Des histoires merveilleuses racontées par des magiciens

Par Richard Andry, AFC

par Richard Andry La Lettre AFC n°236

[English] [français]

Du 18 au 20 octobre 2013, se tenait à Vienne (Autriche) l’" Inspiration Cinematographers Forum ". Le Comité Master Class d’Imago m’avait invité à Vienne en qualité de modérateur d’une des Master Classes de la session " Inspiration " 2013.
Le Comité Master Clas d’Imago devant le cénotaphe de Wolfgang Amadeus Mozart au cimetière de Vienne
Le Comité Master Clas d’Imago devant le cénotaphe de Wolfgang Amadeus Mozart au cimetière de Vienne
Jan Weincke, Volker Glaser, John Toon, Tina Soerensen, Richard Andry, Herman Verschuur, Peter Weir, Tony Costa, Dick Marks, Russel Boyd - DR

Cette manifestation biennale qui se déroulait auparavant à Copenhague et qui faisait monter sur scène des directeurs de la photographie (Agnès Godard, AFC, et Bruno Delbonnel, AFC, ASC, en avaient été nos brillants représentants) s’est étendue cette année aux binômes réalisateur - directeur de la photographie. De ce fait, j’ai passé quatre jours dans la très cinégénique capitale de l’Autriche en très bonne compagnie.
En effet, si je " modérais " en ouverture, le duo néo-zélandais était composé de Christine Jeffs la talentueuse et prometteuse réalisatrice de Rain, Sylvia et Sunshine Cleaning et Jeff Toon ACS, NZCS, directeur de la photographie, binôme tant à la ville que sur les plateaux.

Je devenais ensuite spectateur des autres duos au programme : Peter Weir - Russel Boyd ACS, ASC, et Alan Parker - Michael Seresin, BSC, complété par… un solo du passionnant Luca Bigazzi, son réalisateur Paolo Sorrentino ayant fait faux bond pour raisons professionnelles, à la dernière minute, et magistralement modéré par notre ami Andreas Fischer-Hansen DFF. Je me suis retrouvé comme un petit enfant écoutant des histoires merveilleuses racontées par des magiciens et j’ai pu revoir sur grand écran les images, entre autres, du magnifique Master and Commander commentées par Peter Weir et Russel Boyd.
Des duos réalisateur/chef opérateur en parfaite fusion, s’entendant comme larrons en foire. Oui, même si cela existe, quand même, chez nous, cela m’a sacrément remonté le moral après l’ambiance " guerre des tranchées " que nous avons vécue ici ces derniers mois.

Cette manifestation était parfaitement organisée par l’AAC et particulièrement par sa présidente, Astrid Kneubrandtner, qui n’a pas ménagé son énergie tout en conservant sa rayonnante sympathie. En plus de son équipe et du comité Master Class Imago (Jan Weincke DFF, Ron Johansson ACS et Herman Verschuur NSC), elle était bien épaulée par la Vienna Film Commission qui nous a fait visiter tous les " locations " possibles de tournage de la ville et qui a très généreusement mis la main à la poche pour permettre le parfait déroulement de cet événement. (Budget de plus de 100 000 euros d’après ce que j’ai entendu dire, il est vrai c’est loin l’Australie et la Nouvelle-Zélande).
Les Danois, qui sont l’âme historique des Master Classes " Inspiration " étaient venus en force, une grosse vingtaine de membres de la DFF et une dizaine d’étudiants de l’école de cinéma de Copenhague.
Il y avait nos amis de K5600 et de Transvideo, les inépuisables globe-trotters de l’industrie technique française, Jacques et Marc, tant appréciés des professionnels de la planète cinoche.
Il y avait aussi Benjamin Bergery et sa caméra magique et notre collègue Philippe Ros, AFC, invité par la DFF.
Et au dessert : " Sacher Torte " Sehr Gut !

(En vignette de cet article, Michael Seresin et Alan Parker - Photo Imago DR)