Jan Kounen

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (95)

Articles (35)

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Michael Kohlass", d’Arnaud des Pallières

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est pour un deuxième entretien que nous retrouvons Jeanne Lapoirie cette année à Cannes puisqu’elle a éclairé deux films en Sélection officielle sur la Croisette : Un château en Italie, de Valeria Bruni Tedeschi, et Michael Kohlhaas, d’Arnaud des Pallières. Elle évoque ici cette deuxième collaboration avec un réalisateur qui nous avait étonné avec Parc, en 2009. Sur Parc, Jeanne avait créé une lumière assez travaillée et présente. Sur Michael Kohlass, elle sublime la lumière naturelle pour rendre toute la rudesse et l’âpreté de ce scénario. (BB)

Entretien avec le directeur de la photographie Michel Amathieu, AFC, à propos de son travail sur "Diplomatie", de Volker Schlöndorff
Paris by Nacht

Les entretiens à Camerimage

A l’occasion de la sélection de Diplomatie, de Volker Schlöndorff, photographié par Michel Amathieu, AFC, dans la section " Panorama Européen " du 22e Festival Camerimage, nous publions ci-dessous un entretien dans lequel le directeur de la photo parle de son travail sur le film, sorti en salles le 5 mars 2014.

Les films LTC à Cannes 2009

festival de Cannes 2009

De nombreux films sélectionnés à cette 62e édition du Festival de Cannes ont été développés et/ou postproduits par les laboratoires photochimiques et/ou numériques français membres associés de l’AFC.
Voici la liste des films traités par les laboratoires LTC, selon les différentes sélections...

Independencia
de Raya A. Martin, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Raya A. Martin est un jeune réalisateur philippin très remarqué dans les festivals. Un hommage lui était consacré au dernier Festival du Réel. Ses films évoquent l’histoire de son pays sous des formes très expérimentales.
Jeanne Lapoirie l’a rencontré au Festival du documentaire de Marseille (FID) et a été séduite par son film Indio Nacional, un film en noir et blanc, muet, accompagné au piano. Après la lecture du scénario d’Independencia, elle accepte l’aventure d’un film entièrement tourné aux Philippines.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Un château en Italie", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Jeanne Lapoirie débute sa carrière en éclairant des films d’André Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs). Elle collabore ensuite sur plusieurs films avec François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste et Ricky). Son parcours l’amène à travailler sur des films d’auteurs ou des films particuliers comme My Little Princess d’Eva Ionesco, Les Revenants de Robin Campillo, Independencia de Raya Martin, Parc d’Arnaud des Pallières, La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq. C’est pour le troisième long métrage de Valeria Bruni Tedeschi, avec qui elle a travaillé depuis son premier film, Il est plus facile pour un chameau, que nous retrouvons Jeanne qui nous parle de son travail sur Un château en Italie, en Sélection officielle. (BB)

Jeanne Lapoirie de Ozon à Ozu

Propos et entretiens

Le paysage cinématographique est mutant. L’importance de bouleversements technologiques incessants n’échappe pas aux techniciens français. Les yeux de la nouvelle génération des « chefs op’ » sont souvent sans visage, quasiment sans voix. Et Jeanne Lapoirie, l’une de ses chefs de file, d’avouer elle-même « ne pas aimer parler de son travail ».
C’est pourtant à elle que nous avons demandé deux ou trois choses. Pour son parcours, symptomatique d’une position de curiosité et d’ambivalence revendiquée.

Instantanés du jour, vendredi 19 mai

Les photos du jour

Chez Fujifilm, sur la terrasse du Carlton, le photo call spécial directeurs photo pour Paris Je t’aime. Rencontre Fuji sur la terrasse du Carlton pour "Paris je t’aime" Annick Mullatier et Sandrine Teysson entourées de quelques membres de l’équipe de "Paris je t’aime". De gauche à droite, Jean-Claude Larrieu, AFC, Christopher Doyle, HKSC, Rain Cathy Li, Maxime Alexandre, AIC et Tetsuo Nagata, AFC Rencontre Fujifilm sur la terrasse du Carlton Christopher Doyle, entouré de Rain Cathy Li à droite et de (...)

Interview with Cinematographer Michel Amathieu, AFC, on his work on Volker Schlöndorff’s “Diplomacy”
Paris by Nacht

Les entretiens à Camerimage

Because Volker Schlöndorff’s Diplomacy, cinematography by Michel Amathieu, was recently selected to compete in the “European Panorama” section of the 22nd Camerimage Festival, we are publishing below an interview in which the director of photography discusses his work on the film, which was released in cinemas on 5 March 2014.

