Francis Ford Coppola

Réalisation

Index des termes :

Francis Ford Coppola;Francis Coppola

Résultats de la recherche

Articles (36)

La lumière, "Blanche Neige" et Francis Ford Coppola

Propos et entretiens

Circonstances liées au Covid-19 obligent, l’émission "Boomerang", rendez-vous culturel d’Augustin Trapenard sur France Inter, proposait, ce lundi 11 mai 2020, de redécouvrir un entretien avec Francis Ford Coppola, diffusé en octobre dernier. Le réalisateur américain, qui recevait le 11e Prix Lumière, pour l’ensemble de sa carrière, revenait sur le mot lumière, synonyme de connaissance : mettre en lumière, éclairer, veut dire aussi comprendre, et expliquer. Et sur le fait d’avoir vu Blanche Neige et les sept nains, étant enfant, qui en avait décidé de sa vie et de sa carrière de cinéaste.

La Cinémathèque française lance "Henri", une plateforme de collections de films

Les Cinémathèques

Dans un communiqué datant du jeudi 10 avril, la Cinémathèque française annonce le lancement de "Henri", une plateforme qui propose, tous les soirs à 20h30, la surprise d’un film rare qu’elle aura sauvegardé et restauré au cours des vingt dernières années. Elle s’est ouverte avec le mise en ligne, ce même jour, du film de Jean Epstein La Chute de la maison Usher (1928), photographié par Georges Lucas.

Parution d’"Ecrire par l’image"
Recueil d’entretiens coordonné par N. T. Binh et Jean-Paul Figasso

Livres et revues

S’agissant d’écrits sur les métiers techniques, les directrices et directeurs de la photographie ne sont pas les parents les plus pauvres de la famille Cinéma. Toutefois, les ouvrages en langue française leur faisant la part belle sont rarissimes, et l’on doit saluer la récente parution d’Ecrire par l’image, recueil d’entretiens, coordonné par N. T. Binh et Jean-Paul Figasso, avec onze d’entre eux, par ailleurs membres de l’AFC.

Un Road Movie au soleil
Le directeur de la photographie Kanamé Onoyama parle de son travail sur "Abou Leila", d’Amin Sidi Boumédiène

Les entretiens au Festival de Cannes

Arrivé en France en 2004 pour y étudier le cinéma, le directeur de la photographie japonais Kanamé Onoyama s’est depuis forgé une solide réputation dans le tournage de publicités et de clips. Abou Leila est son troisième long métrage à l’image, aux côtés du réalisateur algérien Amin Sidi Boumédiène pour sa première mise en scène de long métrage.

The 100th Anniversary of the ASC
By François Thomas

Les Cinémathèques

As part of the “Toute la mémoire du monde” Festival, held on 13-17 March 2019, the Cinémathèque française has celebrated the hundredth anniversary of the ASC. François Thomas, who has spoken as part of this event, sheds light on some of the facets of this highly-historic association for the AFC.

Stephen Goldblatt, ASC, BSC, une passion de l’image
Par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Photographe "people" de la fin du Swinging London, le jeune Stephen Goldblatt (la vingtaine) se retrouve à faire poser les Beatles pour des photos lors de la sortie du mythique album blanc (1968). Mais c’est en traînant sur les plateaux de ciné qu’il se familiarise avec les postes de l’équipe de tournage, et qu’il décide de bifurquer vers la cadence de 24 images/seconde.

Le centenaire de l’ASC
Par François Thomas

Les Cinémathèques

Dans le cadre du festival "Toute la mémoire du monde", du 13 au 17 mars 2019, la Cinémathèque française célèbre le centenaire de l’ASC. François Thomas, qui interviendra lors de la présentation de cet évènement, éclaire pour l’AFC certaines des facettes de cette association pour le moins historique.

"Toute la mémoire du monde", édition 2019
Avec, au programme, les 100 ans de l’ASC

Les Cinémathèques

Pour la 7e édition de "Toute la mémoire du monde", la Cinémathèque française propose, du 13 au 17 mars 2019, une sélection des dernières restaurations de prestige. À travers un programme cinéphile et éclectique, le festival rend hommage au travail des archives, des ayants droit, des studios et des laboratoires pour sauver les œuvres du passé. Et ce grâce à des sections thématiques, rencontres, ateliers et ciné-concerts.

"Parole de cinéastes", La Fémis ouvre ses archives
Valoriser, en images, la parole de cinéastes

ENSMIS La Fémis

Depuis plus de trente ans, La Fémis est un lieu de rencontres entre artistes et étudiants. La Fémis a ainsi décidé de mettre en valeur au sein de ses archives une première sélection de tables rondes, master class, conférences et débats qui se sont tenus à La Fémis ou dans d’autres lieux – tel que le Festival de Cannes – qui illustrent la parole des cinéastes, images filmées par les étudiants eux-mêmes depuis 1986.

