Un coup de gueule donné par Coline Serreau sur France Inter

La Lettre AFC n°307

Dans l’émission "Grand Bien Vous Fasse", sur France Inter, Ali Rebeihi était en ligne, mardi 24 mars, avec Coline Serreau, et lui demandait de raconter comment elle vivait son confinement. Plutôt que de parler d’elle même, la réalisatrice donnait son point de vue sur le virus et la manière dont nous l’abordons : « Les virus sont puissants et ils peuvent carrément modifier notre génome. Donc, il faut les traiter avec un certain respect ou en tout cas avec modestie, parce qu’il va falloir apprendre à survivre avec eux. »

Le site de France Inter a publié le même jour un article d’Anne Audigier qui résumait le sens de l’intervention de Coline Serreau et en donnait quelques extraits, dont ceux-ci.

« Nous sommes une humanité tellement malade confinée dans les villes. Wuhan est une ville complètement confinée, complètement ivre de pollution. Les poumons sont tous affaiblis, donc les virus qui s’attaquent aux poumons sont à la fête. »

« Pour se protéger des virus, il faudra avoir un environnement sain et un système immunitaire qui marche. Et c’est ça qui nous permettra de vivre non pas contre eux, mais de les supporter parce qu’ils seront toujours là. »

« Les Français ont établi des rites de remerciement massifs qui sont suivis. Ce sont de très beaux gestes politiques. Et ça prolonge les grèves contre la réforme et l’action des ’gilets jaunes’ qui crient haut et fort ce qui est important dans nos vies. Parce qu’on vit dans un pays où ceux qui assurent les fonctions essentielles, qui font tenir debout la société sont sous-payés, méprisés. »

  • Lire l’article en entier, suivi d’un lien permettant d’écouter la séquence dans son intégralité, sur le site Internet de France Inter.
  • Lire, dans le PDF ci-dessous, un texte de Coline Serreau plus explicite sur le sujet.