Pierre Lhomme

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Articles (216)

Parution annoncée du livre de Luc Béraud, "Les lumières de Lhomme"

Livres et revues

Initialement prévue au début du mois d’avril 2020 mais retardée pour cause de pandémie, la parution du livre Les lumières de Lhomme, de Luc Béraud, est de nouveau fixée au 24 septembre prochain. Regard et commentaires d’un réalisateur qui retrace le parcours du directeur de la photographie Pierre Lhomme, en y apportant un éclairage particulier sur ce métier à la fois technique et créatif. Conversations particulières, témoignages, publications, consultations à la bibliothèque de la Cinémathèque française et d’archives personnelles l’ont aidé à documenter ce pertinent travail.

Annick Mullatier partie, vient le temps des témoignages

Annick Mullatier

Peu après la nouvelle du décès d’Annick Mullatier connue, de nombreux témoignages nous sont parvenus évoquant son souvenir et lui rendant hommage. Directrices et directeurs de la photographie, parfois ses amis, et anciens collaborateurs l’ayant côtoyée chez Fiaji puis Fuji éclairent d’une lumière particulière la personnalité d’Annick, dont l’une des qualités majeures fut la discrétion.

Annick Mullatier nous a quittés

Annick Mullatier

Les directrices et directeurs de la photographie de l’AFC ont appris avec tristesse la nouvelle du décès d’Annick Mullatier, survenu à Paris, mardi 30 juin 2020, à l’âge de 72 ans. Avec sa disparition, le monde du cinéma - celui des tournages en particulier, de la production à la fabrication des images en passant par la réalisation - perd l’une des plus attachantes figures qui lui a été donné de rencontrer. Durant les quelque trente années passées chez Fiaji puis Fujifilm, Annick aura su tisser, entre bonne humeur et trésor d’humanité, des liens singuliers, parfois amicaux, avec nombre d’entre nous, prenant toujours soin de mettre au second plan son aptitude à faire commerce de la pellicule.

Retour sur l’actualité de l’AFC d’avril

Actualités AFC

Pour les raisons que l’on connaît en cette période particulière et comme le mois précédent, nous ne sommes pas en mesure de publier La Lettre de l’AFC en PDF. Néanmoins, retrouvez en ligne l’ensemble de nos articles parus en avril, qui composent le sommaire de cette Lettre virtuelle.

Disparition d’Alain Le Roy, superviseur d’effets visuels

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès d’Alain Le Roy, superviseur d’effets visuels, emporté par un cancer aux suites pour le moins brutales dans la soirée du jeudi 16 avril 2020, à l’âge de 65 ans. Son rôle dans le domaine des effets spéciaux et visuels mérite que sa mémoire soit ici saluée, la société Excalibur, qu’il avait fondée, ayant eu sous son impulsion une importance évidente dans le domaine des industries techniques du cinéma. Christian Guillon et François Vagnon témoignent.

L’hommage rendu à Pierre Lhomme par l’AFC, une vidéo à voir en ligne
Par Olivier Chambon, Éric Dumage, Jean-Noël Ferragut et Dominique Gentil, pour l’AFC

Actualités AFC

Le 4 décembre 2019 en soirée à La Fémis, l’AFC, en collaboration avec Luc Béraud, rendait hommage au directeur de la photographie Pierre Lhomme, son président d’honneur et l’un de ses membres fondateurs. A travers des extraits de films, entretiens et témoignages de quelques-uns de ses collaborateurs - Pierre Abraham, André Bouladoux, Jacques Renard, Sébastien Mingam, Jean-Paul Rappeneau - nous avons voulu rappeler son expérience du film documentaire, son utilisation novatrice de sources de lumière diffusée et réfléchie, comme ses engagements. Nous proposons, dans une vidéo, de retracer son parcours en suivant le fil conducteur de cette soirée, destinée à honorer sa mémoire.

Soirée Jean-Pierre Melville sur Arte

Rencontres, Projections, Diffusions

Dans le cadre de sa programmation "Printemps du Polar", le chaîne Arte a consacré, dimanche 29 mars, une soirée au cinéaste Jean-Pierre Melville, en diffusant Le Deuxième souffle, photographié par Marcel Combes, suivi d’un portrait inédit de Cyril Leuthy, Melville, le dernier samouraï. Pour l’occasion, lire aussi ci-après un hommage que rend Gertrude Baillot, cheffe opératrice du documentaire, à Pierre Lhomme, AFC, en rappelant quelques-uns de ses propos sur L’Armée des ombres.

Second annual “Festival Chefs Op’ en lumière” at Chalon-sur-Saône

Actualités AFC

The second annual “Festival Chefs Op’ en lumière” organized by La Bobine, took place at Chalon-sur-Saône, from 11 to 15 March 2020. The spotlight was shone on Jonathan Ricquebourg, AFC, and Elin Kirschfink, AFC, SBC, joined by Manu Dacosse, SBC, Sébastien Goepfert, Antoine Héberlé, AFC, Gilles Porte, AFC, Marie Spencer, AFC, SBC, and Virginie Surdej, SBC. Pierre Lhomme, AFC, has been honored at this event, and a photographic exposition dedicated to Roger Corbeau was also featured.

Décès du directeur de la photographie et réalisateur Bernard Joliot

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès du directeur de la photographie et réalisateur de films publicitaires Bernard Joliot, survenu à Clamart, dimanche 17 novembre 2019, dans sa quatre-vingt-neuvième année. Ayant débuté, dès l’âge de 18 ans, à la caméra comme assistant de son oncle Robert Gudin à Cinéma et Publicité, il y entamera une carrière de directeur de la photo de films publicitaires qu’il poursuivra - en parallèle du cinéma de 1975 à 1992 - de manière indépendante jusqu’en 2005. Trois directeurs de la photo et un chef électricien témoignent.