La société de technologie cinématographique Arri célèbre son centenaire

Technique

Des personnalités du secteur politique et de l’industrie cinématographique se sont réunies au Deutsche Museum de Munich pour célébrer le centenaire de la société Arri. L’expertise numérique de la Bavière fascine les cinéastes du monde entier. Le cadeau d’anniversaire d’Arri à tous les cinéphiles est un livre d’entretiens de cinéastes, The Filmmaker´s View.

A propos de "Valérian", de Luc Besson : Thierry Arbogast, AFC, directeur de la photo
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Technique

Pour le nouveau film de Luc Besson, Valérian, il y a eu quatre mois de préparation intense. Luc Besson a d’abord réuni tous les chefs de poste : Hugues Tissandier, le décorateur, Olivier Bériot, le costumier, et Thierry Arbogast, le directeur de la photographie. Il leur a raconté l’histoire de Valérian puis une lecture du scénario a été faite et il leur a montré des dessins afin de les immerger dans le monde particulier de la bande dessinée de Christin et Mezières, parue en France dans les années 1970, dont est tiré le film.

About Luc Besson’s "Valerian" : Cinematographer Thierry Arbogast, AFC
By Ariane Damain Vergallo, on behalf of CW Sonderoptic - Leica

Technique

No less than four months of intense preparation preceded the actual production of Luc Besson’s new film, Valerian. Besson first gathered all the department heads : production designer Hugues Tissandier, costume designer Olivier Bériot and cinematographer Thierry Arbogast. He summed up Valerian’s story line then, after a reading of the script, he showed them a series of drawings better to immerse them in the particular world of Christin’s and Mezières’ comic book that appeared in France in the 1970s and which the film is based on.

Michael Ballhaus, ASC (1935-2017)
By Marc Salomon, AFC consulting member

In memoriam

With the death of Michael Ballhaus, ASC, which occurred in Berlin on Tuesday, 11 April 2017 at the age of 81, cinematography has lost one of its most talented artisans. Director of Photography for Rainer Werner Fassbinder, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, and Mike Nichols, amongst others, he constantly experimented during his forty-year-long career, filming each of his movies in a style that was often highly innovative. Whoever has seen The Marriage of Maria Braun will have been impressed by his impressive risk-taking, which was one of the great cinematographer’s hallmarks.

Michael Ballhaus, ASC (1935-2017)
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

In memoriam

Avec la disparition de Michael Ballhaus, ASC, survenue à Berlin mardi 11 avril 2017 à 81 ans, la photographie de cinéma perd l’un de ses plus talentueux artisans. Chef opérateur de Rainer Werner Fassbinder, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola ou encore Mike Nichols, entre autres réalisateurs, il n’aura eu de cesse, pendant près de quarante ans, d’expérimenter pour chacun des films qu’il a photographiés un style bien souvent novateur. Qui aura vu Le Mariage de Maria Braun, tourné à ses débuts, aura gardé en mémoire quelques belles prises de risque, un signe distinctif des grands cinéastes.

Darius Khondji, AFC, ASC, sheds light on his retrospective at the Cinémathèque française
By François Reumont for the AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Before he was fêted within the temple of French cinephilia, Darius Khondji agreed to participate in a particular sort of interview during which we asked him to react to a series of surprise images. The DoP of Delicatessen and Seven discussed some of his memories, inspirations, anxieties, and passions with us. (FR)

Où Darius Khondji, AFC, ASC, éclaire sa rétrospective à la Cinémathèque française
Par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avant d’être célébré dans le temple de la cinéphilie française, Darius Khondji s’est prêté au jeu d’une interview où une série d’images surprises lui ont été proposées. Le chef opérateur de Delicatessen et Seven revient sur quelques souvenirs, inspirations, angoisses et passions. (FR)

Interview with Cinematographer Linus Sandgren, FSF, about his work on Damien Chazelle’s “La La Land”
Fall in love with Hollywood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

In honor of the French release on 25 January 2017 of Damien Chazelle’s La La Land (cinematography by Linus Sandgren, FSF), the Swedish director of photography granted us an interview about his work on this film, which was recently given an award by the foreign press association in Hollywood.

Entretien avec le directeur de la photographie Linus Sandgren, FSF, à propos de son travail sur "La La Land", de Damien Chazelle
Coup de cœur sur Hollywood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

A l’occasion de la sortie en salles, le 25 janvier 2017, de La La Land, réalisé par Damien Chazelle et photographié par Linus Sandgren, FSF, lire ci-après un entretien avec le directeur de la photographie suédois à propos de son travail sur le film, récemment récompensé par la presse étrangère à Hollywood.

Vittorio Storaro : « Je crois aux affinités électives »
Par Aureliano Tonet, à Rome

Festival de Cannes 2016

Le Monde, 12 mai 2016.
On doit à Vittorio Storaro la lumière du Dernier Tango à Paris, d’Apocalypse Now, de Reds. Et aujourd’hui de Café Society, sa première collaboration avec Woody Allen, qui fait l’ouverture, mercredi 11 mai, du 69e Festival de Cannes. Quelques jours avant la cérémonie, l’Italien reçoit dans son atelier, au milieu du jardin de sa villa, en bordure de Rome. A 75 ans, il raconte son plongeon dans le grand bain numérique, tout en surveillant du coin de l’œil son neveu, qui s’ébroue parmi les statues, les palmiers et les bassins.

