Médecin de nuit

J’ai retrouvé avec grand plaisir Elie Wajeman pour son troisième long métrage. Après Alyah, qui était notre premier long à tous les deux, puis Les Anarchistes, nous nous sommes à nouveau plongés dans les quartiers chers à son cœur du nord de Paris, entièrement de nuit cette fois, pour suivre un médecin pendant ses tournées.

Tournage en équipe réduite avec une partie d’acteurs non-professionnels, pendant les grèves des transports, en plein hiver, et toutes les nuits pendant un mois. L’équipe se réduisait à l’essentiel, j’avais sollicité Stéphane Germain à la machinerie en lui demandant d’assurer également la lumière, c’est-à-dire de s’occuper des deux projecteurs dont nous disposions avec un film entièrement tourné à l’épaule, nous retrouvions les plaisirs des mises en place légères, concentrées sur les acteurs, le jeu et la mise en espace de l’histoire dans un Paris magnifique, un Paris de film noir à filmer avec les outils du documentaire.

Sur le tournage, caméra à l’épaule, de "Médecin de nuit"
Sur le tournage, caméra à l’épaule, de "Médecin de nuit"
Photo Lucie Belarbi
David Chizallet, à gauche, et Elie Wajeman, réglant un plan de "Médecin de nuit"
David Chizallet, à gauche, et Elie Wajeman, réglant un plan de "Médecin de nuit"
Photo Lucie Belarbi

Elie voulait des teintes froides pour le film, une texture marquée et la sensualité des visages. J’ai opté pour les outils les plus simples possibles, une Alexa Mini dont je réglais la température très froide dès le tournage, en poussant la sensibilité pour que le ProRes soit marqué directement, des Zeiss G.O. diffusés à la caméra.

Vincent Macaigne et Pio Marmaï sur le tournage de "Médecin de nuit"
Vincent Macaigne et Pio Marmaï sur le tournage de "Médecin de nuit"
Photo Lucie Belarbi

J’ai eu très grand plaisir à accompagner Elie et ses actrices brillantes, Sarah Le Picard et Sara Giraudeau, ainsi que les magnifiques Vincent Macaigne et Pio Marmaï.

Grand merci à la talentueuse Noémie Gillot pour son aide en prépa et à la seconde caméra ! Ainsi qu’à...
Stéphane Germain, pour la machinerie-lumière
Benjamin Colleye, l’indispensable pointeur
Guillaume Willeme, le parfait second
Mathieu Caplanne, le coloriste et bien plus
Jaomin Vasseur, la scripte cheffe op’ en devenir
Lucie Belarbi, la photographe de plateau.

Bande-annonce officielle


https://youtu.be/Td6CmcF9dlk

Portfolio

Équipe

1er assistant opérateur : Benjamin Colleye
2e assistant opérateur : Guillaume Willeme
Chef machiniste et électricien : Stéphane Germain

Technique

Caméra : Arri Alexa Mini en ProRes
Optiques : série Zeiss GO

synopsis

Mikaël est médecin de nuit. Il soigne des patients de quartiers difficiles, mais aussi ceux que personne ne veut voir : les toxicomanes. Tiraillé entre sa femme et sa maîtresse, entraîné par son cousin pharmacien dans un dangereux trafic de fausses ordonnances de Subutex, sa vie est un chaos. Mikaël n’a plus le choix : cette nuit, il doit reprendre son destin en main.