Leos Carax

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (131)

Comme Un Torrent
Par Caroline Champetier, AFC

Du côté d’Internet

Depuis son année au Fresnoy en tant qu’artiste invité, Bruno Nuytten s’est "remis à l’image". Avec son iPhone SE toujours verticalement, après tant d’horizontalité, il saisit, rencontre, capture, entre ciel et terre, des sujets visuels, humains ou pas. Sur le flot d’images amoncelées, il en sélectionne certaines puis les retravaille avec les seules fonctions de l’iPhone lui-même.

L’actualité de Zeiss cet été

Optiques

Dans l’actualité de Zeiss cet été, trois nouvelles optiques viennent compléter la série Zeiss Supreme Primes, utilisée sur un nombre croissant de tournages, et des vidéos en ligne de discussions avec des directeurs de la photographie et de démonstration de nos produits.

Myriam Touzé s’en est allée

In memoriam

La directrice de la photographie, réalisatrice et scénariste Myriam Touzé nous a quittés, mercredi 8 juillet, des suites d’une longue maladie, à l’âge de soixante-six ans. Pendant près de quarante ans, elle aura effectué un parcours atypique, la menant de l’image à la réalisation, du documentaire à la fiction, en passant par l’écriture. Des années durant aussi, elle aura su communiquer l’envie et la passion de notre métier aux étudiants de l’Eicar, révélant des talents et ayant sans nul doute fait germer nombre de vocations. Quelques-uns de ses amis et connaissances témoignent.

Retour sur le FIDMarseille 2020
Par Caroline Champetier, AFC

Festivals divers

Le FIDMarseille* est un festival extraordinaire. Les films projetés au travers des cinq sélections - Internationale, Nationale, Flash, Premiers Films et Autres Joyaux - sont libres, libres dans leur durée, leur format, leur sujet, sans carcan scénaristique ou économique. Ils surgissent dans l’impérieuse nécessité qu’une femme ou un homme, n’importe où dans le monde, a ressenti en souhaitant rêver et aboutir, une construction d’images et de sons.

The AFC’s Return to Imago
By Eric Gautier, Vice-President of the AFC in charge of International Affairs

La fédération Imago

Letter to the AFC’s active and associate members.
As you know, the AFC has joined Imago, effective on March 12 of this year. I am very proud of having successfully fulfilled the mission that the AFC President, Gilles Porte, and Board of Directors, had assigned to me. In order to complete this mission, last September I put together a group composed of Marie Spencer, Jean-Marie Dreujou and Gilles Porte. This group later grew to include about ten members [1]. Their advice was extremely valuable.

Le retour de l’AFC à Imago
Par Eric Gautier, vice-président de l’AFC délégué aux questions internationales

La fédération Imago

Lettre aux membres actifs et membres associés de l’AFC.
Comme vous le savez, l’AFC a rejoint Imago depuis le 12 mars dernier. Je suis très fier d’avoir mené à bien la mission pour laquelle Gilles Porte, président, et le CA de l’AFC m’avaient mandaté. Pour ce faire, j’avais constitué, en septembre dernier, un groupe composé de Marie Spencer, Jean-Marie Dreujou et Gilles Porte. Puis le groupe s’est élargi à une dizaine de membres[1]. Leurs conseils ont été précieux.

Le 47e Festival La Rochelle Cinéma en VoD

Du côté d’Internet

Le Festival La Rochelle Cinéma s’associe à la Cinetek pour vous permettre de poursuivre le Festival grâce à la Vidéo à la demande et à l’outil de référencement du CNC. Tous les films présentés lors de la 47e édition, en 2019, sont désormais accessibles en VoD sur différentes plateformes.

Barry Ackroyd, BSC, pays tribute to the Aaton and to Jean-Pierre Beauviala at the Toute la mémoire du monde Festival

Les Cinémathèques

The 2020 Toute la mémoire du monde Festival (4-8 March) paid tribute to Jean-Pierre Beauviala by screening Holy Motors, by Leos Carax, and The Hurt Locker, by Kathryn Bigelow, both of which were shot with Aaton cameras. Although Barry Ackroyd, BSC was unable to be present at the festival with Caroline Champetier, AFC to introduce The Hurt Locker, he sent her a speech that she read aloud before the screening.

