Asa Fox

Etalonnage

Résultats de la recherche

Articles (22)

Still images, moving images
In which Jimmy Glasberg, AFC, evoked his childhood and his early years behind the camera

Jimmy Glasberg

"OOF… I’m at the end of my rope… Writing is such an effort for me… I had my wife reread it, and she said I talk too much about myself and not enough about technique… Perhaps she’s right… What do you think ? You can suggest any changes you see fit and we’ll talk about it…" (Jimmy)
Those were very exactly the words that Jimmy Glasberg wrote to me in the email he sent to me along with his biography… I had asked him to tell me two or three things about himself because a friend wanted to feature certain cinematographers at the Rencontres Photographiques in Arles where a show had already been organized featuring the work of his father, a photographer. This event never took place and this train - like so many others -remained in the station, but Jimmy’s words remained and I didn’t need to "change" a single one. (Gilles Porte, AFC)

Images fixes, images animées
Quand Jimmy Glasberg, AFC, évoquait son enfance et ses débuts derrière la caméra

Jimmy Glasberg

« OUF... Je craque... L’écriture est un vrai effort pour moi... J’ai fait relire à ma femme qui me dit que je parle trop de moi et pas assez de technique... Peut-être qu’elle a raison... Que penses-tu ? Tu peux reprendre et on en parle... » (Jimmy)
C’étaient très exactement les mots que Jimmy Glasberg m’avait écrits dans son mail pour accompagner sa bio... Je lui avais demandé de me raconter deux ou trois choses parce qu’une amie souhaitait mettre en avant des directrices et des directeurs de la photographie aux Rencontres Photographiques de la ville d’Arles où son père, photographe, avait déjà exposé. Ces rencontres ne se sont jamais produites et ce train - comme beaucoup d’autres - est resté à quai mais les mots de Jimmy sont restés sans que je n’ai eu besoin d’en "reprendre" un seul... (Gilles Porte, AFC)

Tables rondes entre directeurs de la photographie proposées par "The Hollywood Reporter"

Propos et entretiens

Le magazine The Hollywood Reporter publie chaque année une série de tables rondes où des personnalités du cinéma échangent sur les projets auxquels elles ont participé et les sujets qui préoccupent leur profession. Nous proposons ici les dernières tables rondes entre directrices et directeurs de la photographie dont le travail a marqué les deux années écoulées.

Interview with gaffer Jim Plannette

Les Entretiens AFC

In a career spanning over five decades, gaffer Jim Plannette has participated in crafting the lighting of such iconic films as Young Frankenstein (1974), E.T. (1982), The Fisher King (1991), and Magnolia (1999). Apart from collaborating multiple times with influential cinematographers like John A. Alonzo, Sven Nykvist, László Kovács, and John Toll, Plannette has been a key creative partner to Steven Soderbergh ever since the director began serving as his own DP, from 2000’s Traffic up to his latest movie, KIMI. Fresh from wrapping Lisa Azuelos’s I Love America, shot by Léo Hinstin, AFC, the 81-year-old gaffer reflects here on his cinematic journey and the technological advances that have accompanied it. (YT)

Entretien avec le chef électricien Jim Plannette

Les Entretiens AFC

Au cours d’une carrière longue de plus de cinquante ans, le chef électricien Jim Plannette a participé à la conception de la lumière de films aussi emblématiques que Frankenstein Junior (1974), E.T. (1982), Fisher King : Le Roi pêcheur (1991) et Magnolia (1999). En plus d’avoir collaboré à plusieurs reprises avec des directeurs de la photographie prestigieux tels que John A. Alonzo, Sven Nykvist, László Kovács et John Toll, Plannette est un partenaire créatif clé du réalisateur Steven Soderbergh depuis que celui-ci signe sa propre image, de Traffic (2000) jusqu’à son film le plus récent, KIMI. Ayant tout juste terminé le tournage d’I Love America, de Lisa Azuelos, photographié par Léo Hinstin, AFC, le chef électricien de 81 ans revient ici sur son parcours cinématographique et les avancées techniques qui l’ont accompagné. (YT)

Nicolaj Brüel, DFF, speaks about the shooting of "Pinocchio", by Matteo Garrone
A Romantic Pinocchio

Les entretiens de Camerimage

After Dogman, in 2018, the Roman director Matteo Garonne once again teams up with Danish cinematographer Nicolaj Brüel, DFF, on a new adaptation of Carlo Collodi’s popular tale Pinocchio. In this adaptation Garonne’s passion for the marvelous is obvious – it was already present in Tale of Tales, 2015, with a parade of characters and places that transpose the children’s tale into a world sometimes close to German romanticism. Pinocchio is selected in the main competition at the Camerimage 2020 festival. (FR)

Nicolaj Brüel, DFF, raconte le tournage de "Pinocchio", de Matteo Garrone
Un Pinocchio romantique

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après Dogman, en 2018, le réalisateur romain Matteo Garrone refait équipe avec le directeur de la photo Danois Nicolaj Brüel, DFF, sur une nouvelle adaptation du conte populaire de Carlo Collodi Pinocchio. On retrouve dans cette adaptation la passion de Garrone pour le merveilleux qu’il avait déjà traité dans Le Conte des Contes, en 2015. Avec un défilé de personnages et de lieux qui transposent le conte pour enfants dans un univers parfois proche du romantisme allemand. Le film est sélectionné en Compétition principale lors du festival Camerimage 2020. (FR)

Myriam Touzé s’en est allée

In memoriam

La directrice de la photographie, réalisatrice et scénariste Myriam Touzé nous a quittés, mercredi 8 juillet, des suites d’une longue maladie, à l’âge de soixante-six ans. Pendant près de quarante ans, elle aura effectué un parcours atypique, la menant de l’image à la réalisation, du documentaire à la fiction, en passant par l’écriture. Des années durant aussi, elle aura su communiquer l’envie et la passion de notre métier aux étudiants de l’Eicar, révélant des talents et ayant sans nul doute fait germer nombre de vocations. Quelques-uns de ses amis et connaissances témoignent.

Hélène Louvart, AFC, Darius Khondji, AFC, ASC, and Eric Gautier, AFC, talk about their shooting on Kodak film

Kodak

In 2019, three AFC directors of photography used Kodak film for the shooting of one of their movies. Hélène Louvart shot Eliza Hittman’s Never Rarely Sometimes Always on 16mm, Darius Khondji shot Benny and Josh Safdie’s Uncut Gems on 35mm, and Eric Gautier shot Hirokazu Kore-eda’s The Truth on 35mm 2-perf. Here are the links to the articles in which each of them talks about his experience.