Leitz

Optiques

Résultats de la recherche

Films (7)

Articles (155)

Visite inaugurale du parc Leitz, à Wetzlar
Par Gilles Porte, AFC, et Vincent Jeannot, AFC

Actualités AFC

Du 15 au 17 juin 2018, Leica Camera AG a célébré l’ouverture du nouveau parc Leitz, à Wetzlar (Allemagne), avec de nombreux invités de la région ou venus du monde entier. Gilles Porte et Vincent Jeannot rendent comptent, pour l’AFC, invitée, de leur visite de ce nouveau complexe, important centre de l’industrie de l’optique qui unit recherche, art et culture.

Inaugural visit to Leitz Park, in Wetzlar, Germany
By Gilles Porte, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

Actualités AFC

From 15-17 June 2018, Leica Camera AG celebrated the opening of the new Leitz Park, in Wetzlar (Germany) with many guests from the region and around the world. Gilles Porte and Vincent Jeannot represented the AFC, which was invited to attend, and here they recount their visit to the new complex, which is an important centre for the lens industry, combining research, art, and culture.

Inauguration du Leitz-Park
Par Richard Andry AFC

Actualités AFC

A la suite de mon papier US, je ne voudrais pas trop squatter le site mais comme j’ai eu la chance d’être invité à l’inauguration du Leitz-Park et au baptême de Leitz Cine Wetzlar, nouveau nom du département optiques cinéma de Leitz, j’aimerais en dire quelques mots, certains que mes camarades de visite, je le sais, seront plus loquaces *.

Leitz, l’aventure continue
Par Ariane Damain Vergallo, pour Leitz Cine Wetzlar

Optiques

Et un, et deux, et trois Leitz. Ernst Leitz, le grand-père, Ernst Leitz, le père, et Ernst Leitz, le fils, ont participé à l’une des plus grandes aventures industrielles et photographiques du vingtième siècle. Dans les années 1910, l’entreprise Leitz, située à Wetzlar en Allemagne, a une réputation mondiale pour la qualité de ses microscopes et de ses lentilles.

Leitz Cine Wetzlar au 72e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

Au Festival de Cannes 2019, pour la 58e édition de La Semaine de la Critique, Leitz parraine pour la quatrième année consécutive le Prix de la Découverte Leitz Ciné et vous accueille avec plaisir du 17 au 23 mai sur la Plage Nespresso.


De l’ICS au Cine Gear Expo
Par Richard Andry, AFC

Actualités AFC

Le "jet lag" a ralenti mes méninges pendant une semaine et l’enchaînement avec l’inauguration du Leitz Park ne l’a pas facilité. A l’aller, j’avais prévu d’arriver quelques jours en avance pour ne pas avoir à souffrir de ce décalage horaire.

Benoît Delhomme, l’image et le geste
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1935, le grand père de Benoît Delhomme - Georges Delhomme - avait participé à la création de Lancôme, une maison de parfums dont il réalisait alors les flacons, sculptures de verre aériennes, lumineuses et pleines de fantaisie. "Magie", "Trésor", "Peut-être", "Joyeux été" étaient les noms des senteurs que ces flacons renfermaient et qui devaient rendre les femmes plus heureuses au sortir de la guerre.

Michel Abramowicz : "Ensemble, c’est tout"
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1973, Michel Abramowicz est un jeune parachutiste des commandos de l’armée israélienne Tsahal qui vient de terminer un très long service militaire de trois ans. Aussitôt après, il a repris des études à l’université d’Haïfa et tente de goûter enfin aux délices de la vie civile. Nul ne peut se douter qu’en ce jour sacré de Yom Kippour et en plein mois de ramadan, le pays subisse une attaque éclair de son ennemi immémorial, l’Égypte.

Cine Gear 2019 Los Angeles : une expérience
Par Rémy Chevrin, AFC

Salons, expositions et conférences techniques

Quinze ans que je n’étais pas retourné à Los Angeles. A l’époque, j’y étais pour tourner une publicité Maybelline et je n’avais eu que peu de temps pour rencontrer les acteurs de l’industrie cinématographique locaux. Cette année, c’est donc avec beaucoup d’excitation et d’ambition que j’envisageais ce saut au-dessus de l’Atlantique pour y retrouver les grandes enseignes internationales du cinéma.

Myriam Vinocour, le jour 1
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En ce jour de septembre 1984 – une année que George Orwell a rendu définitivement célèbre – dans la petite cour de la rue Rollin à Paris, sont enfin affichés les résultats définitifs du concours de l’Ecole Louis-Lumière, section image. Myriam Vinocour a attendu ce moment tout l’été car elle a eu la désillusion d’arriver vingt-cinquième à ce concours où seulement vingt-quatre sont retenus. Première sur la liste d’attente, peut-être ce matin-là la chance va-t-elle lui sourire et quelqu’un se désister ?