Entretien avec le directeur de la photographie David Ungaro, AFC, à propos de son travail sur "A Prayer Before Dawn", de Jean-Stéphane Sauvaire
La danse du ring

Les entretiens au Festival de Cannes

Pour A Prayer Before Dawn, le nouveau film de Jean-Stéphane Sauvaire (auteur du remarqué Johnny Mad Dog, en 2008), David Ungaro, AFC, s’est plongé dans l’univers carcéral et dans celui de la boxe thaïlandaise. Un film coup de poing sur la véritable histoire de Billy Moore, jeune délinquant natif de Liverpool, incarcéré en Thaïlande pour trafic de drogue dans la prison de Klong Prem. Sa pratique de la boxe thaï va peu à peu lui permettre de survivre et de se sortir de cet enfer...
Retour sur un tournage entre Thaïlande et Philippines pour ce film présenté à Cannes en Séance de minuit. (FR)

Les agendas du samedi 23 et du dimanche 24 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour (samedi 23 mai)
  • Sélection officielle, en compétition
  • Map of The Sounds of Tokyo (Carte des sons de Tokyo) d’Isabel Coixet, photographié par Jean-Claude Larrieu, projections au Grand Théâtre Lumière à 12h et 22h30.
  • Et aussi...
  • Syrin, Ibrahim, Malo et tous les autres..., exposition de photographies de Gilles Porte, avec la participation de Juliette Robert, Château des mineurs - Mandelieu la Napoule (dernier jour samedi 23 mai).
  • Contact AFC : Mathilde Demy, tél. +33 6 48 10 44 58

Le directeur de la photographie David Ungaro, AFC, parle de son travail sur "Crocodile", de Gaëlle Denis
London crawling

Les entretiens au Festival de Cannes

David Ungaro, AFC, a filmé le court métrage Crocodile qui passe à la Semaine de la critique. Un film britannique de quinze minutes réalisé par une française, Gaëlle Denis, installée au Royaume-Uni. Un film produit avec l’aide du British Film Institute. Retour d’expérience sur cette rare expérience d’un court métrage tourné Outre-Manche.

Interview with cinematographer David Ungaro, AFC, regarding his work on Jean-Stéphane Sauvaire’s film “A Prayer Before Dawn”
Dancing in the Ring

Les entretiens au Festival de Cannes

For A Prayer Before Dawn, the latest film by Jean-Stéphane Sauvaire (author of the much remarked-upon 2008 film Johnny Mad Dog), David Ungaro, AFC, immersed himself into the universes of prisons and of Thai boxing. This powerful punch of a film is on the true story of Billy Moore, a young delinquent from Liverpool, who was imprisoned in Thailand’s Klong Prem prison for drug trafficking. Thai boxing gradually helped him to survive and get out of this hell alive... A look back on this film shot between Thailand and the Philippines, and which will be screened this year during Cannes’ Midnight Screenings. (FR)

Retour sur la Caméra d’or 2018
Par Jeanne Lapoirie, AFC

Festival de Cannes 2018

Il faut commencer par dire que c’est une magnifique expérience que je conseille à tout le monde d’essayer si vous en avez la possibilité. Un grand plongeon dans le cinéma. Moi qui n’allais que très rarement en salles voir des films ces derniers temps - oui, j’ai un peu honte de le dire mais c’est vrai -, ça a été un premier plaisir : voir des films sur grand écran.

L’actualité de mai du groupe Transpa

Technique

Dans l’actualité du mois de mai, cinq longs métrages en tournage dont deux films "AFC", et trois sorties en salles pour Transpalux, Transpacam, Transpagrip et Transpstudios.

5050 pour 2020
Par Jeanne Lapoirie, AFC

Festival de Cannes 2018

J’ai fièrement participé à la très marquante montée des marches de 82 femmes, organisée par le collectif 50/50 pour 2020 en faveur de plus de parité et plus d’égalité (notamment salariale) dans le 7e art. 82 femmes pour incarner les 82 femmes sélectionnées en compétition officielle à Cannes depuis ses débuts contre 1 688 hommes. Avec seulement deux Palmes d’or décernées à des femmes. Très beau texte simple et percutant lu par Cate Blanchett en anglais et repris par Agnès Varda en français.

5050 for 2020
By Jeanne Lapoirie, AFC

Festival de Cannes 2018

I was proud to be one of the 82 women who ascended the steps at Cannes, organized by the 50/50 for 2020 Collective, which is promoting more parity and equality (especially in terms of salaries) in the 7th Art. 82 women to represent the 82 women selected in the Official Competition at Cannes since it began, versus 1,688 men. With only two Golden Palms awarded to women. A very beautiful, simple and moving text was read aloud by Cate Blanchett in English and reprised by Agnès Varda in French.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Le Procès de Viviane Amsalem", de Ronit et Sholmi Elkabetz

Les entretiens au Festival de Cannes

Après avoir débuté sa carrière de directrice photo sur les films de Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs), Jeanne Lapoirie éclaire plusieurs films de François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste, Ricky) et de Valeria Bruni Tedeschi (Il est plus facile pour un chameau, Actrices, Un château en Italie). Son parcours l’amène à travailler sur des films très différents, il suffit pour s’en rendre compte de visionner Michael Kholhass, d’Arnaud des Pallières, puis Le Procès de Viviane Amsallem. Pour ce film israélien de Ronit et Sholmi Elkabetz, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs, Jeanne Lapoirie nous confie comment elle a abordé son travail en fonction des choix radicaux des deux réalisateurs.

