Actualités AFC

Sony France, nouveau membre associé de l’AFC
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

Fabricant de caméra, concepteur de captation d’image, à l’heure de l’ouverture du numérique sur les plateaux de cinéma, Sony rejoint l’AFC. Depuis de nombreuses années, l’implication de Sony dans le monde du cinéma mais surtout dans celui de la captation d’image est une réalité qui s’est traduite par des noms nouveaux dans le vocabulaire des directeurs de la photographie : la 750, la 900, puis la F23 et enfin la F35 qui apparaît actuellement chez les loueurs.
Il était urgent d’associer tout ce travail et cette réflexion à la dynamique qui habite l’AFC.

Sony France
par Elizabeth Pierce et Fabien Pisano

Nouveaux venus à l’AFC

C’est avec un grand plaisir que Sony rejoint cette année pour la première fois l’AFC, véritable garante de la création cinématographique et de l’image en France. Merci de nous faire rentrer dans cette grande famille.
Comme vous le savez, nous sommes fabricant de caméras numériques, certaines à destination des artisans du cinéma. A ce titre, nous souhaitons avant tout développer des contacts privilégiés avec l’ensemble des acteurs, que ce soit les directeurs de la photographie bien sûr, les réalisateurs, les maquilleurs et les décorateurs ou les différents prestataires.

Angénieux, nouveau membre associé de l’AFC
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

C’est avec très grand plaisir que l’AFC accueille comme nouveau membre associé la société Angénieux. Fort d’une tradition que tous les opérateurs à travers le temps ont pu apprécier, cette société française, qui appartient depuis quelques années au groupe Thales, a su développer au cours du siècle de cinéma des produits reconnus par l’ensemble des directeurs de la photographie. Installée aux environs de la ville de St Etienne, elle continue de fournir les plus beaux zooms 35 mm, tout en ayant encore des zooms 16 mm sur le marché.

Thales Angénieux
par Philippe Parain, président directeur général de Thales Angenieux

Nouveaux venus à l’AFC

Angénieux est très probablement le plus gros ou l’un des plus gros fabricants français, fournisseur d’équipements destinés au Cinéma.
Pourtant Angénieux n’avait jusque-là établi aucun lien particulier avec l’AFC, association qui rassemble la majorité des directeurs de la photographie, vous-mêmes qui êtes responsables de la qualité artistique et technique de l’image, vous les premiers utilisateurs de nos objectifs.

Editorial de la Lettre de septembre 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Après des vacances estivales, la lettre de l’AFC reprend du service avec une rentrée qui s’annonce chargée et pleine de promesses.
Mais nos yeux doivent avant tout se tourner vers l’évènement que l’AFC, ses membres actifs et associés attendent tous avec impatience et énergie : le festival Plus Camerimage qui se tiendra à Lodz en Pologne dans quelques semaines.
L’année dernière, la direction du festival avait envoyé un signal fort auprès de notre association quant à la participation de directeurs de la photographie français ainsi qu’à une éventuelle participation active autour d’un workshop français.

Editorial de la Lettre de juillet-août 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

L’été arrive avec ses nombreux tournages et des vacances pour certains.
Dans quelques jours, l’avant-première de juillet avant de se retrouver à la rentrée pour celle de septembre. Justement cette rentrée qui inaugurera une nouvelle activité " Les Déjeuners de l’AFC ", rendez-vous trimestriel ou nous pourrons nous rencontrer de manière plus approfondie entre opérateurs et associés. Nous vous en reparlerons dès le retour des vacances en vous proposant le planning de ces rencontres.

Les grandes lignes du rapport de Nigel Walters, président d’Imago

La fédération Imago

Le Japon est la dernière société à rejoindre la grande famille Imago.
Luciano Tovoli (AIC) avait établi les premiers contacts avec la JSC. Louis-Philippe Capelle (SBC), après un échange de courrier se rendit à Tokyo pour les rencontrer.
La JSC, par un vote à une écrasante majorité en faveur de son affiliation, porte à 37 le nombre des pays ayant rejoint Imago. J’attends également une réponse de la Canadian Society of Cinematographers.

