Au palmarès de la 70e Berlinale

La Lettre AFC n°306

Présidé par le comédien Jeremy Irons, le jury de la 70e édition du Festival de Berlin a décerné l’Ours d’or du meilleur film à There Is No Evil, (Sheytan vojud nadarad), de Mohammad Rasoulof, photographié par Ashkan Ashkani. L’Ours d’argent - Grand prix du jury revient à Never Rarely Sometimes Always, d’Eliza Hittman, photographié par Hélène Louvart, AFC.
Entourée des deux producteurs, Baran Rasoulof, reçoit le trophée en l’absence de son père, Mohammad Rasoulof, retenu dans son pays
Photo Festival de Berlin


Parmi les films primés
Compétition internationale
- Ours d’or du meilleur film à There Is No Evil, de Mohammad Rasoulof, photographié par Ashkan Ashkani
- Ours d’argent - Grand prix du jury à Never Rarely Sometimes Always, d’Eliza Hittman, photographié par Hélène Louvart, AFC
- Ours d’argent du meilleur réalisateur à Hong Sang-soo, pour The Woman Who Ran, photographié par Kim Sumin
- Ours d’argent de la meilleure contribution artistique au directeur de la photographie Jürgen Jürges, BVK, pour son travail sur DAU. Natasha, d’Ilya Khrzhanovskiy et Jekaterina Oertel
- Ours d’argent – Prix spécial 70e Berlinale à Effacer l’historique, de Benoît Delépine et Gustave Kervern, photographié par Hugues Poulain.

Documentaires
- Prix du meilleur documentaire à Irradiés, de Rithy Panh.

Section Generation 14 plus
- Ours de cristal du Meilleur film à Notre-Dame du Nil, d’Atiq Rahimi, photographié par Thierry Arbogast, AFC
Lire ou relire l’entretien avec Thierry Arbogast, AFC, et la DIT, Karine Feuillard.

Signalons enfin que Todos os mortos, des Brésiliens Marco Dutra et Caetano Gotardo, photographié par Hélène Louvart, AFC, faisait partie des films en compétition.