Assemblée générale annuelle d’Imago 2010

par Richard Andry
L’Assemblée générale annuelle d’Imago 2010 (IAGA) s’est tenue à Rome, dans les studios de la Cinecitta, dans la célèbre salle Federico Fellini, sous l’égide de l’AIC et sous la baguette du maestro Luciano Tovoli, que nous tenons à remercier au passage, ainsi que M. Maurizio Sperandini, directeur général de la Cinecitta et tous les membres de l’AIC qui nous ont accueillis si chaleureusement et si fraternellement à l’image de son président Alessio Gelsini Torresi et de notre vieil ami, Sergio Salvati.

Nous avons pu visiter leur formidable quartier général au cœur des studios, véritable musée de la caméra, juste à côté du musée Fellini, petit Palais des merveilles du Grand Maître. Un vrai régal pour les yeux et pour le cœur.
En parallèle, se tenait un mini " Micro Salon " organisé par les sponsors de cet événement parmi lesquels figurait, digne représentant de notre pays, notre ami Marc Galerne de K5600. Bravo Marc pour ta présence toujours pugnace sur tous nos terrains de jeu, merci aussi pour ton toujours formidable matos.

Le " Micro Salon " AIC dans un couloir de Cinecitta
Le " Micro Salon " AIC dans un couloir de Cinecitta
Lors de l’IAGA 2010 d’Imago à Rome


- L’IAGA s’ouvrit avec le message de bienvenue de Louis-Philippe Capelle, SBC (Belgique), secrétaire général d’Imago et la lecture des Minutes " reconstituées " de l’IAGA 2009 (Bradford) à partir des notes de l’AFC !

- Après le rapport financier, et étant donné l’importance du développement des actions d’Imago (droits d’auteurs, conditions de travail, master-classes, etc.) il a été proposé d’augmenter les cotisations de 15 à 20 euros par membre de chaque association fédérée, ce à quoi nous avons fait remarquer que nous n’étions pas mandatés pour voter cette proposition et que nous devions en référer à l’AFC. Une demande officielle à ce sujet devra être adressée prochainement directement à l’AFC.

- Sur le vote du budget, Andréas Fischer Hansen, DFF (Danemark) souleva la question des prêts accordés à Imago par un petit nombre d’associations membres, pendant une période difficile, pour éviter la banqueroute (3 000 euros prêtés par l’AFC) qui n’ont pas encore été remboursés et qui figurent nulle part dans la balance des comptes.
L.-P. Capelle (qui fait office de secrétaire général et de trésorier) répondit qu’il les avait en tête, mais qu’il les avait laissés en dehors des comptes, parce que, à ce qu’il paraît, certaines associations avaient l’intention de faire cadeau de cette dette… ce qui pourrait alors l’effacer… mais que cela n’avait pas encore été vraiment débattu. L’AFC aura à prendre position en ce domaine.

Quant à la somme de 20 000 euros à rembourser à Frédéric Kaczek (votée à Bradford l’an dernier) pour son travail sur le livre Making Pictures, elle s’étalera sur deux ans par mensualités de 500 euros. Les éléments d’édition seront rapatriés de Vienne à Amsterdam et l’on décidera plus tard de ce que sera le nouvel avenir de ce livre.
Imago ayant des comptes bancaires à Londres et à Bruxelles, tout sera bientôt rassemblé à Bruxelles où Imago aura sa nouvelle adresse officielle (qui se trouve actuellement à Paris).

- En ce qui concerne les prochaines IAGAs, l’Estonie (ESC) a réitéré sa proposition pour 2011, les Australiens (ACS) pour 2012 et l’AFC pour 2013.
Ne voyant pas très bien comment cela pourrait se dérouler en Australie, il faudra s’attendre peut-être à une IAGA française en 2012, comme nous l’avions proposé à Bradford en 2009.

- Il a été ensuite procédé, longuement, à l’accueil de membres associés.
Tout d’abord, par l’examen de la candidature d’un nouveau membre, l’ACT (Israël), association de 800 membres avec seulement 150 dans le domaine de l’image dont 50 directeurs de la photo. Luciano Tovoli, AIC (Italie), précisa que l’ACT était la bienvenue à Imago mais que seuls les directeurs de la photographie pourront être considérés comme membres associés, ce qui a été accepté, à l’unanimité (moins trois abstentions justifiées par le manque d’informations précises sur la nature exacte et sur les structures de l’association).

- L’Assemblée salua la présence de la NZCS (Nouvelle-Zélande), représentée par son président Leon Narbey et de la JSC (Japon), représentée par son président Kitaro Kanematsu et Koichiro Ishida. Ainsi que de celle de Ron Johanson, président de l’ACS (Australie).

