José Garcia

Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (87)

Filming vertigo. Two experiences of shooting in a vertical environment.
By Stephan Massis, AFC

Technique

Sometimes, I am lucky enough to have the opportunity of participating in projects that enable me to combine cinematography and mountains. These uncommon adventures often require one to reinvent the way one approaches cinematography. Here are two experiences from two such films : the short film, Sur le fil, which I presented with Sigma at the last AFC Micro Salon, and the advertisement for “Schmidt Vertical Home”, directed by Neels Castillon, and produced by Quad, which we shot in Spring 2018.

Filmer le vertige. Retour d’expérience sur deux tournages en milieu vertical
Par Stephan Massis, AFC

Technique

Parfois j’ai le plaisir de participer à des projets qui me permettent d’allier image et montagne. Ce sont des aventures peu communes, qui nécessitent souvent de réinventer les façons d’aborder la prise de vues. Voici un retour d’expérience sur deux de ces films : le court métrage Sur le fil, que j’ai présenté avec Sigma lors du dernier Micro Salon AFC, et la publicité "Schmidt Vertical Home", réalisée par Neels Castillon et produite par Quad, que nous avons tournée au printemps 2018.

Interview with cinematographer Thierry Arbogast, AFC, about his work on Atiq Rahimi’s “Our Lady of the Nile”
Followed by an account by Karine Feuillard, DIT

Entretiens avec des directeurs de la photographie

After their first film, Syngué Sabour, in 2012, Atiq Rahimi called on Thierry Arbogast a second time to film the adaptation of the eponymous novel by Scholastique Mukasonga. This story, somewhere between a Bildungsroman and a bloody tragedy, takes place in Rwanda in the 1970s against a background of sundrenched hills, rainy dawns, and dreamy forests, and is set in a Catholic boarding school far outside of the city whose pupils are upper-class young ladies.

Entretien avec le directeur de la photographie Thierry Arbogast, AFC, à propos de son travail sur "Notre-Dame du Nil", d’Atiq Rahimi
Suivi d’un témoignage de Karine Feuillard, DIT

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après Syngué Sabour, en 2012, Atiq Rahimi a fait appel pour la deuxième fois à Thierry Arbogast pour filmer l’adaptation du roman éponyme de Scholastique Mukasonga. Cette histoire, entre roman d’initiation et tragédie sanglante, collines ensoleillées, aubes de pluie et forêt onirique, se déroule dans les années 1970 au Rwanda, au sein d’un institut catholique accueillant des jeunes filles de la bonne société loin de la ville.

2019 "Manaki Brothers" Festival Awards

Manaki Brothers

The closing ceremony of the 40th-annual Manaki Brothers Festival was held on Saturday, 21 September 2019 in Bitola (Republic of Northern Macedonia), in the Great Hall of the local Palace of Culture. The jury, which was presided over by Ed Lachman, ASC, presented the golden Camera 300 award to Hélène Louvart, AFC, for her work on The Invisible Life of Eurídice Gusmão, by Karim Ainouz. Due to her inability to be present in person, the award was accepted on her behalf by Eric Gautier, AFC. Yorgos Arvanitis, AFC, GSC, received the Golden Camera 300 for Life Achievement Award.

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, discusses her work on Karim Ainouz’ film “La Vie invisible”

Les entretiens au Festival de Cannes

Hélène Louvart, AFC, signed off on the image of La Vie invisible, a Brazilian film presented at Un Certain Regard 2019. A story of two sisters that takes place from the 1950s to the present time. She tells us about her working relationship with Karim Ainouz, the director, and about their shared ambition to dare to create striking visual universes, and about how they learned to modulate that ambition so as to avoid being above the story and the characters, visually speaking. (FR)

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "La Vie invisible", de Karim Aïnouz

