François Ede

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Articles (30)

Entretien avec Robbie Ryan, ISC, BSC, à propos de "Poor Things", de Yorgos Lanthimos
"Bella se rebelle", par François Reumont

Les entretiens de Camerimage

Après le très remarqué The Favorite (Prix du public à Camerimage 2018), le cinéaste grec Yorgos Lanthimos refait équipe avec le directeur de la photographie irlandais Robbie Ryan, ISC, BSC, sur Poor Things. Un projet largement partagé dans sa fabrication avec la comédienne Emma Stone (Oscar de la Meilleure comédienne en 2017) qui porte littéralement le projet sur ses épaules, et s’offre une probable occasion de recevoir une seconde statuette en 2024. Cette fable résolument féministe raconte le trajet et la libération d’une jeune femme décédée qu’un savant fou réussit à faire revenir à la vie en lui implantant le cerveau d’une petite fille... (FR)

Interview with Robbie Ryan, ISC, BSC, about “Poor Things,” by Yorgos Lanthimos
"Bella’s rebellion", by François Reumont

Les entretiens de Camerimage

After the highly acclaimed The Favorite (Audience Award at Camerimage 2018), Greek filmmaker Yorgos Lanthimos has teamed up once again with Irish cinematographer Robbie Ryan, ISC, BSC, on Poor Things. This project was largely shared in its making with actress Emma Stone - Oscar winner for Best Actress in 2017 -. Stone was the centrepiece of this project, giving her a probable chance of receiving a second statuette in 2024. This resolutely feminist fable tells the story of the journey and liberation of a dead young woman, brought back to life by a mad scientist, who implants in her a little girl’s brain... (FR)

Arri SkyPanel X : le ciel fait peau neuve
Par François Reumont pour l’AFC

Lumière, Energie et Accessoires

A l’occasion de la sortie de son nouveau projecteur LED, Arri a organisé une session de présentation dans ses locaux parisiens proches de la place de la République. Les professionnels de l’image sont venus découvrir le tout nouveau luminaire qui reprend les grandes formes et le concept de son glorieux prédécesseur (devenu en quelques années l’une des références mondiales de l’éclairage sur les plateaux de cinéma, notamment en studio).

Articles (11)

La couleur en question, quatre vidéos de la journée "Histoires de la couleur à l’écran" en ligne

Cinémathèque française

Début mars 2021, la Cinémathèque française mettait en ligne sur son site Internet les vidéos de quatre conférences programmées lors de la journée de rencontres internationales "Histoires de la couleur à l’écran", qui s’est tenue dans le cadre du festival Toute la mémoire du monde, en mars 2020. Pour résumer brièvement leur titre, il était question de "Vers la couleur", "La couleur en noir et blanc", "Les aventures de la pellicule Ferraniacolor" et "Des images tournées avec le procédé Keller-Dorian".

"Le Toit de la baleine", de Raoul Ruiz, photographié par Henri Alekan
François Ede se souvient...

Histoire de la cinématographie

Dans le cadre de sa plateforme Internet "Henri", la Cinémathèque française propose de redécouvrir ce film de Raoul Ruiz, tourné en Hollande, en 1982. Le Toit de la baleine est une fable ethnographique censée se situer dans d’improbables paysages de Patagonie. Nous avons demandé à François Ede, qui participa au tournage ainsi qu’à la restauration du film en 2016, de se replonger dans ses souvenirs afin de revenir, en particulier, sur le travail d’Henri Alekan, toujours audacieux et inventif.

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

Journée "Pour une histoire des laboratoires cinématographiques"

Conférences, tables rondes, colloques, séminaires, Leçons de cinéma

L’équipe de l’unité de recherche Arts : Pratiques et Poétiques de l’UFR ALC* - université Rennes 2 - organise, vendredi 5 octobre 2018, une journée d’études intitulée "Nuits rouges : pour une histoire des laboratoires cinématographiques". En présence de François Ede, Jean-Pierre Neyrac et Vanessa Nicolazic, il y sera question de fusions et acquisitions, de Super 16, de tireuses, des débuts de l’étalonnage, de métol-hydroquinone, de pyrogallol et autres mystérieuses formules...

"Derrière le miroir, trucages, jeux d’optique et effets d’étrangeté dans les films de Raoul Ruiz", conférence en ligne sur le site de la Cinémathèque française

Vidéos des conférences du Conservatoire des techniques

"Derrière le miroir, trucages, jeux d’optique et effets d’étrangeté dans les films de Raoul Ruiz", l’avant-dernière conférence de la saison 2015-2016 du Conservatoire des techniques cinématographiques, est désormais en ligne – en vidéo – sur le site Internet de la Cinémathèque française.

Derrière le miroir, trucages, jeux d’optiques et effets d’étrangeté dans les films de Raoul Ruiz
Conférence de François Ede et Elodie Boin-Zanchi, dans le cadre de la rétrospective Raoul Ruiz

Conservatoire des techniques cinématographiques

Les expérimentations techniques sont au cœur de nombreux films de Raoul Ruiz car il aimait faire des jeux d’images comme on fait des jeux de mots. Nombre de ses films ont été tournés avec des budgets souvent dérisoires, parfois avec des chutes de pellicule, une caméra prêtée et le concours bénévole d’amis acteurs et techniciens.

Films génétiquement modifiés
Lettre ouverte de François Ede, réalisateur et chef opérateur

Billets d’humeur

Les films tournés en Scope et en 1,85 seront désormais recadrés en 14/9 (1:1,55) sur les chaînes du service public.
Jusqu’à présent les chaînes publiques diffusaient les films au format Scope avec des caches noirs en bas et en haut de l’image pour conserver la largeur du cadre (" letterbox "), ce n’était évidemment pas la panacée, mais au moins le format d’origine des films était respecté.
Le 21 août, France 3 diffusait Paris brûle-t-il ? de René Clément. Ce film tourné en CinémaScope a été mutilé par recadrage dans un format qui n’a jamais existé au cinéma : le 14/9 ou 1:1,55 !