Edwin Broyer

Machinerie

Résultats de la recherche

Films (7)

Articles (5)

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de son travail sur "Nos années folles", d’André Téchiné

Les entretiens au Festival de Cannes

Julien Hirsch, AFC, avait éclairé Les Temps qui changent, d’André Téchiné, et collaborait déjà avec Jean-Luc Godard et Arnaud des Pallières lorsqu’il remporta le César de la Meilleure photographie en 2007 pour Lady Chatterley, de Pascale Ferran. C’est pour Nos années folles qu’il collabore pour la 7e fois avec André Téchiné qui, pour ce nouveau film d’époque, prend de grandes libertés avec la chronologie du récit. Avec pas moins de 38 films à son actif, un hommage est rendu au réalisateur par la sélection de ce dernier long métrage au 70e Festival de Cannes (BB).

Les films "TSF" au 67e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

De nombreux films dont le matériel de tournage a été fourni par des loueurs membres associés de l’AFC font partie des diverses sélections de ce 67e Festival de Cannes. Voici la liste détaillée des films pour lesquels TSF Caméra, TSF Grip et TSF Lumière ont fourni ledit matériel, selon chacune des sélections et sections...

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de son travail sur "Bird People", de Pascale Ferran
Fais comme l’oiseau

Les entretiens au Festival de Cannes

Julien Hirsch, AFC, retrouve cette année la cinéaste Pascale Ferran (avec laquelle il a obtenu le César de la Meilleure photo pour Lady Chatterley, en 2007). Après presque trois ans de fabrication, ils lèvent enfin le voile sur Bird People, un film étrange dont l’un des personnages principaux est un moineau...

La directrice de la photographie Eponine Momenceau parle de son travail sur "Dheepan", de Jacques Audiard

Les entretiens au Festival de Cannes

Déjà à Cannes pour son premier long métrage, Regarde les hommes tomber, Jacques Audiard présente par la suite trois autres films en Compétition : Un héros très discret, Prix du scénario en 1996, Un prophète, Grand Prix du jury en 2009, et De rouille et d’os, en 2012. Pour son septième long métrage, Dheepan, en Compétition officielle de ce 68e Festival cannois, Jacques Audiard a choisi un acteur débutant inconnu dans le rôle central, à la manière de Tahar Rahim et Reda Kateb dans Un prophète(BB)

Cinematographer Eponine Momenceau discusses her work on Jacques Audiard’s film "Dheepan"

Les entretiens au Festival de Cannes

His first feature film, See How They Fall, was screened at Cannes, and three of Jacques Audiard’s subsequent films were selected to be in the Official Competition : A Self-Made Hero, Best Screenplay in 1996, A Prophet, Grand Jury Prize in 2009, and Rust and Bone, in 2012. For his seventh feature film, Dheepan, which is in the Official Competition of the 68th Cannes Film Festival, Jacques Audiard chose an unknown aspiring actor to play the lead role, like Tahar Rahim and Reda Kateb in A Prophet(BB)