Les entretiens au Festival de Cannes

Hélène Louvart, AFC, signe l’image de La Vie invisible, un film brésilien présent à Un Certain Regard 2019. Une histoire de deux sœurs qui se déroule des années 1950 à nos jours. Elle nous parle de sa relation de travail avec Karim Aïnouz, le réalisateur, de leur volonté commune d’oser des univers visuels assez marqués, de savoir moduler leur envie afin de ne pas être au-dessus de l’histoire et des personnages, visuellement parlant. (FR)

Face-à-face mythique
Entretien avec le directeur de la photographie Robert Alazraki, AFC, à propos des "Plus belles années d’une vie", de Claude Lelouch

Les entretiens au Festival de Cannes

Un demi-siècle de cinéma, une cinquantaine de films pour chacun ! Claude Lelouch approche avec Les Plus belles années d’une vie (49e long métrage), hors compétition de ce 72e Festival de Cannes, la cinquantaine de films sur 50 ans de cinéma. De son côté, le directeur de la photographie Robert Alazraki, AFC, a accompagné de nombreux cinéastes, dont Yves Robert, Elie Chouraqui, Laurent Heynemann, Alexandre Arcady, Coline Serreau… en 50 ans de cinéma, impossible de tous les nommer !

L’"ombre éclairée" d’Agnès Varda
Par Hélène Louvart, AFC

Agnès Varda

Agnès, voila ces quelques lignes.
Notre dernière conversation date de ce janvier, tu m’as appelée vers les 23 heures, ainsi que le lendemain aussi, il était quasi minuit. J’ai de suite décroché et je n’ai pas osé te dire qu’il était tard. Tu paraissais à ta voix en pleine forme, me demandant ce que je faisais, où j’étais, et si je pouvais te conseiller un ou une étalonneuse en qui j’avais confiance pour ton dernier film.

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, discusses her work on Alice Rohrwacher’s “Lazzaro felice”

Les entretiens au Festival de Cannes

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, has filmed over fifty feature-length films during her career, and has worked with many French and foreign directors. She filmed two of the foreign feature-length films at Cannes this year : Jaime Rosales’ Petra, selected in the Directors’ Fortnight, and Alice Rohrwacher’s Lazzaro felice. This is the third time that Hélène Louvart has worked with the Italian director. In 2014, The Wonders won the Grand Prix at Cannes. The director is back this year on the Croisette with Lazzaro felice, in Official Competition. (BB)

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Lazzaro felice", d’Alice Rohrwacher

Les entretiens au Festival de Cannes

Avec une cinquantaine de longs métrages à son actif, la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, a collaboré avec de nombreux réalisateurs français et internationaux. Elle signe l’image de deux longs métrages étrangers cette année à Cannes : Petra, de Jaime Rosales, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, et Lazzaro felice, d’Alice Rohrwacher. C’est la troisième fois qu’Hélène Louvart travaille avec la réalisatrice italienne. En 2014, Les Merveilles avait remporté le Grand prix à Cannes. La réalisatrice revient cette année sur la Croisette avec Lazzaro felice, en Compétition officielle. (BB)

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "L’intrusa", de Leonardo di Costanzo

Festival de Cannes 2017

Film italien entièrement tourné dans la banlieue de Naples, dans un lieu unique, un centre de loisirs pour enfants, que nous avons en partie fait construire. Une méthode de cadre très libre, très subjective d’une manière générale, et beaucoup plus "posée" à d’autres moments. Mais très "instinctive" le plus souvent possible.

A propos du "Redoutable", de Michel Hazanavicius, photographié par Guillaume Schiffman, AFC
"Filmer Godard", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Un projet courageux que cet inattendu biopic consacré à Jean-Luc Godard de la part de Michel Hazanavicius. Ce réalisateur de comédies à succès (OSS 117, The Artist), et cinéphile a décidé de rendre un hommage mordant à l’icône mondiale de la nouvelle vague. Pour Guillaume Schiffman, AFC, le tournage de ce film pas comme les autres a soudain pris une dimension personnelle et sentimentale en raison des liens familiaux qui unissent le chef opérateur au réalisateur emblème de la nouvelle vague.

