Panavision Série anamorphique "G"

Optiques

Index des termes :

optiques anamorphiques série G;série G

Résultats de la recherche

Articles (1)

Entretien avec Dan Sasaki, vice-président de l’ingéniérie optique de Panavision

Les entretiens à Camerimage

Dan Sasaki est le vice-président du département optique de Panavision, basé à Woodland Hills en Californie. Il travaille comme ingénieur là-bas depuis près de trente ans et supervise à la fois le développement des nouvelles séries d’optiques (comme la toute nouvelle série anamorphique "T" destinée aux capteurs numériques) ainsi que le service quotidien auprès des chefs opérateurs et des productions pour leur fournir une sorte "de location d’optique sur mesure" en fonction de leurs besoins sur chaque film. À son crédit, on peut citer notamment le nouveau film de Quentin Tarrantino The Hateful Eight, Star Wars 7 Le réveil de la force, ou encore Spectre, le dernier opus des aventures de James Bond... (FR)

Articles (30)

Benedict Spence, BSC, et le superviseur VFX français Jean-Louis Autret nous parlent de la production de la série Netflix "Eric", réalisée par Lucy Forbes et tournée en Zeiss Supreme Prime
Par Hélène de Roux pour Zeiss

Optiques

La série "Eric" (Netflix) est une recréation du New-York de 1980 vue à travers les Zeiss Supreme. Située dans le Manhattan de 1980, la série "Eric" (6x1h), réalisée par Lucy Forbes et tournée à Budapest et à New York, commence avec la disparition d’un petit garçon qui détruit le couple formé par ses parents (Benedict Cumberbatch et Gaby Hoffmann). Les enquêtes parallèles de la police et du père nous font plonger dans des bas-fonds métaphoriques (la police et les édiles corrompus) et réels (les égouts) mais la poésie (noire) n’est pas absente, avec les visions qu’a le père d’une marionnette géante et velue baptisée Eric, qui incarne à la fois ses vices et son salut.

Il ne reste plus que quelques jours pour déposer vos candidatures aux FilmLight Colour Awards 2024 !

Laboratoires, Postproduction, VFX

Les FilmLight Colour Awards sont ouverts aux coloristes sur N’IMPORTE QUELLE plateforme d’étalonnage, et nous avons six catégories cette année : long métrage sorti en salles, TV/épisode de série, publicité, vidéo musicale, Spotlight, et notre tout nouveau prix, Talent émergent, pour les coloristes âgés de 18 à 35 ans.

Nicolas Gaurin, AFC, s’illustre dans la comédie avec Arri

Technique

Le directeur de la photographie Nicolas Gaurin, AFC, s’est illustré par un beau parcours dans le cinéma d’auteur, notamment sur les films de Thomas Lilti, Hippocrate et Première année, ou Douches froides, d’Antony Cordier. Avec le long métrage Les Vengeances de Maître Poutifard et la série "OVNI(s)", il démontre qu’il est aussi à l’aise dans la comédie.

Au palmarès de Séries Mania 2024

Festivals

Lors de la cérémonie de clôture de l’édition 2024 de Séries Mania, vendredi 22 mars à Lille, le jury, présidé par le réalisateur américain Zal Batmanglij, a remis le Grand Prix de la Compétition internationale à la série franco-hongroise "Rematch", réalisée par Yan England et photographiée par Jérôme Sabourin, CSC. Il a par ailleurs décerné la Meilleure série de la Compétition française à "Machine", réalisée par Fred Grivois et photographiée par Martin Roux, AFC.

Les entretiens AFC au festival "Séries Mania", de Lille Jacques Girault évoque la mise en images de la série "Dans l’ombre", réalisée par Pierre Schoeller
"Les hommes du président", par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avec "Dans l’ombre", le réalisateur Pierre Schoeller (Exercice de l’Etat, Un peuple et son roi...) adapte le livre éponyme de l’ex-premier ministre Edouard Philippe et de son conseiller d’alors, Gilles Boyer. Cette série de six épisodes produite pour France Télévision plonge dès les premières images le spectateur au cœur d’une primaire de la droite française. C’est le directeur de la photographie Jacques Girault qui en a signé les images. Il vient nous parler des enjeux d’un tel projet, et de cette première collaboration avec ce réalisateur expérimenté dans le domaine du film politique... (FR)

