Pourquoi n’y a-t-il pas plus de femmes directrices de la photographie ?

La Lettre AFC n°307

Le site Internet d’IMAGO, la Fédération européenne des directeurs de la photographie, signale un article de la directrice de la photo australienne Erika Addis intitulé "Why aren’t there more female cinematographers ?", publié dans la revue IF, #192, en date du 26 février 2020. Membre de l’ACS, Erika Addis est aussi responsable du département cinématographie de la "Griffith Film School", à Brisbane, dans le Queensland. Extrait...

On me demande souvent : « Pourquoi y a-t-il si peu de femmes directrices de la photographie ? » Je peux spéculer sur les raisons mais la réponse n’est pas simple.

Le métier de chef opérateur nécessite une combinaison de créativité, de capacités techniques, d’habileté humaine et d’endurance, à la fois mentale et physique. Aucune de ces capacités ne devrait empêcher les femmes d’entrer dans le département de la caméra sur la seule base du sexe. Cela dit, les taux chroniquement bas de femmes employées en tant que directrices de la photographie ou cadreuses sont surprenants.

Quand j’ai débuté dans le cinéma en 1974, les femmes étaient exclues de toutes sortes d’activités professionnelles. Je n’ai vu aucune autre femme à des postes techniques et il était inhabituel d’être une femme au sein du département caméra...