Almodovar ouvre ses portes

Entretien filmé avec le directeur de la photographie José Luis Alcaine à propos de son travail sur "Douleur et gloire", de Pedro Almodóvar, par François Reumont pour l’AFC

Œuvre autobiographique sur son enfance, comme pouvait l’être La Mauvaise éducation (2003), Douleur et gloire voyage entre passé (recomposé) et présent de la vie d’un réalisateur-écrivain sur la touche... Antonio Banderas prête son physique de cinquante-neuf ans au cinéaste castillan, qui pousse la mise en scène jusqu’à l’installer dans la re-création exacte de son propre appartement. José Luis Alcaine, fidèle directeur de la photographie d’Almodovar, nous fait partager le tournage de ce film chargé d’émotions.

Salvador Mallo est un réalisateur qui a connu le succès mais qui ne réalise plus de films à cause des douleurs physiques dont il souffre. Par hasard, il retrouve Alberto Crespo, un acteur avec qui il s’est fâché trente ans auparavant. Il se remémore son enfance, avec sa mère, à Paterna. (FR)

https://vimeo.com/337081985/7a44ad27db