Le directeur de la photographie Guillaume Schiffman, AFC, parle de son travail sur "Bonne figure", de Sandrine Kiberlain
Le Graal des Actrices

Les entretiens au Festival de Cannes

Réunies en clôture de cette 55e Semaine de la critique, les comédiennes Laeticia Casta, Chloé Sevigny et Sandrine Kiberlain sont venues montrer au public cannois leurs première œuvres respectives en tant que réalisatrices. Si les deux comédiennes françaises ont toutes deux choisi un thème lié au showbusiness (une soirée dans la vie d’une actrice pour Bonne figure et la journée d’un metteur en scène au bord de la crise de nerf pour En moi), l’égérie du cinéma indépendant US a, elle, opté pour un film plus onirique mettant en scène la très simple mutation d’une fillette en chaton. Guillaume Schiffman, AFC, nous parle du tournage de Bonne figure. (FR)

Entretien avec le directeur de la photo Stéphan Massis, AFC, à propos de son parcours et de son travail sur "Tout schuss", de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Stephan Massis, récemment entré à l’AFC, nous raconte son parcours professionnel et, à l’occasion de la sortie le 13 janvier 2016 du film Tout schuss, réalisé par Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie avec José Garcia dans le rôle principal, nous commente ses choix techniques et en particulier son expérience avec le laboratoire Amazing Digital Studios. (VJ)

Camerimage 2014 vu par...
Entretien avec Thomas Hardmeier, AFC

Les entretiens à Camerimage

Thomas Hardmeier, AFC, a bien commencé l’année 2014 avec l’obtention du César de la meilleure photo pour L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet. Depuis, sont sortis sur les écrans Yves St Laurent, de Jalil Lespert, De guerre lasse, d’Olivier Panchot, et La Prochaine fois je viserai le cœur, de Cédric Anger (actuellement en salles). Un des rares opérateurs francophone invité à Camerimage (il était membre du jury de la compétition des premiers films), il en revient également auréolé d’un nouveau prix pour le film de Jean-Pierre Jeunet (meilleur long métrage en prise de vues relief). Retour sur une semaine à Bydgoszcz en sa compagnie... (FR)

Le directeur de la photographie Guillaume Schiffman, AFC, parle de son travail sur "The Search", de Michel Hazanavicius
The Search : la guerre sans artifices (conversation avec Michel Hazanavicius)

Les entretiens au Festival de Cannes

Après le succès international de The Artist (initié au Festival de Cannes 2011), Michel Hazanavicius retrouve Thomas Langmann, Bérénice Bejo et Guillaume Schiffman, AFC, pour un film se déroulant pendant la guerre de Tchétchénie. Un sujet entre actualité et histoire à l’heure où la pression russe s’exerce de nouveau sur les ex-territoires de l’Empire soviétique... Entretien à deux voix recueilli lors de l’étalonnage du film The Search. (FR)

Conversation with Guillaume Schiffman, AFC, and the director Michel Hazanavicius about their collaboration on "The Search"

Les entretiens au Festival de Cannes

After the international success of The Artist (first screened at the Cannes Film Festival in 2011), Michel Hazanavicius has once again joined forces with Thomas Langmann, Bérénice Bejo and Guillaume Schiffman, AFC, for a movie that takes place during the war in Chechnya. The subject is somewhere between current events and history at a time when Russian pressure is once again being exerted on the former territories of the Soviet Empire... This dual interview was conducted during colour timing on the film The Search. (FR)

Jacques Loiseleux, l’ami enthousiaste et généreux
Par Jean-Jacques Bouhon, AFC

Jacques Loiseleux

Mon cher Jacques, c’était il y a une vingtaine d’années, à Levallois-Perret, dans l’appartement de Gervaise, secrétaire de l’AFC de l’époque, où l’association avait installé son siège. Tu nous avais accueillis Jean-Noël et moi pour parler des activités de l’AFC, de la Lettre et de la manière dont nous pourrions nous rendre utiles. C’est ce jour-là qu’est née en moi pour longtemps la " fibre associative " que tu as su nous transmettre, avec tout l’enthousiasme et la générosité dont tu étais capable.

