Kiss Me Deadly…

par Jean-Noël Ferragut
Dans l’éditorial de la dernière Lettre, Caroline Champetier écrivait à propos du Festival qu’« il n’y a pas de limitation de vitesse à Cannes... ». Continuons sur sa lancée en usant, par métaphore et course automobile interposées, d’un style qui semble lui être cher.
Si la vitesse est effectivement de mise sur le circuit de la Croisette, les festivaliers ne carburent pas tous à plein régime... Question de mécanique, d’entraînement, de volonté, de chrono, ou tout simplement de pilote !

Et pour en, venir à l’écurie aux couleurs de l’AFC, on a pu dénombrer cette année sur la ligne de départ des diverses sélections cannoises moins de films photographiés par des DP " maison " que par le passé, d’où une présence plus dispersée et de plus courte durée. Alors, ce compte-tour, il frôlait les combien ?
Si un petit nombre d’entre nous ont nonchalamment passé la quinzaine au ralenti, les doigts de pied en éventail ou les mains dans le cambouis, tout dépend du point de vue..., le plus rapide de tous a survolé le tapis rouge de la montée des marches à la vitesse de la lumière, accompagnant à grands pas et en oiseau de nuit, un film en compétition.
Tandis que d’autres, faute de s’être inscrits à temps, ont créé la surprise de leur présence cannoise au hasard d’un déjeuner ou portraituré sur une page publicitaire quotidienne d’un hebdomadaire professionnel ! Tous as des as, champions toutes catégories…

Jean-Noël Ferragut, Eric Guichard, Claude Garnier et Mathilde Demy
Photo Philippe Mazzoni pour Fujifilm
Sourire et rires bords cadre
Diane Baratier, Stéphane Fontaine et Jean-Noël Ferragut
Autoportraits...

Et, au bout du compte, on a pu voir, ou entrevoir, pied au plancher ou alors en roue libre : Rémy Chevrin, Jean-Noël Ferragut, Stéphane Fontaine, Claude Garnier, Pierre-William Glenn, Eric Guichard, Antoine Héberlé, Jean-Michel Humeau, Jeanne Lapoirie, Jean-Claude Larrieu, Pierre Milon, Gilles Porte, Antoine Roch et, bien entendu, Mathilde Demy. Deux de nos membres consultants, Benjamin Bergery et Antoine Simkine, s’affairaient non loin des paddocks. Sans compter Olivier Chiavassa qui partageait la bonne compagnie de Diane Baratier avec les autres membres du jury de la Caméra d’or.

Rires aux éclats et à la caméra
Oualida Bolloc’h, Panavision, Nathalie Cikalovski, Kodak, Diane Baratier et Sabine Lancelin
Photo Jean-Noël Ferragut
Rencontre informelle
Christian Guillon, L’Est, Angelo Cosimano, Digimage, Eric Guichard, AFC, et Alain Coiffier, Panavision
Photo Jean-Noël Ferragut
Les dessous d’une caméra Sony
Fabien Pisano, Benjamin Bergery et Dominique Colin
Photo Jean-Noël Ferragut

Pour leur part, nos membres associés furent nombreux à traverser, entre deux bolides, la piste séparant les Pavillons Film France - Ficam et CST : Aaton, Agfa, Arane Gulliver, Broncolor Kobold, Digimage, Eclair, Emit, Fujufilm, GTC, Kodak, L’EST, LTC, Mikros image, Panavision Alga Techno et Cinécam, Propulsion, Sony, Thales Angénieux, Transpalux, et TSF (sauf oubli ou omission).

Les trois font la paire...
Alain Coiffier, Panavision, Patrick Leplat, Panavision, et Angelo Cosimano, Digimage
Photo Jean-Noël Ferragut
C’est lui qui conduit...
Alain Gauthier, Panavision, Fabien Pisano, Sony, et Trevor Steel, Emit

Tout comme les années précédentes, une page quotidienne sur le site Internet de l’AFC faisait état de la présence des directeurs de la photo et de nos membres associés ayant travaillé sur des films en sélection. Des entretiens et des portfolios y étaient publiés, ainsi que les agendas journaliers des diverses activités de nos associés et bien d’autres festivités cannoises encore.
Un rendez-vous fut organisé avec la Commission Ile-de-France pour évoquer sa participation au CinéDico de l’AFC. Eric Guichard a pu présenter ce lexique multilingue sur le Pavillon Film France.

Le CinéDico présenté au pavillon de la Commission Film France
Didier Dekeyser et Eric Guichard
Photo Jean-Noël Ferragut

Nous avons été conviés par l’équipe Fujifilm à la rejoindre sur sa terrasse du Martinez et sur celle de la Quinzaine ; et par l’équipe Kodak lors d’une soirée dînatoire ainsi qu’à L’Appartement du même nom. Nous avons pu converser, et trinquer, avec nos associés Aaton, Digimage, Eclair, Fujifilm, Kodak, Panavision Alga Techno - Cinécam et Thales Angénieux lors des Rendez-vous quotidiens de la CST dont ils étaient partenaires.
Agfa, pour sa part, nous avait gratifiés de tirages d’après des photogrammes et photos de tournage de films "AFC " sélectionnés qui n’ont pas déparé les parois du Pavillon de la CST où nous partagions, pour la tenue à jour du site, la moitié d’un bureau.

L’AFC vue par l’Aaton Penelope équipée d’un Angénieux Optimo au pavillon de la CST
Photo Jean-Noël Ferragut
L’AFC vue par l’Aaton Penelope (détail)
Photo Jean-Noël Ferragut

Enfin, comme lors de toute bonne remise de Palme qui se respecte, nous tenons à remercier pour leur soutien le CNC, le Festival de Cannes, nos membres associés Agfa, ACS France, Fujifilm, sans oublier la CST qui nous a hébergés et, une fois encore, facilité accréditations et invitations pour les projections des films en compétition.