Orson Welles

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (64)

Des perles rares à (re)découvrir sur la plateforme Henri

Les Cinémathèques

Depuis son lancement par la Cinémathèque française, le 10 avril 2020, la plateforme Henri - en hommage à son père fondateur, Henri Langlois - propose, chaque soir à 20h30, la surprise d’un film rare qu’elle aura sauvegardé et restauré au cours des vingt dernières années. Sur le nombre de films programmés, nous avons sélectionné quelques perles rares, à ne manquer sous aucun prétexte, et tenons à jour les toutes dernières mises en ligne.

"Le Territoire des autres" projeté au Ciné-club de l’AFSI

Ciné-club de l’AFSI

Pour la séance de mars de son ciné-club, l’AFSI propose une soirée exceptionnelle de projections-débat dont le personnage central est l’un de ses membres d’honneur, Michel Fano, musicien, compositeur de musique sérielle, écrivain et cinéaste. Seront projetés Ravissements / Michel Fano, documentaire de Miroslav Sebestik, et Le Territoire des autres, long métrage réalisé par François Bel, Gérard Vienne et Michel Fano.

"Nos 100 premières années"
Un livre publié par l’ASC

Livres et revues

En honneur de son 100e anniversaire, l’ASC a publié Our First 100 Years (Nos 100 premières années), un ouvrage de 154 pages où figurent en bonne place des douzaines de photos d’archive de qualité aux côtés des histoires personnelles de soixante-dix-sept membres de l’association.

"Les sons immersifs, du Magnascope au Split surround"
Conférence de Jean-Pierre Verscheure

Conservatoire des techniques cinématographiques

Pour la reprise de ses conférences et entamer de façon plus que sonore la saison 2019-2020, le Conservatoire des techniques cinématographiques de la Cinémathèque française propose de se plonger tout habillé dans des univers sonores qui ont magnifié le cinéma entre les années 1930 et 1970, avec pour ces dernières les sons Surround et Dolby.

Un Road Movie au soleil
Le directeur de la photographie Kanamé Onoyama parle de son travail sur "Abou Leila", d’Amin Sidi Boumédiène

Les entretiens au Festival de Cannes

Arrivé en France en 2004 pour y étudier le cinéma, le directeur de la photographie japonais Kanamé Onoyama s’est depuis forgé une solide réputation dans le tournage de publicités et de clips. Abou Leila est son troisième long métrage à l’image, aux côtés du réalisateur algérien Amin Sidi Boumédiène pour sa première mise en scène de long métrage.

The Gaze(s) of Agnès Varda, gleaner of images

Agnès Varda

Like the cat Zgougou, mascot immortalized by the logo of Ciné-Tamaris, Agnès Varda had several lives – photographer, filmmaker, documentarian, visual artist –, constantly blurring the lines between fiction and documentary, reality and imaginary, poetry and activism, a gaze focused on others and introspection.

Le(s) regard(s) d’Agnès Varda, glaneuse d’images

Agnès Varda

Comme le chat Zgougou, mascotte immortalisée par le logo de Ciné-Tamaris, Agnès Varda aura eu plusieurs vies – photographe, cinéaste, documentariste, plasticienne –, brouillant constamment les pistes entre fiction et documentaire, réalité et imaginaire, poésie et militantisme, regard porté vers les autres et introspection.

The 100th Anniversary of the ASC
By François Thomas

Les Cinémathèques

As part of the “Toute la mémoire du monde” Festival, held on 13-17 March 2019, the Cinémathèque française has celebrated the hundredth anniversary of the ASC. François Thomas, who has spoken as part of this event, sheds light on some of the facets of this highly-historic association for the AFC.

Le centenaire de l’ASC
Par François Thomas

Les Cinémathèques

Dans le cadre du festival "Toute la mémoire du monde", du 13 au 17 mars 2019, la Cinémathèque française célèbre le centenaire de l’ASC. François Thomas, qui interviendra lors de la présentation de cet évènement, éclaire pour l’AFC certaines des facettes de cette association pour le moins historique.

Pour Edmond Richard
Par Pierre-William Glenn, AFC

Edmond Richard

Je l’avais rencontré, en visite sur le tournage de Fantasia chez les ploucs, de Gérard Pirès, en 1971. Le personnage était particulièrement original : un coffre plein de médecines bizarres, une réputation de médecin accoucheur, une dégaine de Lord anglais et une rigidité technique inébranlable (il avait décidé de tourner tout le film à 8 de diaphragme et il s’y tenait. Avec une pellicule de 100 ASA les acteurs avaient très chaud dans les intérieurs…).

