K5600 Lighting de retour du Cine Gear et de l’Industry Day

par K5600 Lighting La Lettre AFC n°299

Dans l’actualité de K5600 Lighting ce mois-ci, notons la présentation de la gamme complète de ses appareils LEDs au Cine Gear 2019, une rencontre à l’"Industry Day" de l’ASK (association slovaque des directeurs de la photographie) avec les principaux loueurs de matériel de prise de vues et une série de tutoriels sur le Joker2.

Cine Gear 2019
Peut-être pour la dernière fois aux studios Paramount, Cine Gear s’est déroulé dans cette ambiance unique, très relaxe, dans le "backlot" des rues de New York. Deux absents notables, le soleil californien et les visiteurs européens, qui semblent privilégier de plus en plus IBC à Amsterdam ou le BSC Show à Londres.

K5600 Lighting au Cine Gear 2019

C’était l’occasion pour K5600 de montrer la gamme complète des appareils LEDs qui seront disponibles cet été avec un lancement officiel à IBC.
Dans la veine des Jokers et Alphas, les appareils LEDs de K5600 sont polyvalents et solides. Tous fabriqués en aluminium, ils utilisent les mêmes extensions que les Jokers. La gamme est composée d’un Joker, d’un Alpha et d’un ensemble de 4 panneaux de tailles différentes. Le Joker LED qui n’était pas présent au NAB et l’Alpha LED ont le même chip* de 14 mm d’une puissance de 600 W (300 W en jour, 300 W en artif).
Ce petit chip, associé à un réflecteur exclusif, permet au Joker 300 d’obtenir un faisceau serré qui peut se moduler avec les lentilles du Joker 400. Le Softube 400, les boîtes à lumière ainsi que le focal spot de l’Alpha 200 apportent une versatilité supplémentaire à ce nouveau venu dans la famille Joker.

Alpha LED et Joker LED de K5600 Lighting

Bloquez le 1er octobre à Paris dans vos agendas. On vous en reparlera plus tard.

* Chip : module de LEDs composant la source lumineuse

Industry Day organisé par l’ASK (association slovaque des directeurs de la photographie)
Une journée arrosée par les caprices d’un ciel très noir qui a brillé par son succès auprès de ce que le métier de la prise de vues compte de mieux dans ce petit pays bien actif.
Bien sûr, tout est à la hauteur de la taille du pays mais pas l’enthousiasme de l’Association et de ses membres. L’occasion pour nous de retrouver nos clients/copains car ici, tout est affaire de cœur et de relations humaines.
Les deux principaux loueurs sont des gaffers qui se connaissent depuis toujours. Un exemple pour bon nombre de loueurs dans le monde, les deux "rivaux" s’estiment, s’apprécient, trinquent ensemble et se respectent autant qu’ils respectent le matériel. Chaque achat est un choix et non un caprice de telle ou telle équipe image.

Tomas Mitko, de Daylight Rental, et Rasto Gore, de Shining

Tomas Mitko, de Daylight Rental, et Rasto Gore, de Shining, sont peut-être la preuve que c’est en disant non aux deals inacceptables que l’on assainit le marché. Que l’on ne s’y trompe pas, il y a bien concurrence entre les deux sociétés mais elle est davantage sur le choix du matériel que sur le montant du devis. Ils ont chacun leurs atouts : Tomas est très actif en tant que gaffer et investit dans les outils qu’il aime, Shining possède un studio qui ramène pas mal de jobs.
Résultat : des productions et des techniciens heureux d’avoir du matériel de qualité et bien entretenu, comme nous l’a confirmé Tomas lors de notre discussion à 180 km/h dans sa voiture en chemin vers l’aéroport.

Tomas : Nous avons fourni une prestation sur une mini série "Dracula" produite par BBC / Netflix en mars dernier. C’était un tournage de cinq jours en extérieur et Paul Murphy, le gaffer anglais, était ravi de notre prestation. Nous avions un Alpha 18 et plusieurs Alpha 4 ainsi que des Jokers. J’aime les Fresnel et l’Alpha 18 est mon préféré. Je vais en commander un deuxième. Un, ce n’est pas assez (rires). A chaque fois qu’il y a un 18 kW sur une liste je propose l’Alpha et c’est toujours un succès, que les gens les connaissent ou non. Je trouve d’ailleurs qu’il y a un retour au Fresnel parmi la jeune génération. C’est encourageant de voir des étudiants qui s’intéressent aux ombres plus qu’à la lumière.

K5600 : Vous faites beaucoup de pubs ici. C’est majoritairement en studio ou en extérieur ?

Tomas : Essentiellement des extérieurs et je préfère car j’aime travailler avec les HMI et je n’aime pas travailler avec du tungstène. Je ne les loue pas assez chers (rires). Plus sérieusement, c’est aussi beaucoup de câblage et davantage de projecteurs. Mais je préfère utiliser des vrais tungstènes que des LEDs en 3 200 K. J’aime mieux les LEDs en lumière du jour.

A 180 km/h, nous voilà déjà arrivés à l’aéroport. On se revoit à IBC... si Tomas ne travaille pas. Rasto, quant à lui, ne pourra venir car il sera en tournée en Pologne et Allemagne avec son groupe de Hard Rock dont il est le bassiste.

Tutos Joker2
Ci-dessous les liens vers une série de tutoriels sur le Joker2.

https://youtu.be/fryEMDMzEMs
https://youtu.be/ui_fZNytoV8
https://youtu.be/8CxP2gRPZug
https://youtu.be/vhLKoSqNma0
https://youtu.be/vhLKoSqNma0
https://youtu.be/DH96tNVYFN4
https://youtu.be/hTpuUbBf2E4
https://youtu.be/Adb7TgKcBIk
https://youtu.be/gLnwkVluqfE