Director of photography Thomas Hardmeier, AFC, talks about his work on "The Young and Prodigious T.S. Spivet", by Jean-Pierre Jeunet

Entretiens avec des directeurs de la photographie

The first time I met Jean-Pierre Jeunet to discuss his new film, he immediately told me that he was looking for someone who could help him evolve his taste for coloured and contrasted images. I was delighted to work inside of his universe which I love and which was an inspiration for I, Cesar, A Butterfly Kiss, and Les Tribulations d’une caissière.

Vive le cinéma !
Jean-Jacques Bouhon, directeur de la photographie, AFC

Intermittence, Convention collective, Assurance-chômage

J’ai été très touché d’entendre le désarroi de quelques étudiants des départements dits " instrumentaux " de La fémis. Tout à coup, le rêve qu’ils faisaient, pour certains depuis longtemps, de faire partie de la " grande famille du cinéma " se confrontait à la dure réalité des intérêts particuliers et commerciaux et des egos singulièrement surdéveloppés de certains.

Le directeur de la photographie Alex Lamarque, AFC, parle de son travail sur "Né quelque part", de Mohamed Hamidi

Les entretiens au Festival de Cannes

Alex Lamarque commence sa carrière de directeur de la photographie au côté d’Olivier Dahan sur son premier long métrage, Frères : la roulette rouge, et reste son fidèle collaborateur sur des courts métrages, de nombreux vidéo clips et quatre autres longs métrages : Le Petit Poucet, La Vie promise, Les Rivières pourpres 2 et Les Seigneurs. Directeur de la photo très sollicité dans le domaine de la publicité, il a également participé aux films Da Vinci code et Arthur et les Minimoys en tant qu’opérateur 2e équipe. Parallèlement à son travail sur de nombreux films commerciaux, ce premier long métrage de Mohamed Hamidi, en Compétition officielle, lui permet de renouer avec le cinéma.

Où la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Les Apaches", de Thierry de Peretti

Les entretiens au Festival de Cannes

Hélène Louvart : « Le film a été tourné en Corse. L’histoire est tirée d’un fait réel, se passant en été, au sud de l’île. Nous avons tourné quelques scènes en plein mois d’août, comme la virée nocturne en voiture dans les ruelles de Porto Vecchio, la " dance-party en après-midi " sur une plage (bondée), et la boîte de nuit qui n’était ouverte que pendant l’été. Puis nous avons filmé plus tranquillement les autres scènes pendant l’automne. »...

L’écharpe jaune d’Alain...
Par Hélène Louvart, AFC

Alain Derobe

Alain,
Nous avons travaillé ensemble sur Pina de Wim W. ... un projet qui n’était pas une mince affaire... Tu étais responsable, avec François Garnier, de la 3D et moi du cadre et de la lumière.
Et lors de notre première rencontre à Wuppertal, au petit déjeuner, tu as tout de suite été très clair avec moi : tu ne voulais pas faire l’image du film... tu t’occuperais du relief, et moi du reste... me précisant tout de même que cadrer en relief, c’était très différent de la 2D, et que je devrais adapter la lumière aussi en fonction de ton travail... J’avais bien compris le message ce jour-là.

Les "Independent’s Spirit Awards" décerne le prix de la meilleure photographie à Guillaume Schiffman, AFC

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Les Independent Spirit Awards, qui récompensent les films indépendants du cinéma américain, ont été décernés ce samedi 25 février 2012. Guillaume Schiffman, AFC, a reçu celui de la Meilleure photographie pour le film The Artist de Michel Hazanavicius. Darius Khondji, AFC, ASC, était aussi nommé pour Midnight in Paris de Woody Allen.
Par ailleurs, Michel Hazanavicius et Thomas Langmann, son producteur, ont reçu les Spirit Awards du meilleur réalisateur et celui du meilleur film. Le comédien Jean Dujardin a reçu celui de meilleur comédien.

Films (108)