Lubomir, "Lubo" c’est plus simple
par Dominique Gentil

Nouveaux venus à l’AFC

Je suis heureux que tu aies maintenant rejoint l’AFC.
Je suis impressionné par ta forte détermination, ton itinéraire rare, presque d’un autre temps où tu as su gagner ton métier... Tu fais partie de ces artisans de l’image qui cherchent, construisent, imaginent en permanence pour proposer à chaque film le bon outil, la meilleure démarche technique, artistique et économique.

Panasonic Broadcast
par Guilhem Krier

Nouveaux venus à l’AFC

Panasonic Broadcast est fier d’annoncer son adhésion à l’AFC, l’Association Française des directeurs de la photographie Cinématographique.
Le Conseil d’Administration de l’AFC a accueilli favorablement le 8 avril dernier la candidature de la société Panasonic comme membre associé de l’AFC.

Entre les murs
de Laurent Cantet, photographié par Pierre Milon, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Pierre Milon, AFC, est issu de l’avant-dernière promotion de l’IDHEC (au côté de Dominik Moll entre autres, dont il signera l’image de son premier film Intimité).
Très vite, il se met à travailler en tant qu’opérateur autant sur documentaires que sur court métrage. Le passage à la fiction se fait par l’intermédiaire de Philippe Faucon qui lui confie la lumière de trois téléfilms. Depuis, il a collaboré avec Eric Zonca (Le Petit voleur), Lucas Belvaux (La Trilogie et La Raison du plus faible) ou Robert Guédiguian (Lady Jane).
Il est à Cannes 2008 en compétition officielle avec Entre les murs, son troisième long métrage avec Laurent Cantet.

La Frontière de l’aube
de Philippe Garrel, photographié par William Lubtchansky, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

En forme de clin d’œil au genre fantastique, La Frontière de l’aube réunit un jeune photographe qui tombe amoureux d’une star, qui se suicide, et qui réapparaît dans la vie du jeune garçon.
Ce deuxième film avec Philippe Garrel affirme une collaboration efficace et sereine. La manière de travailler de Garrel et l’immense expérience de William Lubtchansky (une centaine de longs métrages en une quarantaine d’années…) s’associent pour une mise en scène libre et efficace. Cette association permet d’atteindre une expression artistique sans effets ni démonstration.

Changeling (L’Echange)
de Clint Eastwood, photographié par Tom Stern, ASC, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Tom Stern, ASC, AFC, est un homme qui ne chôme pas.
Enchaînant les tournages à travers la planète, il est certainement l’un des directeurs de la photographie les plus courtisés du moment. Finissant fin octobre à Prague les prises de vues de Faubourg 36 (de Christophe Barratier), il a sauté dans un avion pour attaquer deux jours plus tard celles du nouvel opus de Clint Eastwood, tourné en Californie. Depuis, il commencé le nouveau Pavel Lounguine, à 200 km de Moscou, avant de repartir avec Clint Eastwood dès la rentrée !
Entre deux avions, il a quand même pris le temps de se poser dans son café parisien préféré (Le Select, boulevard Montparnasse) pour parler de Changeling et se réjouir en même temps de sa récente entrée à l’AFC.

Les Bureaux de Dieu
de Claire Simon, photographié par Philippe Van Leeuw, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

C’est La Vie de Jésus de Bruno Dumont qui a vraiment lancé, en tant qu’opérateur, la carrière de Philippe Van Leeuw, AFC. Issu des rangs de l’INSAS, à Bruxelles, il a d’abord travaillé en pub et en film institutionnel avant de percer le milieu du long métrage de fiction. Il a tourné entre autres avec Laurent Achard (Le Dernier des fous) ou Richard Bean (Franck Spadone). Pour cette première collaboration avec la cinéaste Claire Simon, il se retrouve cette année à la Quinzaine des réalisateurs avec Les Bureaux de Dieu.
Un film à la lisière entre documentaire et fiction.