Edmond Richard, un grand technicien, un homme simple
Par Philippe Tourret

Edmond Richard

Jeune étalonneur chez Eclair à la fin des années 1970, la silhouette d’Edmond, à la fine moustache et l’inamovible casquette, m’est vite devenue familière. Je ne me rappelle pas précisément la première fois que je l’ai vu mais j’imagine avoir demandé à Olivier Chiavassa s’il s’agissait bien d’un client (en gros s’il fallait faire gaffe à ce que l’on dit ou fait !).

"Coup de projecteur sur les chefs opérateurs", en flash-back

Revue de presse

Parfois l’actualité brûlante fait passer sous silence des informations intéressantes à relayer. Tel fut le cas en mai dernier où, alors que le Festival de Cannes battait son plein, l’hebdomadaire Télérama publiait sur son site un article dans lequel Laurent Rigoulet donnait un coup de projecteur sur les chefs opérateurs. Mieux vaut tard que jamais, en voici un extrait.

Death of Cinematographer Edmond Richard, AFC

Edmond Richard

We were saddened to learn of the death of Cinematographer Edmond Richard, AFC, which occurred in Paris on 5 June 2018 at the age of 91. Having shot over fifty films, Edmond Richard shared the visual universes of directors as varied as Marcel Carné, René Clément, Henri Verneuil, Jean Girault, Guy Casaril, Sébastien Japrisot, Robert Hossein, Gérad Pirès, and Orson Welles, Luis Buñuel and Jean-Pierre Mocky, whose faithful partner he was on over twenty films.

Le directeur de la photographie Edmond Richard, AFC, nous a quittés

Edmond Richard

Nous venons d’apprendre avec tristesse le décès du directeur de la photographie Edmond Richard, membre de l’AFC, survenu à Paris mardi 5 juin 2018, à l’âge de quatre-vingt-onze ans. Avec plus de cinquante films à son actif en cinquante ans de carrière, il aura partagé les univers visuels de cinéastes aussi différents que Marcel Carné, René Clément, Henri Verneuil, Jean Girault, Guy Casaril, Sébastien Japrisot, Robert Hossein, Gérad Pirès, sans oublier Orson Welles, Luis Buñuel et Jean-Pierre Mocky, auquel il sera resté fidèle pour une vingtaine de ses films.

La brise et le tourbillon lumineux de Jeanne
Hommage de John Bailey à Jeanne Moreau

In memoriam

De nombreux hommages ont été rendus à Jeanne Moreau, comédienne, actrice, chanteuse, réalisatrice, rappelant ainsi à notre mémoire combien sa figure iconique aura illuminé, pendant près de soixante ans, la scène et le cinéma français. Se joignant à ce concert de louanges venues du monde entier, le directeur de la photographie John Bailey, ASC, témoigne à sa manière du souffle de vitalité qu’elle n’a cessé d’apporter sur nos écrans.

"Zoom ! Angénieux – changez d’optiques", une visite guidée
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Expositions et Musées

Dans le cadre de la 10e Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne, ayant pour thème "Working Promesse – les mutations du travail", le Musée d’Art et d’Industrie propose jusqu’au 6 novembre 2017 une passionnante exposition consacrée à la société Angénieux ("Zoom ! Angénieux – changez d’optiques") à travers l’histoire de son fondateur et enfant du pays ligérien, Pierre Angénieux.

Exposition "Hervé Guibert - Le rêve du cinéma"

Regard sur la photographie

La Galerie Cinema, animée par la productrice Anne-Dominique Toussaint, présente, jusqu’au 14 janvier 2017, "Le rêve du cinéma", une exposition des photographies d’Hervé Guibert. Décédé en 1991 et souvent caractérisé comme "écrivain du corps", l’auteur a placé la maladie au centre de son œuvre, oscillant sans cesse entre réalité et fiction.

Floyd Crosby (1899 - 1985)

Festival de Cannes 2016

La Chambre des tortures (Pit and the Pendulum), le film de Roger Corman photographié par Floyd Crosby, est projeté samedi 21 mai à Cannes Classics dans une copie 35 mm tirée d’après le négatif original. Marc Salomon, membre consultant de l’AFC, retrace la carrière de ce gentleman opérateur, volontiers franc-tireur, familier des lumières naturelles.

Il Cinema Ritrovato, de la couleur au noir et blanc, du numérique à l’argentique, de la modernité aux pratiques traditionnelles
Par Hervé Pichard

Festivals divers

Il Cinema Ritrovato, le plus important festival consacré aux films de patrimoine, à la fois populaire et exigeant, a connu cette année encore un succès incontestable. Du 7 juin au 4 juillet 2015, la plupart des cinémathèques du monde entier se sont retrouvées à Bologne pour présenter quelques perles de leurs collections et pour découvrir films restaurés et copies argentiques d’époque qui, pour des questions de préservation légitimes, ne sortent que très rarement de leur réserve.