Barry Ackroyd, BSC, rend hommage à l’Aaton et à Jean-Pierre Beauviala au festival Toute la mémoire du monde
"Holy Motors" et "Démineurs" au programme du festival

Les Cinémathèques

Toute la mémoire du monde, lors de son édition 2020 (du 4 au 8 mars), rend hommage à Jean-Pierre Beauviala en projetant Holy Motors, de Leos Carax, et The Hurt Locker (Démineurs), de Kathryn Bigelow, deux films tournés avec des caméras Aaton. Barry Ackroyd, BSC, ne pouvant être au côté de Caroline Champetier, AFC, pour présenter Démineurs, lui a fait parvenir un texte devant être lu en début de séance. Ses mots, en langue anglaise...

"Histoires de la couleur à l’écran"
Journée d’études internationale, en collaboration avec le Centre Pompidou et le CNC

Les Cinémathèques

Qu’attend-on de la couleur à l’écran ? C’est cette vaste question que se poseront la Cinémathèque française et ses invités, mercredi 4 mars, dans le cadre du festival "Toute la mémoire du monde" (4-8 mars 2020). Pour tenter d’y répondre, "Histoires de la couleur à l’écran" réunira des personnalités aussi variées qu’une directrice et un directeur de la photographie, des universitaires, une historienne, une cheffe de service de laboratoire, une directrice de cinémathèque et une artiste cinéaste.

"Toute la mémoire du monde", 8e édition

Les Cinémathèques

Pour la 8e édition du Festival international du film restauré "Toute la mémoire du monde", la Cinémathèque française propose, du 4 au 8 mars 2020, d’assister à des projections exceptionnelles, dont certaines avec accompagnement musical, de partager une "Nuit de cinéma", de venir écouter les Master Classes d’Isabella Rossellini, Philip Kaufman et Rob Legato, et de découvrir les dernières inventions technologiques, les nouvelles restaurations de prestige et l’incroyable travail accompli pour sauver les œuvres du passé.

Elin Kirschfink, chapeau bas !
Par Caroline Champetier, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Après Marie Spencer, son autre marraine AFC, c’est au tour de Caroline Champetier de présenter la directrice de la photographie Elin Kirschfink, entrée il y a peu à l’AFC. C’est à la vue du travail d’Elin sur le film Camille que Caroline étaye son mot d’accueil, lui donnant, en guise de souhait de bienvenue, un joli coup de chapeau.

"Eric Gautier, chef op’ : sa Vérité"
Portrait du chef opérateur Eric Gautier, AFC, à l’antenne de France Culture

Propos et entretiens

Sur France Culture à l’heure du déjeuner, des convives – artistes, personnalités du monde de la culture et des idées – prennent place à table. Ce lundi 23 décembre 2019, le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, était l’invité d’Olivia Gesbert, productrice de La Grande table, le magazine culturel de la mi-journée sur France Culture. Il y a parlé, comme tout invité, de ses pratiques artistiques, de ses passions créatrices, le tout avec un regard subjectif sur le monde qui l’entoure.

Emporté dans le tourbillon d’énergie d’Agnès Varda
Par Eric Gautier, AFC

Agnès Varda

J’ai rencontré Agnès Varda grâce à Patricia Mazuy, avec qui je venais de tourner Travolta et moi. Elle m’a proposé de tourner avec elle Les Cent et une nuits de Simon Cinéma. Avec tous ces acteurs magnifiques, de Michel Piccoli à Marcello Mastroiani, en passant par Sandrine Bonnaire et Alain Delon, Robert de Niro et Catherine Deneuve...

Jean-Pierre Beauviala a accompagné ma vie de chef opérateur
Par Eric Gautier, AFC

Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre a accompagné toute ma vie de chef opérateur, depuis la fin des années 1970 et ses entretiens passionnants aux Cahiers du Cinéma, puis avec sa caméra S16 mm pour les courts métrages et les documentaires, puis l’Aaton 35 mm, que j’ai utilisée sur presque tous mes films avant l’arrivée de la magnifique Penelope, qui reste ma caméra de prédilection.

