Graziella

L’histoire se déroule en grande partie dans un pensionnat fermé pendant les vacances scolaires. Ce décor vide d’âmes et mélancolique est le lieu de rencontre et de deux personnes que la vie a maltraités. Ils sortent de leur prison pour aller travailler tous les jours avec le bracelet à la cheville dans cet immense pensionnat et petit à petit, ils entrevoient une lueur de lumière dans leurs vies.
Denis Lavant, tête baissée à droite, Yorgos Arvanitis, à la caméra, et une partie de l’équipe sur le tournage de "Graziella"
DR

Le budget du film était moins de ce que nous pouvons appeler " low-budget ". J’avoue que Michèle Gavras, la productrice a du courage de produire des films presque " sans financement ".
Il est alors évident que, faute de budget et par conséquence faute de moyens, aussi bien le décorateur que moi ne pouvions faire que très peu d’interventions.
J’ai dû profiter le maximum de la lumière naturelle en intervenant uniquement quand elle n’était pas suffisante.
Mais de toute façon, l’atmosphère souhaitée par le réalisateur était plutôt modeste, mélancolique, sans effets, presque monotone.
J’ai eu la chance de travailler avec des acteurs exceptionnels – Rossy de Palma, Claire Nebout et Denis Lavant – un réalisateur très sensible avec lequel nous nous sommes parfaitement entendu et une équipe formidable qui m’a beaucoup aidé.
J’ai travaillé avec une caméra Sony PMW-F3 PL Mount (S-LOG & RGB 4:4:4 Update), une série d’objectifs Lomo sphériques, et un zoom 20-120 mm.
Le matériel électrique et machinerie venait de chez TSF, le laboratoire était Eclair Group.

Portfolio

Équipe

1er assistant : Leonidas Arvanitis
2e assistant : Chloé Acher
Chef électricien : Marco Beaurepaire
Electricien : Renaud Jousse
Coloriste : Gregory Arvanitis

Technique

Caméra Sony PMW-F3 PL Mount (S-LOG & RGB 4:4:4 Update), série Lomo sphérique et zoom 20-120 mm
Matériel machinerie et lumière : TSF Grip - TSF Lumière
Laboratoire : Eclair Group