Films AFC dans les festivals

Le Prix "Découverte Leitz Cine du court métrage" 2023 décerné

Festival de Cannes 2023

Le jury de la 62e Semaine de la Critique, présidé par Audrey Diwan et entourée, entre autres, du directeur de la photographie portugais Rui Poças, AIP, ABC, a annoncé son palmarès lors de la soirée de clôture, mercredi 24 mai. Le Grand Prix a été attribué à Tiger Stripes, d’Amanda Nell Eu, photographié par Jimmy Gimferrer, et le Prix Découverte Leitz Cine du court métrage à Boléro, de Nans Laborde-Jourdàa, photographié par Manuel Bolaños.

Le directeur de la photographie Jimmy Gimferrer revient sur le tournage de "Tiger Stripes", d’Amanda Nell Eu
Sister Tiger, par François Reumont, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Un film de jeunes filles "tigres-garous" ? Oui, c’est bien comme ça que Tiger Stripes, de Amanda Nell Eu peut être présenté. Un premier film venu de Malaisie qui a fait l’ouverture de la Compétition à la Semaine de la Critique avec beaucoup d’enthousiasme de la part de son équipe et du public ! Son directeur de la photographie Jimmy Gimferrer (Histoire de ma mort, de Albert Serra, en 2013), vient nous en parler... (FR)

Photocall du Jury de la Caméra d’or

Festival de Cannes 2023

Le 17 mai, le Festival de Cannes publiait sur son site Internet une vidéo du Photocall du Jury de la Caméra d’or avec Anaïs Demoustier, Raphaël Personnaz, Nathalie Durand, AFC, Mikael Buch, Sophie Frilley et Nicolas Marcadé.

Laurent Brunet, AFC, évoque la façon artisanale de tourner "Le Livre des solutions" au côté de Michel Gondry
"La méthode Marc Becker", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Loufoque et décalé comme à son habitude, Michel Gondry vient cette fois-ci nous parler de lui en mettant en scène l’histoire d’un réalisateur star en conflit avec ses producteurs qui décide de s’enfuir avec ses rushes pour achever son film caché au fond des Cévennes. Pierre Niney y incarne Marc Becker, le clone de Gondry, tour à tour irascible et génial qui tente d’achever son film chez sa vieille tante Suzette (Francoise Lebrun) accompagnée de sa fidèle monteuse Charlotte (Blanche Gardin) et de son assistante soufre douleur Sylvia (Frankie Wallach). A l’image, c’est Laurent Brunet, AFC – désormais intégré à la famille Gondry depuis Microbes et Gasoil – qui tient la caméra... (FR)

Lennert Hillege, NSC, revient sur les défis du tournage de "Occupied City", de Steve McQueen
"Time After Time", par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Film singulier que cet Occupied City du réalisateur et artiste contemporain britannique Steve McQueen. A la fois hommage, méditation sur la mémoire et travail d’archiviste, ce documentaire de quatre heures dans sa version présentée à Cannes met en parallèle les cinq années d’occupation allemande à Amsterdam (au son) avec des images contemporaines captées sur trois années autour de la pandémie. C’est le directeur de la photographie néerlandais Lennert Hillege, NSC, qui s’est chargé de fabriquer ces images, tournées sur pellicule pour l’histoire. (FR)

CanneS Technique CST avec Anne Gibourg, cheffe monteuse son associée à Poly Son

Nos associés à Cannes

La CST (Commission supérieure technique de l’image et du son) proposait sur son Pavillon, lundi 22 mai, une session de ses "CanneS Technique" au cours de laquelle la cheffe monteuse son Anne Gibourg, elle-même associée au membre associé de l’AFC Poly Son Postproduction, parlait du thème "Quand le son est fidèle à son époque" en s’appuyant sur le film de Maïwenn, Jeanne du Barry.

Le directeur de la photographie Florian Berutti parle de son travail sur "L’Autre Laurens", de Claude Schmitz
Par François Reumont, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Film noir à symboles, L’Autre Laurens, le nouveau long métrage du cinéaste et metteur en scène de théâtre belge Claude Schmitz, met en scène un détective privé un peu au bout du rouleau dont deux disparitions subites (sa mère et son frère jumeau) vont l’obliger à renouer avec sa nièce. Un film à l’image très originale et colorée, tourné entre Dordogne et Espagne par Florian Berutti. Le film est sélectionné à la Quinzaine des Cinéastes. (FR)

Noé Bach, AFC, revient sur le tournage de "Little Girl Blue", de Mona Achache
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Pour Little Girl Blue, la réalisatrice Mona Achache demande à Marion Cotillard d’incarner sa mère, Carole Achache, pour revisiter sa vie, la comprendre et renouer avec elle. Le film est riche de propositions visuelles, avec des intrications documentaires et fictionnelles. Noé Bach, AFC, nous révèle les coulisses d’un décor étonnant et ses choix pour filmer une proposition rare au cinéma. Le film est projeté en Séance spéciale au Festival de Cannes 2023. (BB)