Sobibor, October 14, 1943, 4 p.m.

In memoriam

During Claude Lanzemann’s funeral at the Montparnasse Cemetery in Paris on Thursday, 12 July 2018, Caroline Champetier, AFC, who worked alongside him, was one of the eulogizers and she spoke the following words.

Eric Gautier, AFC, a never-ending desire
by Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

As a child, Eric Gautier spends a long time in his grandmother’s flower shop in the Paris suburb of Bondy. He daydreams while devouring the Tintin comic albums (conceived and designed by Belgian artist-auteur Hergé), not knowing yet that his desire for cinema would be born right there in the midst of mortuary crowns and that, much later, he would say : "I owe everything to Hergé".

Cinematographer Eric Gautier, AFC, discusses his work on Jia Zhang-ke’s film "Ash Is Purest White"

Les entretiens au Festival de Cannes

Director Jia Zhangke is one of the most critically acclaimed Chinese director and the one best-loved by international audiences. He has already presented a number of films at Cannes (I Wish I Knew, A Touch of Sin, Mountains May Depart). He entrusted Eric Gautier, AFC, with the cinematography of his last feature-length film. Eric Gautier is the cinematographer of France’s greatest directors (Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Alain Resnais, Patrice Chéreau) and also shot Into the Wild, On the Road, and Hotel Woodstock for Ang Lee. He is accompanying Jia Zhang-ke on his walk up the red carpet at Cannes this year, where the film Ash Is Purest White is in official competition. (BB)

Eric Gautier, AFC, un perpétuel désir
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand il était enfant, Eric Gautier passait de longs moments à Bondy, dans le magasin de fleurs de sa grand-mère. Il rêvassait en dévorant les albums de Tintin, ne sachant pas encore que son désir de cinéma naîtrait là, au milieu des couronnes mortuaires, et qu’il dirait bien plus tard : « Je dois tout à Hergé ».

Bernard Zitzermann, décisif et influant
Par Eric Gautier, AFC

Bernard Zitzermann

Fin de l’année scolaire 1981, l’été s’annonce, je suis en première année de l’École Louis-Lumière, j’ai vingt ans. Inimaginable pour moi de partir en vacances (cela s’est confirmé toute ma vie !), je veux participer à un tournage, moi qui viens d’un monde si lointain du cinéma…

Cinematographer Eric Gautier, AFC, discusses his work on Xavier Giannnoli’s film “The Apparition”
Filming the invisible, by François Reumont on behalf of the AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Eric Gautier, AFC, answers a question regarding the potential paradox of filming a movie about a hypothetical apparition by the Virgin Mary with a smile and a recollection about the beginning of his adventure with Xavier Giannoli : “It’s a bit of a challenge to film the mystery of faith. The love of God is like any sort of love : there is no tangible proof, just the gift of oneself. Sincerity (and lies, like in other of Giannoli’s films) is at the heart of the story. The loneliness of the two characters, Jacques (Vincent Landon) and Anna (Galatea Bellugi) is the spark that sets the story in motion.”

Où le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "L’Apparition", de Xavier Giannoli
Filmer l’invisible, par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

A cette question sur le potentiel paradoxe de mettre en image un film autour d’une apparition supposée de la Vierge Marie, Eric Gautier, AFC, sourit et se remémore le début de son aventure au côté de Xavier Giannoli : « C’est un peu un défi de filmer le mystère de la foi. L’amour de Dieu, c’est comme l’amour tout court : il n’y a aucune preuve tangible, seulement du don de soi. La sincérité (et le mensonge, comme dans d’autres films du cinéaste) est la question centrale de l’intrigue. Avec, comme catalyseur scénaristique, la solitude de ces deux personnages, Jacques (Vincent Lindon) et Anna (Galatea Bellugi) ».

Films (99)

Rubriques (1)