Les entretiens AFC au festival "Séries Mania", de Lille Martin Roux, AFC, revient sur ses choix pour mettre en image la série "Machine", de Fred Grivois
"Le kung-fu peut-il sauver le prolétariat ?", par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Concept un peu baroque que cette "Machine", de Fred Grivois, coécrite avec Thomas Bidegain et Valentine Monteil. Mélangeant intimement les codes et les combats des films de kung-fu et ceux du drame social le plus pur, cette série s’attache à nous faire découvrir une ex militaire en fuite qui retourne dans la petite ville de ses ancêtres pour échapper aux troupes du GIGN qui la traquent... C’est en y dénichant un poste d’intérimaire en usine qu’elle y fait la connaissance d’un charismatique contremaître marxiste - ex-héroïnomane - confronté à la menace de reprise d’un grand groupe coréen. Incarné à l’écran par Margot Brancilhon et Joey Starr, le projet emprunte un chemin narratif et visuel assez inattendu sous la houlette de Martin Roux, AFC. Ce dernier nous fait part de son expérience sur cette série de 6 x 48 mn (diffusion prochaine sur Arte) dont les deux premiers épisodes ont été présentés en compétition officielle française à Séries Mania *. (FR)

Les entretiens AFC au festival "Séries Mania", de Lille Philippe Piffeteau, AFC, revient sur le tournage de la série "Homejacking", réalisée par Hervé Hadmar
"Home, Sweet Home", par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Présent en compétition française à Lille, la série "Homejacking", produite pour Orange Cinéma Séries, est une variation qui s’inspire de l’éternel Rashomon et de sa narration du même fait divers par plusieurs personnages différents. C’est le réalisateur Hervé Hadmar (Pigalle la nuit, Au-delà des murs) qui est aux manettes, sans avoir cette fois-ci écrit le scénario. La série installant son récit autour d’une luxueuse maison d’architecte dont les occupants recèlent un passé bien sombre. Philippe Piffeteau, AFC, signe les images de ce thriller composé de nombreuses strates narratives. La série de six épisodes de 35 minutes est diffusée à partir du 7 avril sur la plateforme française. (FR)

Rétrospective des tournages sous-marins de Bluearth Studio

Technique

Bluearth Studio propose ses services de production exécutive marine et sous-marine dans le monde entier afin de répondre aux besoins de productions internationales. Trente-cinq ans d’immersion dans tous les océans, vingt-cinq ans d’accompagnement de plongeurs et apnéistes dans toutes les situations, vingt ans de tournages marins et sous-marins internationaux, vingt ans de développement technique.

Articles (4)

TRM présente la série DZOfilm Pavo : L’anamorphique aux flares maîtrisés

Optiques

Après avoir conçu plusieurs séries d’optiques sphériques qui ont toutes été plébiscitées par de nombreux filmmakers, DZO a décidé de s’attaquer au monde de plus en plus concurrentiel des objectifs anamorphiques. Pour leur première série, ils ont décidé de frapper fort avec la gamme DZOfilm Pavo au ratio de 2x.

De nouvelles optiques disponibles chez TSF Caméra

Optiques

TSF Caméra enrichit son catalogue de nouvelles optiques aux caractéristiques particulières : une série Kowa Full Frame, une série vintage totalement recarrossée par True Lens Service, des séries Blackwing aux caractéristiques optiques uniques, deux nouvelles focales et un nouveau zoom Technovision Classic, et les Atlas Orion Silver Edition anamorphiques.

Les 33es Prix Goya

Les Goya

Organisée par l’Académie espagnole des Arts et Sciences du cinéma, la trente-troisième édition des Goya du Cinéma s’est déroulée samedi 2 février 2019 à Séville (Espagne). Le directeur de la photographie Josu Incháustegui, AEC, a reçu le Goya de la Meilleure direction de la photographie pour son travail sur La sombra de la ley, réalisé par Dani de la Torre. Le film a été tourné avec une Arri Alexa et des optiques anamorphiques : série Cooke et zoom Angénieux Optimo 44-440 mm T4.5.