Décès du directeur de la photographie Haskell Wexler, ASC

Haskell Wexler

Nommé cinq fois aux Oscars et en ayant remporté deux pour Qui a peur de Virginia Woolf ?, de Mike Nichols, et En route pour la gloire, de Hal Ashby, le directeur de la photographie Haskell Wexler, ASC, est mort, dimanche 27 décembre 2015, à 93 ans. Il avait aussi photographié nombre de chefs d’œuvre, tels Vol au-dessus d’un nid de coucou, de Milos Forman, ou, en partie, Conversation secrète, de Francis Ford Coppola, et Les Moissons du ciel, de Terrence Malick.

"In Conversation with Cinematographers", de David A. Ellis, nouveau recueil d’entretiens avec des opérateurs britanniques

Livres et revues

La langue anglaise foisonne en parutions d’ouvrages relatant les propos de "cinematographers" reconnus. Un nouveau titre, publié récemment aux Etats-Unis et à paraître en octobre prochain au Royaume-Uni, vient enrichir une liste déjà longue de livres qui leur sont consacrés. Dans In Conversation with Cinematographers, David A. Ellis s’entretient avec vingt-et-un directeurs de la photographie britanniques – et deux cadreurs éminents – dont la plupart continuent à travailler pour le cinéma et la télévision.

Retour sur Cannes 2014 pour Sony

Nos associés à Cannes

Trois moments importants ont marqué la présence de Sony au 67e Festival de Cannes : la Palme d’or décernée au film Winter Sleep, réalisé par Nuri Bilge Ceylan, photographié par Gökhan Tiryaki et tourné avec la F65 ; l’entretien où Vittorio Storaro, AIC, ASC, parle de l’Art de la Cinématographie ; le Prix Découverte Sony CineAlta attribué au court métrage A ciambra, de Jonas Carpignano, par le jury de la 53e Semaine de la critique.

Disparition du directeur de la photographie Gordon Willis, ASC

Gordon Willis

Francis Ford Coppola a dit un jour de Gordon Willis : « Il a un sens inné de la composition et de la beauté, à l’égal des artistes de la Renaissance. » Le directeur de la photographie new-yorkais s’est éteint des suites d’un cancer, dimanche 18 mai 2014, à Falmouth, Massachusetts (Etats-Unis). Il était âgé de quatre-vingt-deux ans.

Denis Lenoir, AFC, ASC : "Art and Matter"
By Fabien Gaffez

Caméflex 2013

The 33rd Amiens International Film Festival, in partnership with the AFC, has for the second year in a row hosted "Caméflex Amiens", an event dedicated to cinematographers, from 11-15 November 2013. Denis Lenoir, AFC, ASC, was honoured with a retrospective on nine of his films and a Master Class. Fabien Gaffez, Festival’s Artistic Director, speaks about Denis Lenoir’s work.

"L’Art et la Matière"
Par Fabien Gaffez

Caméflex 2013

Ce qui frappe en premier lieu, chez Denis Lenoir, c’est son regard. Vif, aussi sévère qu’hospitalier, d’un bleu de ciel qui pourrait virer à l’orage. Ses gestes sont précis, avec des mains comme des rapaces qui fondent sur leur proie. Sa voix laisse transparaître un homme décidé, qui ne supporte pas les atermoiements ou les tergiversations — les décisions doivent être prises sur le vif, en un coup d’œil.

Le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC, parle de son travail sur "The Immigrant", de James Gray

Les entretiens au Festival de Cannes

Darius Khondji est sûrement l’un des directeurs de la photo de l’AFC le plus connu internationalement et celui qui nous offre une très grande diversité d’images. Probablement à cause, ou grâce, aux réalisateurs très différents qui font appel à lui, de Caro et Jeunet (Delicatessen, La Cité des enfants perdus) à ses débuts, en passant par Wong Kar-waï (My blueberry nights), David Fincher (Seven) ou encore Woody Allen (Anything Else, Minuit à Paris, To Rome with Love) et dernièrement Michael Haneke (Funny Games US et Amour). Impossible de tous les citer – 44 films ! – mais une première collaboration avec James Gray, en compétition pour la quatrième fois à Cannes, qui vient nourrir sa filmographie d’une nouvelle expérience. (BB)

"Positif", une référence sur l’histoire du cinéma
par Samuel Blumenfeld

Revue de presse

Le Monde, 17 juillet 2011

Depuis sa création en 1952, l’un des signes particuliers de la revue Positif, lieu majeur, avec les Cahiers du cinéma, de la cinéphilie en France, a été l’entretien. Ce genre journalistique est devenu et reste l’une des qualités majeures d’une revue qui, par le travail investi dans la préparation des interviews, la qualité des questions, la volonté de se donner de l’espace, et le choix toujours pertinent de ses interlocuteurs, sachant dénicher les talents sans suivre les modes, a su rapidement s’imposer comme une référence pour les historiens du cinéma.