Roger Fellous

Roger Fellous Il était ma lumière, je vivais dans son ombre
par son frère Maurice

Aux membres de l’AFC qui décidèrent en janvier 2005 de nous nommer Roger et moi " membres d’honneur " et auprès de qui il ne put jamais se rendre étant déjà atteint par la maladie.

Il était ma lumière, je vivais dans son ombre. Je crains d’être narcissique en vous parlant de lui. (...)

Roger Fellous Voilà que tu es parti...
par Jean-Jacques Bouhon

Roger, Voilà que tu es parti, discrètement, au début de ce mois de février. Voilà que je me sens mal d’avoir remis plusieurs fois d’aller te voir. La dernière fois que nous nous sommes parlé, c’était au téléphone et je t’avais dit mon désir de te rendre visite. Je me sens aujourd’hui comme un fils prodigue qui n’aurait pas assuré la fin de l’histoire... Car, pour moi, tu étais un peu mon " père de cinéma ". Lors de ta nomination et de celle de Maurice comme membre d’honneur de notre association, j’avais écrit dans notre Lettre que ce que j’avais appris de (...)