Adèle Exarchopoulos

Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (5)

Paul Guilhaume, AFC, évoque son travail sur "Les Cinq diables", de Léa Mysius
Vicky, Joanne, Julia et les autres

Les entretiens au Festival de Cannes

Film fantastique, film choral, et chronique d’un secret familial, Les Cinq diables s’enracine dans les paysages du massif de l’Oisans, dont les montagnes et l’eau glacée hantent régulièrement le film. Paul Guilhaume, AFC, fait de nouveau équipe avec la réalisatrice Léa Mysius pour mettre en image ce film dont la pandémie a chamboulé le tournage. Adèle Exarchopoulos y trouve un très beau rôle de mère aux passions endormies, tandis que la jeune et lumineuse Sally Dramé y interprète sa fille. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. (FR)

Olivier Boonjing, SBC, reviews the technical choices of "Rien à foutre", by Julie Lecoustre and Emmanuel Marre
Cassandre’s life

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Always surprising and prolific, Belgian cinema sends this year to the Critics’ Week a very nice portrait of a young woman played by Adèle Exarchopoulos. Rien à foutre (which was called Carpe Diem when it was filmed so as not to scare people !) is also a dive into the ruthless world of low cost airlines. (FR)

Olivier Boonjing, SBC, revient sur les choix techniques de "Rien à foutre", de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
La vie de Cassandre

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Toujours aussi surprenant et prolifique, le cinéma belge envoie cette année à la Semaine de la critique un très joli portrait de jeune femme interprétée par Adèle Exarchopoulos. Rien à foutre (qui s’appelait Carpe Diem lors de son tournage pour ne pas effrayer les gens !) est aussi une plongée dans le monde impitoyable des compagnies low cost. (FR)

Zeiss en ligne à Camerimage 2020

Optiques

A l’occasion du festival Camerimage, qui se tiendra du 14 au 21 novembre sous une forme hybride, à Toruń mais aussi en ligne, Zeiss proposera deux entretiens à suivre en direct, les 16 et 17 novembre.

Irruption à Stromboli
Entretien avec le directeur de la photographie Simon Beaufils à propos de son travail sur "Sibyl", de Justine Triet

Les entretiens au Festival de Cannes

Le troisième long métrage de Justine Triet est un nouveau portrait de femme incarné par Virginie Efira, comme pour Victoria. C’est la chute vertigineuse de Sibyl dans la vie de l’autre, Margot - Adèle Exarchopoulos -, et une mise en abyme dans ses propres souvenirs qui va lui permettre de renouer avec sa vie.
Simon Beaufils signe ici une image hollywoodienne et jongle entre douceur de peau et effets de sodium dans la nuit urbaine. (BB)

Films (6)

Les Cinq diables

de Léa Mysius
Produit par Canal+, CNC, Ciné+, F Comme Film, Cinéventure, Trois Brigands Productions, Division, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma
Photographié par

Paul Guilhaume, AFC

Revenir

de Jessica Palud
Produit par Fin Août Productions, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma
Photographié par

Victor Seguin, AFC