Yov Moor

Etalonnage

Résultats de la recherche

Films (5)

Articles (13)

Le directeur de la photographie Christophe Duchange parle de son travail sur "Nos héros sont morts ce soir", de David Perrault

Les entretiens au Festival de Cannes

Originaire du Maine-et-Loire, Christophe Duchange a d’abord abordé l’image par le travail de photographe de presse. Migrant ensuite vers le milieu de l’audiovisuel, il a pratiqué le travail de chef électro en plateau à la télévision, au théâtre, puis en pub et en clip. Peu à peu, il passe chef opérateur sur des courts métrages, notamment avec son ami angevin David Perrault. C’est avec le même David Perrault qu’ils signent ensemble leur premier long métrage de fiction : Nos héros sont morts ce soir, un film en noir et blanc qui se déroule dans le milieu parisien du catch en 1960.
Sans doute le film français le plus intriguant de ce 66e Festival de Cannes. (FR)

Les actualités d’Eclair

Technique

Dans l’actualité d’Eclair en mai, la sortie en salles de deux longs métrages en EclairColor, deux longs métrages en cours de postproduction et trois films en cours de restauration.

Les actualités d’Eclair en octobre

Laboratoires, Postproduction, VFX

Cinq long métrages traités chez Eclair sont à l’affiche en octobre. Un long métrage et trois téléfilms sont en cours de postproduction. J’ai perdu Albert, réalisé par Didier Van Cauwelaert et photographié par Michel Amathieu, AFC, est en cours de tournage. Quatre longs métrages sont en cours de restauration dans nos laboratoires.

Shade, association d’étalonneuses, étalonneurs et assistants étalonneurs

Vie des associations, sociétés et fédérations

La famille des associations professionnelles s’est agrandie avec la création, fin 2014 de Shade, association d’étalonneuses, étalonneurs et assistants étalonneurs. Dès le démarrage, son premier cercle d’adhérents a été composé de personnalités "free lance" depuis des années, au travail reconnu et à l’état d’esprit tels que "d’office" elles ont été intégrées à Shade.

Félicitations à Mia Hansen-Løve, entre autres actualités d’Eclair

Technique

Félicitations à Mia Hansen-Løve, qui a remporté l’Ours d’argent de la meilleure réalisatrice lors de la dernière édition de la Berlinale pour son film L’Avenir avec Isabelle Huppert (Things to Come). Ce film produit par CG Cinéma a vu sa postproduction image réalisée chez Eclair. Le directeur de la photographie est Denis Lenoir, AFC, ASC, et l’étalonnage a été confié à Aude Humblet. Sortie en salles le 6 avril prochain. A suivre, les actualités d’Eclair...

Le directeur de la photographie David Chizallet parle de son travail sur "Je suis un soldat", de Laurent Larivière

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est en travaillant sur le moyen métrage expérimental de Laurent Larivière, Tous les adultes (ne sont pas méchants), que le directeur de la photographie David Chizallet rencontre le réalisateur de Je suis un soldat. Le scénario de ce premier long métrage en compétition dans la section Un certain regard séduit David, et il va accompagner le parcours de Sandrine, interprétée par Louise Bourgoin, par un subtil mélange chromatique. (BB)

Où le directeur de la photographie Frédéric Serve parle de son travail sur "Cosmodrama", de Philippe Fernandez

Les entretiens au Festival de Cannes

Formé à L’ENS Louis-Lumière (Cinéma promotion 1999) et après avoir fait ses armes à l’image en tant qu’assistant opérateur, Frédéric Serve compte à son actif une quinzaine de courts métrages. Sa carrière de directeur de la photo débute en 2008 avec Un sourire malicieux éclaire son visage, de Christelle Lheureux. Après La Fin du silence, de Roland Edzard, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs en 2010, et venant de terminer L’Astragale, de Brigitte Sy, il a photographié Cosmodrama, de Philippe Fernandez, programmé à Cannes cette année par l’ACID. (JNF)

Cinematographer Jonathan Ricquebourg, AFC, discusses his work on Jean-Bernard Marlin’s “Scheherazade”

Les entretiens au Festival de Cannes

Jean-Bernard Marlin garnered critical attention with his two short films, La Peau dure and La Fugue. He offered young cinematographer Jonathan Ricquebourg, AFC, the opportunity to film his first feature-length project, a rough-hewn film with non-professional actors. A graduate of the Ecole Louis-Lumière’s Cinema department (class of 2013), Jonathan began his career with Jean-Charles Hue on Eat Your Bones, a film selected in the Directors’ Fortnight and winner of the 2014 Prix Jean Vigo. Two years ago, he was at Cannes with Albert Serra, for The Death of Louis XIV, awarded the Prix Lumières in 2017. Once again, he is at Cannes this year for an adventure of cinema and light : Scheherazade, selected in the 57th International Critics’ Week. (BB)

La directrice de la photographie Jordane Chouzenoux parle de son travail sur "Qui vive", de Marianne Tardieu

Les entretiens au Festival de Cannes

Jordane Chouzenoux est sortie de l’Ecole Louis-Lumière en 2003 et a notamment été l’assistante de Julie Grunebaum. C’est en éclairant Les Gueules noires, moyen métrage réalisé par Marianne Tardieu avec Rodolphe Bertrand en 2007, que Jordane consolide sa collaboration avec Marianne qui a suivi sa formation à Louis-Lumière dans la même promotion. Avec Qui vive, elles expérimentent ensemble un premier long métrage qui sera projeté sur la Croisette par la section parallèle de l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion). (BB)

Le directeur de la photographie Jonathan Ricquebourg, AFC, parle de son travail sur "Shéhérazade", de Jean-Bernard Marlin

Les entretiens au Festival de Cannes

Jean-Bernard Marlin s’était fait remarquer avec deux films courts, La Peau dure et La Fugue. Pour Shéhérazade, son premier long métrage, il propose au jeune directeur de la photo Jonathan Ricquebourg, AFC, de s’engager sur ce film rugueux, tourné avec des acteurs non professionnels. Sorti de l’Ecole Louis-Lumière, section Cinéma, en 2013, Jonathan démarre sa carrière avec Jean-Charles Hue pour Mange tes morts, tu ne diras point, film sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs et prix Jean Vigo 2014. Il y a deux ans, il était à Cannes avec Albert Serra, pour La Mort de Louis XIV, prix Lumières en 2017. Nous le retrouvons cette année pour parler de cette aventure de cinéma et de lumière : Shéhérazade, sélectionné à la 57e Semaine de la Critique. (BB)

Le directeur de la photographie Samuel Lahu parle de son travail sur "Mercenaire", de Sacha Wolff

Les entretiens au Festival de Cannes

J’ai rencontré Samuel Lahu à La fémis… Je donnais un cours à des élèves de dernière année du département Image. Peu de temps après, alors que Samuel était sorti de cette école, je lui ai demandé s’il voulait faire le tour du monde avec deux caméras, une vitre [1], un marker et moi… Samuel a choisi dix pays sur la planète et nous sommes partis tous les deux, dans une vingtaine de pays, avec dix-sept caisses sous le bras…