marier l’ensemble. La plupart du film est tournée au 25 mm et au 50 mm. Pas de vidéo village, un simple moniteur Panasonic BT-LH 900 pour le réalisateur. Lionel Pedro assisté de Patrick Pourcier s’est occupé de la caméra délivrée par Panavision Marseille.

Philippe Marton était à la machinerie et Philippe Leroy, à l’électricité, me fit découvrir les M18, ma plus grosse source sur ce film. Le soleil de septembre nous a aidés dans cette entreprise (pas trop haut à midi, des journées encore assez longues), pratiquement toujours au rendez vous : la lumière était là d’emblée, tantôt violente et éclatante tantôt douce et ouatée.
Les rushes en ProRes ont été traités par Film Factory et le film a été étalonné par Eli Akoka.

Équipe

Assistants opérateurs : Lionel Pedro, Patrick Pourcier
Chef électricien : Philippe Leroy
Chef machiniste : Philippe Marton

Technique

Matériel caméra : Panavision Marseille (Arri Alexa en ProRes, série Zeiss GO)
Laboratoire : Film Factory
Etalonnage : Eli Akoka