"Un film se fait tout seul"
Des propos de Jeanne Lapoirie, AFC

Propos et entretiens

A l’occasion de la récente sortie en salles de Michael Kohlhaas, le film d’Arnaud des Pallières que Jeanne Lapoirie, AFC, a photographié, l’hebdomadaire Le Nouvel observateur (17-23 août 2013) et Sophie Grassin ont demandé à la directrice de la photographie de « livrer sa méthode et raconter le tournage du film ».

Billet d’humeur
par Michel Amathieu

Billets d’humeur

Le film d’Isabelle Breitman, No et moi, produit par Epithète, est le troisième film que je tourne avec cette réalisatrice.
Après les deux premières semaines de tournage qui se passaient très bien et un visionnement de rushes qui enthousiasmaient la réalisatrice, un week-end est passé par là et la collaboration est devenue très pénible, mon travail ne correspondant plus à ce qu’elle voulait.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "120 battements par minute", de Robin Campillo

Les entretiens au Festival de Cannes

Le parcours de la directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, est balisé par des rencontres avec des réalisateurs très différents, allant de Téchiné à Valeria Bruni Tedeschi, en passant par Ozon, des Pallières ou les réalisateurs israéliens Ronit et Sholmi Elkabetz. Elle a éclairé les deux premiers films du scénariste et monteur de Laurent Cantet, Robin Campillo. Son premier long métrage, Les Revenants, a été adapté pour une série éponyme devenue mythique aussi bien en France qu’aux États-Unis. Après avoir réalisé Eastern Boy, Robin Campillo fait son entrée pour la première fois sur la Croisette avec, en compétition officielle, 120 battements par minute. (BB)

Le festival Plus Camerimage annonce sa sélection

Camerimage

Le festival d’image de film Plus Camerimage a annoncé ce 19 novembre les films de long métrage sélectionnés pour la compétition officielle. Cette année, le jury international sera composé du chef décorateur Alan Starski et des directeurs de la photographie Dean Cundey, Edward Lachman, Igor Luther, Phil Meheux et Anastas Michos. Ils auront la lourde tâche de départager pas moins de 17 films produits entre 2008 et 2009 en vue d’attribuer les Grenouilles de bronze, d’argent et d’or.
Parmi les 24 films présentés dans la section " Panorama européen ", deux directeurs de la photo français en ont signé les images : Eric Gautier, AFC pour Les Herbes folles d’Alain Resnais et David Ungaro pour Coco Chanel & Igor Srtavinsky de Jan Kounen.

  • Découvrez la liste des films sélectionnés et les noms des directeurs de la photographie en lice...

David Ungaro, nouveau membre actif
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

Lors de sa dernière réunion, le CA de l’AFC a décidé d’admettre le directeur de la photographie David Ungaro au sein de notre association. Alors que Rémy Chevrin, l’un de ses parrains, nous fait ici-même les présentations d’usage, nous lui faisons dès à présent le meilleur accueil.

Cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, discusses her work on Robin Campillo’s film “120 Beats per Minute”

Les entretiens au Festival de Cannes

The career of cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, has been shaped by her relations with very different directors, from Téchiné to Valeria Bruni Tedeschi, Ozon to des Pallières, and Israeli directors Ronit and Sholmi Elkabetz. She designed the lighting on the first two films by Robin Campillo, Laurent Cantet’s set designer and editor. Her first feature-length film, The Returned, was made into an eponymous television series that has become a legend in both France and the United States. After directing Eastern Boy, Robin Campillo made his début at Cannes in the official competition with 120 Beats per Minute. (BB)

Le directeur de la photographie David Ungaro, AFC, et le réalisateur Guillaume Nicloux parlent des "Confins du monde"

Les entretiens au Festival de Cannes

De retour sur la Croisette après un film tourné par 50° dans la Vallée de la Mort en 2015, Valley of Love, avec Gérard Depardieu et Isabelle Huppert), le cinéaste Guillaume Nicloux est parti cette fois au Vietnam pour rapporter un film de vengeance. Il a emmené dans ses bagages David Ungaro, AFC, pour filmer cette histoire qui se déroule aux prémices de la guerre d’Indochine. Retour sur la fabrication de ce film avec le directeur de la photo et le réalisateur. (FR)

Compte rendu sur le pouce de Plus Camerimage à Łódź
par Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard

Camerimage

La 17e édition du Festival de l’image de film Plus Camerimage s’est tenue entre les 28 novembre et 5 décembre 2009 à Łódź en Pologne. Composé du chef décorateur Alan Starski et des directeurs de la photographie Dean Cundey, ASC, CSC, Edward Lachman, ASC, Igor Luther, Phil Meheux, BSC, et Anastas Michos, ASC, le jury international a eu à départager cette année 17 longs métrages.