Guillaume Schiffman, de l’ordre du mérite
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 2017, le ministère de la Culture avait proposé au chef opérateur Guillaume Schiffman de le distinguer comme chevalier de l’ordre national du Mérite. Cette offre de récompense - au nom si évocateur - lui avait beaucoup plu mais il n’avait finalement pas rempli les papiers et n’était jamais allé la chercher.

Denis Lenoir, AFC, ASC, the go-between
By Ariane Damain Vergallo for Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir is already a confirmed cinematographer when he reads Pierre Bourdieu’s essay, Photography : A Middle-brow Art.
The idea that ‘‘bourgeoisie dunces’‘ are particularly successful in photography - a way for them not to downgrade - has always interested him. Born in that milieu and a “lazy, lousy student,” Denis Lenoir totally recognizes himself in that analysis.

Benoît Delhomme, the eye, the hand… and beyond
By Ariane Damain-Vergallo for Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

In 1935, Benoît Delhomme’s grandfather Georges helped create Lancôme, a fragrance house for which he designed bottles or, more accurately, glass sculptures that were at once ethereal, bright and fanciful. "Magie", "Trésor", "Peut-être", "Joyeux Été" were the scents these bottles contained, the aim of which was to help women overcome the traumas of World War2.

Guillaume Deffontaines : The Laughing Man
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

The time : the 1980s. The place : A commuter train between Paris and the suburb of Chaville. On one of the faux-leather seats, lies a Leica R6 camera its owner must have left behind. A photo-loving teenager stares at it as if it were the Holy Grail. Honesty, however, along with the secret hope of - perhaps - recovering it some day, compels Guillaume Deffontaines to bring it to the railway company’s Lost and Found Department. His exceptional memory also brings him back to the Department — just in case ! — exactly a year and a day later.

Denis Rouden, the Benefits of Windsurfing
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

First things first. When you are the eldest son of a merchant navy captain whose ancestors, fishermen and sons of fishermen, came all the way from Ukraine..., when you were born and grew up in Marseilles as a certified "Corniche Kid" (the local equivalent to a Bow-bell Cockney)..., when you’d always dash wherever the fancy takes you - preferably beyond the horizon..., somehow, "moving up" to Paris to make movies in the 1980’s is not exactly the "normal" thing to do.

Leica Camera and CW Sonderoptic award a short film at Cannes Festival

Nos associés à Cannes

Leica Camera AG returns for the second year as official partner of ‘La Semaine de la Critique’ at 2017 Cannes Festival. Leica Camera and its affiliate CW Sonderoptic are proud to congratulate the winners of the Semaine de La Critique short film competition and recipient of the ’Leica Cine Discovery’ prize for the second time in succession.

Tetsuo Nagata, AFC, de la guerre à la vérité
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Little Boy et Fat Man, les deux bombes atomiques qui, le 6 août et le 9 août 1945, ont rayé de la carte les villes de Hiroshima et Nagasaki au sud du Japon et provoqué instantanément plus de cent mille morts, ont décidé plus sûrement que toute autre chose du destin de Tetsuo Nagata.

Céline Bozon, passer la frontière
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand la conseillère d’orientation de son lycée de Lyon lui avait dit d’une manière un peu péremptoire qu’il ne fallait pas choisir un métier dans la photographie car c’était se choisir une vie sans travail, sans argent, sans horizon, bref une vie de bohémienne, cela avait interloqué Céline Bozon du haut de ses 14 ans. Ses parents, tous deux professeurs, lui disaient alors – dans une veine post-soixante-huitarde – exactement l’inverse : « Fais ce qui te plaît, ce qui te passionne ».

L’actualité de CW Sonderoptic – Leica

Optiques

L’actualité de CW Sonderoptic – Leica est marquée par la sortie des nouvelles optiques pour grands capteurs Thalia. Retour sur la soirée de présentation du 4 avril dernier et caractéristiques techniques de cette nouvelle série.

Myriam Vinocour, Day 1
By Ariane Damain-Vergallo for Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

On a specific day in September 1984 (a year George Orwell definitively made famous), in a small courtyard off the Rue Rollin in Paris, the final results are – at last ! - to be posted of the competitive exam to enter (or not) the Louis Lumière Film School’s prestigious Camera Dept. Myriam Vinocour has been waiting all summer for this moment because, mere months ago, right after she took the exam, she ranked twenty-fifth… but only the top twenty-four were taken. But who knows ? Perhaps Lady Luck is in a good mood and one of the twenty-four stood down ?