- En ce qui concerne le site Internet d’Imago, Tony Costa, AIC (Portugal), constate que cela fonctionne bien mais qu’il faudra trouver un nouveau webmestre et que pendant ce temps-là c’est lui qui s’en occupera.

- Tony Forsberg, FSF (Suède), lut le rapport étendu sur le travail du comité des droits d’auteurs suivi par celui de Cristina Busch, conseillère juridique d’Imago.

- Mercedes Escherer, du Forum UEXXL, invita Imago à une collaboration avec son Forum qui se déroule du 4 au 7 mai 2010 et qui porte, cette année, sur les droits d’auteurs et les conditions de travail en Europe.

- Ensuite, suivirent les rapports des différents comités : technique (travail sur la standardisation du négatif numérique) par Rolv Haan, FNF (Norvège), conditions de travail par Andreas Fischer Hansen, DFF (Danemark), master-class par Astrid Heubrandtner, AAC (Autriche).
Ivan Tonec, BAC (Bulgarie), exposa l’évolution du Contrat-modèle dans son pays.
Les textes complets des rapports des comités sont disponibles en anglais sur le site d’Imago.

- Elections
Nigel Walters, BSC (Grande-Bretagne), est réélu président pour deux ans à l’unanimité.
Après le départ de Robert Alazraki, AFC, Richard Andry, AFC, et Luciano Tovoli, AIC, sont élus en qualité nouveaux membres (administrateurs) du Board d’Imago, rejoignant Ivan Tonev, BAC, vice-président, Louis-Philippe Capelle, SBC, secrétaire général et Paul-René Roestad, FNF (Norvège).

Réunion du bureau d’Imago
Réunion du bureau d’Imago
De gauche à droite : Nigel Walters, BSC, Luciano Tovoli, AIC, Louis-Philippe Capelle, SBC, Ivan Tonev, BAC, Richard Andry, AFC, Paul-René Roestad, FNF

- Pour son 20e anniversaire, l’HSC (Hongrie) représentée par Elemér Ragaly et Peter Dubovitz, souhaite organiser la tenue d’une Conférence des Directeurs de la Photo du monde entier à Budapest, sur le thème " Comment rester compétitif dans un nouveau Monde " (How to remain competitive in a new world) et demande le soutien d’Imago. Des directeurs de la photographie du monde entier seront invités et exposeront les défis auxquels ils doivent faire face dans chacun de leur pays.

- Paul-René Roestad nous informe des prochaines master-classes d’Oslo.
19 et 20 mai 2010 : sur les appareils photo numériques qui font de la vidéo
3, 4 et 5 septembre 2010 : inspiration et choix artistique (Roger Deakins, BSC, Ellen Kuras, ASC, Mark Lee, Philippe Rousselot, AFC, ASC, sous réserve de leurs libertés)
8, 9 et10 mai 2011 : Imago Oslo’s Digital Cinema Conference.

- Plus Camerimage
Envoi d’une lettre au ministre de la Culture polonais pour soutenir l’existence de Camerimage.

- Nos camarades de la NSC (Pays-Bas) demandent un coup de pouce d’Imago pour la publication d’un ouvrage d’interviews de " master cinematographers " (parmi lesquels Chris Berger, AAC, Bruno Delbonnel, AFC, ASC, Roger Deakins, BSC). Ce livre est déjà financé, Imago propose d’y faire inscrire au dos les noms de ses sponsors et d’en acheter d’avance des exemplaires à un prix très raisonnable.

- Allan Lowne, éditeur de la revue British Cinematographer, offre de publier, sans aucun coût pour Imago, un annuaire de tous les membres d’Imago avec les noms et les moyens de contact.

- Dans un courrier, Thierry Perronnet de Kodak nous suggère de rejoindre la proposition de Guillermo Navarro, ASC, de faire classer la pellicule film (argentique) au Patrimoine de l’humanité (World Heritage) par l’UNESCO. Ce que nous soutenons tous fermement.

- Enfin Luciano Tovoli, AIC, et Porfirio Enriques, AEC (Espagne), suggèrent que les membres d’Imago puissent utiliser le nom d’Imago après leur nom au générique. Ce qui fut accepté à l’unanimité.

Pour terminer, nous tenons encore à remercier nos amis de l’AIC, et toutes les petites mains qui les ont aidés pour nous accueillir ainsi que Vittorio Storaro, AIC, ASC, pour sa petite master-class sur le format 2:1 Univision, chez Technicolor Roma.
Molte grazie. Arrivederci Roma.