Miss

Pour info de dernière minute, la sortie de Miss est reportée au 28 septembre 2020.
Miss est le deuxième film réalisé par Ruben Alves mais c’est la première fois que nous travaillions ensemble. Le scénario questionne la notion d’identité à travers un jeune garçon, interprété et totalement incarné par Alexandre Wetter. Ruben m’a très vite évoqué son souhait d’avoir une image colorée, lumineuse, avec un cadre vivant, en mouvement.

Il était très marqué par certains films d’Almodovar, et cette façon particulière qu’il a d’utiliser la couleur. Nous avions de nombreuses références visuelles, réunies par la directrice artistique du film, Nina Rives, sur lesquelles nous avons pu échanger, pendant la préparation. Le spectre était assez large, allant des images d’un clip de Beyonce, au film Carol, de Todd Haynes, mais aussi de photographes tel que Erwin Olaf, Patrick Swirc ou encore Alex Prager.

Photogramme


Photogramme


Photogramme

De façon générale, ce qui est ressorti de ce travail, c’est l’idée d’une lumière douce, des couleurs franches et peu de contraste.
L’un des défis du film était de savoir comment nous allions éclairer Alexandre et surtout l’évolution du personnage, car Alex devient progressivement Alexandra, candidat(e) Miss France. La lumière devait le sublimer.

Photogramme

Après des tests chez Vantage, mon choix s’est porté sur la série Hawk V-Lite et une caméra Alexa Arri Mini. Cette combinaison apportait une douceur sur la peau, un éclatement des hautes lumières et des flares puissants.
Je recherchais à obtenir une image « beauté » pour filmer ce conte moderne. Une vision évidemment très subjective de ce qu’une « image beauté » signifie.
Je l’ai déterminé après des essais et j’ai proposé trois niveaux de lumière à Ruben en fonction des séquences :
Beauté niveau 1 : une image légèrement contrastée et saturée pour les séquences d’Alex avec son entourage proche.
Beauté niveau 2 : une image moins saturée et plus diffuse pour les séquences d’entrainement des Miss.
Beauté niveau 3 : une image très diffusée, sans contraste sur les visages, une direction de lumière face, lors des shows de Miss France.
Ainsi, même si l’image du film est d’une grande douceur, travailler sur les contrastes de couleurs s’est imposé naturellement dans la conception de l’image de Miss.
Grâce notamment au superbe travail du chef décorateur, Philippe Chiffre, et de la chef costumière, Isabelle Mathieu.

Production : Zazi Films/Chapka Films, Hugo Gélin et Laetitia Galitzine
Directeur de production : Olivier Lagny
Chef décorateur : Philippe Chiffre
Chef costumière : Isabelle Mathieu
Directrice artistique : Nina Rives
Maquillage : Valérie Théry
Coiffure : Reynald Desbant
Monteuse : Valérie Deseine
Merci à Alexander Bscheidl, de chez Vantage Paris, Didier Diaz de Transpalux, Didier Dekeyser et Gilles Granier du Labo Paris.

Bande-annonce officielle

https://youtu.be/2ssRACqoE70

Portfolio

Équipe

Premier assistant opérateur : Julien Brule assisté d’Antoine Delaunay et Elise Chanet
Chef électricien : Michel Sabourdy assisté de Johan Bors et Brice Bailly
Chef machiniste : Jean-Pierre Deschamps assisté d’Hervé Le Berrigaud et Vincent
Uccello
Opérateur Steadicam : Valentin Monge
Technicien lumière spectacle : Christian Mothay

Technique

Matériel caméra : Vantage (Arri Alexa mini en Prores, Hawk anamorphique V-Lite, 1
zoom Hawk 80-180mm/ T2.8 V-PLUS, Zoom anamorphique Optimo 52/152mm pour
le clip)
Matériel lumière : Tranpalux
Matériel machinerie : TSF Grip
Drone : E-STEAD production/Aeroplay Films
VFX : Compagnie Générale des effets visuels
Laboratoire : Le Labo Paris
Etalonneuse rushes : Ines Sanchez
Etalonneur : Gilles Granier

synopsis

Alex, petit garçon gracieux de 9 ans qui navigue joyeusement entre les genres, a un rêve : être un jour élu Miss France. Quinze ans ans plus tard, Alex a perdu ses parents et sa confiance en lui, et stagne dans une vie monotone. Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de cœur haute en couleurs, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité et surtout, de lui-même…