"Je crois que je viens de perdre un guide, un repère, une sorte de Papa de cinéma"
Entre délicatesse, humilité et humour, par Pascal Sentenac, opérateur de prise de vues

Maurice Fellous

J’ai rencontré Maurice dans les années 1980, alors que j’avais une vingtaine d’années. Je n’étais pas encore assistant caméra mais je connaissais bien la vidéo de par ma formation d’électronicien. C’est certainement pour cette raison qu’on m’a appelé pour assister un « chef opérateur connu qui ne connaissait pas la vidéo », ce chef opérateur, c’était Maurice.

Cinematographers Days Prague
Par Willy Kurant, AFC, ASC, SBC

Festivals, Rencontres, Projections et Prix

Sans vouloir froisser les amis de l’AFC, j’ai été invité à titre personnel par Jakub Felcman, l’organisateur de ces rencontres à Prague. Elles ont eu, entre autres, comme sujet la conservation et le traitement du noir et blanc et sa migration vers le DCP. En établissant un DCP " père " reconnu par le chef operateur, s’il est encore vivant..., tous les transferts futurs respecteraient ce DCP matrice.

La Cinémathèque française : saison 2014-2015

Les Cinémathèques

La saison 2014-2015 coïncidera avec le 10e anniversaire de l’installation de La Cinémathèque au 51 rue de Bercy, dans l’immeuble conçu par Franck Gehry. Deux grandes expositions seront proposées cette saison : l’une consacrée à François Truffaut et l’autre à Michelangelo Antonioni.

A Gordon Willis
Par Willy Kurant, AFC, ASC

Gordon Willis

A la suite de l’annonce du décès du directeur de la photographie Gordon Willis, ASC, notre confrère Willy Kurant, AFC, ASC, qui a longtemps travaillé aux Etats-Unis, nous a fait parvenir son témoignage.

"Le 7e art va-t-il perdre la mémoire ?"
Par Samuel Blumenfeld

Revue de presse

Le Monde, 24 avril 2014
Prenez votre film favori : Citizen Kane, d’Orson Welles, L’Aurore, de Murnau, Les Enfants du paradis, de Marcel Carné, ou une production plus récente comme La Guerre des étoiles, de George Lucas. Imaginez maintenant que ce film disparaisse, à la manière d’un des livres autrefois déposés à la bibliothèque d’Alexandrie. Ou qu’on ne puisse plus le voir autrement que sur rendez-vous, comme un manuscrit du Moyen Age.

Darius Khondji, l’ange illuminateur caché derrière les tableaux de "The Immigrant"
Par Franck Nouchi

Revue de presse

Le Monde, 27 novembre 2013
Les réalisateurs et les producteurs se l’arrachent, mais personne ou presque ne le connaît hors du cercle des cinéphiles. Son nom, Darius Khondji, ne vous dit peut-être rien. Mais ces titres de films sans doute un peu plus : La Cité des enfants perdus, de Caro et Jeunet ; Seven, de David Fincher ; Beauté volée, de Bernardo Bertolucci ; Evita, d’Alan Parker ; L’Interprète, de Sydney Pollack ; Midnight in Paris, de Woody Allen ; Amour, de Michael Haneke…

The Seven Cinematographical Lives of Willy Kurant
By Bernard Payen

Les Cinémathèques

Cinematographer for Godard, Welles, Skolimowski, Pialat, Gainsbourg and more recently Garrel, Willy Kurant has had a prolific, eclectic, yet coherent career since his early days as a cameraman for television news reports in the 1950’s. In order to synthesize his career, we have made the (of course) arbitrary choice of describing it as seven cinematographical lives, each of them related to the others

Les sept vies cinématographiques de Willy Kurant
Par Bernard Payen

Les Cinémathèques

Chef opérateur de Godard, Welles, Skolimowski, Pialat, Gainsbourg et plus récemment Garrel, Willy Kurant a suivi, depuis ses débuts dans les années 1950 comme reporter caméraman d’information, un parcours foisonnant, éclectique mais cohérent. Pour rendre compte de son expérience professionnelle, nous avons opté pour le choix forcément arbitraire de sept vies cinématographiques, reliées les unes aux autres.

Rétro, photo, boulots et autres aventures
Par Willy Kurant, AFC, ASC

Les Cinémathèques

A l’occasion de la rétrospective organisée, en partenariat avec l’AFC, par la Cinémathèque française du 2 mai au 3 juin 2013, Willy Kurant retrace dans cet article ses débuts, une période d’une dizaine d’années qui, pour beaucoup de directeurs de la photographie en général, est propice à bien des d’expériences.

Films (92)