Caroline Champetier, AFC, évoque ses partis pris pour mettre en images "Man in Black", de Wang Bing
La mémoire dans la peau, par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

A la fois performance, film d’art et témoignage d’un artiste à l’automne de sa vie, Man in Black est la nouvelle production du réalisateur chinois Wang Bing, surtout connu pour son travail en documentaire (Argent Amer, Mrs Fang ou Les Ames mortes). Un film d’une heure où Wang Xiling (son compatriote artiste en exil et compositeur de 87 ans) vient tour à tour mimer, déambuler, chanter et jouer du piano tout nu en racontant ses souvenirs sur la scène du théâtre des Bouffes du Nord. Une expérience visuelle et sonore qui se veut avant tout un témoignage d’une vie d’artiste face à la dictature qui contrôle son pays depuis 1950. Caroline Champetier a collaboré avec le cinéaste pour fabriquer ce film étrange dans lequel musique et images se mêlent intimement. (FR)

Les directrices de la photo Sarah Blum et Louise Botkay reviennent sur leur collaboration à propos de "Lost Country", de Vladimir Perišić
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Vladimir Perišić avait déjà participé à la Semaine de la Critique en 2009 pour son premier long métrage Ordinary People. Le réalisateur serbe revient à Cannes cette année avec Lost Country, un film mêlant l’intime à l’historique dans une forme de réalisme minutieux. Deux femmes à la caméra, Sarah Blum et Louise Botkay, qui se sont relayées en milieu de tournage, reviennent sur leur implication partagée et évoquent les partis pris radicaux de l’image du film tourné en argentique. Los Country est présenté en compétition à la Semaine de la Critique lors du Festival de Cannes 2023. (BB)

Entretien avec Haya Khairat, "Encouragement Spécial Angénieux" 2023
"Burn like a Fire in Cairo", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Née en 1995, Haya Khairat est une directrice de la photographie et réalisatrice égyptienne qui est en activité depuis une dizaine d’années principalement dans son pays. Partageant son travail entre publicités, vidéoclips, courts métrages de fiction et téléfilms, la jeune femme est récompensée cette année par l’Encouragement Spécial Angénieux, parallèlement à Barry Ackroyd, BSC. Elle nous parle de l’étincelle qui a enflammé sa passion, de son parcours et du fait d’être une femme cinéaste au Moyen-Orient... (FR)

L’agenda du samedi 27 mai

L’agenda de Cannes

  • Reprise des films de la Sélection officielle en Compétition dans les Salles Agnès Varda, Bazin, Buñuel et Debussy, à partir de 8h30
  • Cérémonie de clôture du 76e Festival de Cannes à 20h30, au Grand Théâtre Lumière, suivie de la projection, au Grand Théâtre Lumière, d’Elemental (Élémentaire), film d’animation de Peter Sohn.

Le directeur de la photographie Pierre Dejon parle de son travail sur "Acide", de Just Philippot
"La mort qui vient du ciel", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Et si la pluie devenait mortelle ? En ces temps de réchauffement climatique et de questionnement sur les réserves d’eau pour l’été qui arrive, cette idée de départ prend une tournure encore plus terrifiante. C’est l’argument d’Acide, deuxième long métrage de Just Philippot projeté en Sélection Officielle en Séance de minuit cette année au Festival de Cannes. Guillaume Canet y incarne un père divorcé, vivant sous bracelet électronique, tentant de protéger sa fille au milieu d’une catastrophe éco-climatique soudaine. Pierre Dejon, qui a signé les images du film, vient nous expliquer les enjeux d’un tel projet, et notamment la difficulté de tourner sous la pluie... en plein soleil. (FR)

Tom Harari parle de son travail à l’image sur "Le Temps d’aimer", de Katell Quillévéré
Par François Reumont, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Dans Le Temps d’aimer, Katell Quillévéré choisit comme protagoniste une femme tondue à la Libération, vivant seule avec son fils conçu avec un officier de la Wehrmacht. Sa rencontre avec un homme fragile et torturé va propulser l’intrigue vers un mélodrame queer dans la France conservatrice des années 1950 et 70. Tom Harari en signe les images. (FR)

Simon Beaufils revient sur les choix d’image et de mise en scène pour "Anatomie d’une chute", de Justine Triet
"Soleil, neige et cour d’assise", par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Le nouveau film de Justine Triet (Sybil, Victoria) est une sorte de mille-feuille auquel on retirerait couche après couche les différentes épaisseurs. Partant d’un drame familial au sein d’un couple franco-allemand et de leur fils unique malvoyant, le film développe alors une galerie de personnages dans le contexte d’une procédure pénale très médiatisée. Simon Beaufils signe les images de cette sorte de huis clos mental, dont les 2h30 se partagent entre un chalet de haute montagne et un tribunal. Anatomie d’une chute a obtenu la 76e Palme d’Or. (FR)