Salamandra
de Pablo Agüero, photographié par Hélène Louvart, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après sa sortie de Louis-Lumière en 1985, Hélène Louvart, AFC, a fait ses classes dans le documentaire et le court métrage. Elle a signé depuis la photographie d’une quarantaine de films de fiction. Parmi ceux-ci, on note une collaboration fidèle avec Sandrine Veysset, Dominique Cabrera, ainsi que des tournages avec Christian Vincent et Jacques Doillon. Après Pau et son frère en 2002, puis Dans les champs de bataille et La Blessure en 2004, elle revient en sélection cannoise avec Salamandra, un film argentin à la Quinzaine des réalisateurs.

Johnny Mad Dog
de Jean-Stéphane Sauvaire, photographié par Marc Koninkcx, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avec Johnny Mad Dog, adapté du livre Johnny chien méchant écrit par Emmanuel Dongala, Jean-Stéphane Sauvaire signe une fiction dans laquelle nous suivons les histoires croisées d’un adolescent à la tête d’un " Small Boys Unit " (unité de jeunes garçons) d’une armée rebelle, dans un pays africain en pleine guerre civile, et de Laokolé, jeune fille rangée qui tente de sauver sa famille devant l’attaque de ces mêmes rebelles...

Les Grandes personnes
d’Anna Novion, photographié par Pierre Novion, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

La carrière de Pierre Novion, AFC, a souvent été associée à celle du réalisateur Eric Rochant. Depuis l’immense succès d’Un monde sans pitié en 1989, il a depuis signé l’image d’Aux yeux du monde, des Patriotes, et de L’Ecole pour tous. Parmi ses autres films de fiction, on trouve aussi L’Année Juliette de Philippe le Guay ou deux films avec le réalisateur turc Yavuz Ozkan.
Cette année, à la semaine de la critique, il accompagne sa fille Anna dans la mise en image des Grandes personnes. Pour ce premier film en tant que réalisatrice, cette dernière a écrit et tourné entièrement cette histoire dans la patrie de sa maman, la Suède. Un pays que connaît naturellement bien Pierre, puisqu’il en parle aussi couramment la langue.

Home
d’Ursula Meier, photographié par Agnès Godard, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Production : Archipel 35, Denis Freyd, France, Box Production, Suisse, Need Production, Belgique.
Tournage en Bulgarie, été 2007, développement négatif, laboratoires Kodak, Sofia, développement positif, et scann pour les séquences à effet spéciaux, Schwarzfilm, Berne, shoot et étalonnage numérique pour les séquences à effets spéciaux, Eclair, Paris, effets spéciaux, Digital Graphics, Marc Umé, Liège, étalonnage argentique, Gérard Savary, Eclair...
Comme vous pouvez le constater, cette production a étendu sa toile de travail dans beaucoup de pays. Cela s’est traduit par une grande difficulté de coordination, surtout en ce qui concerne les séquences à effets spéciaux.

De la guerre
de Bertrand Bonello, photographié par Josée Deshaies

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Josée Deshaies est québécoise. Après des études d’histoire de l’art en Italie, elle attaque une formation classique à Montréal en tant que deuxième assistante opératrice, puis passe à la direction de la photo sur documentaires, et court métrages.
C’est sa rencontre avec Bertrand Bonello qui lui permet de passer au long métrage sur Quelque chose d’organique en 1998.
Depuis elle a signé l’image de films comme Les Invisibles de Thierry Jousse ou La Question humaine de Nicolas Klotz.
Après Tiresia et Le Pornographe, elle retrouve cette année avec De la guerre le réalisateur Bertrand Bonello, un habitué de la Croisette.