Editorial de la Lettre d’octobre 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lors de notre dernier conseil d’administration – alors que certains d’entre nous imaginent une soirée hommage en l’honneur de Pierre Lhomme, disparu cet été – nous décidons d’élire un nouveau président d’honneur à l’AFC, conscients que les notions de "repères" et de "filiations" demeurent primordiales au sein de notre association. Plutôt que de choisir un seul individu, nous en désignons deux, à l’unanimité : Monsieur Pierre-William Glenn et Monsieur Ricardo Aronovich, membres faisant partie des fondateurs de l’AFC.

Hommage confraternel à Pierre Lhomme
Par Jimmy Glasberg, AFC

Pierre Lhomme

Mon cher Pierre,
Tu viens de nous quitter après une longue et brillante carrière. Je t’avais croisé dès les années 1960. Tu étais un pionnier du cinéma direct, tu avais expérimenté, caméra à l’épaule, le prototype KMT avec Antoine Bonfanti et Etienne Becker.

Parution d’"Ecrire par l’image"
Recueil d’entretiens coordonné par N. T. Binh et Jean-Paul Figasso

Livres et revues

S’agissant d’écrits sur les métiers techniques, les directrices et directeurs de la photographie ne sont pas les parents les plus pauvres de la famille Cinéma. Toutefois, les ouvrages en langue française leur faisant la part belle sont rarissimes, et l’on doit saluer la récente parution d’Ecrire par l’image, recueil d’entretiens, coordonné par N. T. Binh et Jean-Paul Figasso, avec onze d’entre eux, par ailleurs membres de l’AFC.

C’est la rentrée !
Editorial de la Lettre de septembre 2019, par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Bien que nous ne soyons plus écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants, ces quatre mots continuent de rythmer nos années malgré des tournages peu souvent en adéquation avec "les grandes vacances"… Ce qui vaut pour un(e) directeur(trice) de la photographie vaut évidemment pour tout autre technicien de cinéma qui s’engage sur un film entre juin et juillet, autant dire pour la plupart d’entre nous. Pour des impératifs de tournage estivaux, combien sommes-nous à avoir raté les premiers pas de nos enfants, leurs premiers mots et leurs premiers tours de manivelle… à bicyclette ?

LHOMME... à la caméra
Par Éric Dumage, AFC

Pierre Lhomme

Quelle belle rencontre, j’eus… de partager dix années d’assistanat caméra avec Pierre… À la fin, en 1984…, Pierre me proposa de voler de mes propres ailes, tout en précisant que si je ne trouvais pas de films, je pourrai l’appeler ! Ce n’était pas qu’il souhaitait se séparer de moi, bien au contraire, mais juste sa générosité. Notre amitié resta intacte jusqu’au bout.

Pierre Lhomme, un ardent défenseur de l’image
Par Eric Guichard, AFC

Pierre Lhomme

Lorsqu’on lit tous les hommages des réalisateurs sur le travail de Pierre, on mesure combien il fut un collaborateur précieux. Mais au-delà de la fabrication des images au tournage, Pierre fut aussi un ardent défenseur de la préservation et de la restauration des films auxquels il avait participé, préservant le sens et le récit que le metteur en scène avait défendu lors du projet initial tout en étant attentif à ce que pouvait apporter les nouvelles technologies d’étalonnage.

Don de Pierre
Par Vincent Jeannot, AFC

Pierre Lhomme

À la fin des années 1980 je fus brièvement l’assistant de Pierre Lhomme, remplaçant Jean-Yves Le Poulain quelques jours sur Camille Claudel et par la suite sur des films publicitaires. Nous nous sommes revus à mon entrée à l’AFC et particulièrement lors du Micro Salon de 2010 où j’avais exposé mon entière collection de cellules.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

"Les lumières de Lhomme" à paraître bientôt
Par Luc Béraud

Pierre Lhomme

« Je ne suis pas entré dans le cinéma par amour de l’image, j’ai fait de l’image par amour du cinéma. » Pierre Lhomme
La première fois que je vois Pierre Lhomme, c’est à l’été 1970 sur le Pont-Neuf. Il tourne avec Robert Bresson Quatre nuits d’un rêveur. C’est en août mais les soirées sont glaciales et toute l’équipe est couverte de vêtements chauds. Elle est peu nombreuse et travaille en silence. Et curieusement, malgré la nuit, avec peu de matériel d’éclairage.

Hommage à D. A. Pennebaker
Par Jimmy Glasberg, AFC

In memoriam

D.A. Pennebaker (Donn Alan Pennebaker) nous a quittés à l’âge de 94 ans. Oscar d’honneur en 2013, il fut un des pionniers du Cinéma Direct ou, comme disait Edgar Morin, du "Cinéma Vérité". Pennebaker faisait partie avec Richard Leacock et Albert Maysles d’un groupe de cinéastes new-yorkais avant-gardiste. Ils ont abordé la question de la caméra auto-silencieuse portable avec son synchrone pour saisir cette émouvante réalité humaine.

Pierre Lhomme, a mutual understanding
By James Ivory

Pierre Lhomme

In 1980 when I went to France to shoot my first feature there, Quartet, I did not bring along my English cameraman, Walter Lassally. He and I had made five films together, but perhaps he had another job. Humbert Balsan, one of the producers of Quartet, recommended Pierre Lhomme.

Pierre Lhomme, une compréhension mutuelle totale
Par James Ivory

Pierre Lhomme

En 1980, quand je suis venu pour Quartet, le premier long métrage que j’allais tourner en France, je n’ai pas emmené mon chef opérateur anglais, Walter Lassally. Lui et moi avions déjà tourné cinq films ensemble, mais peut-être était-il déjà pris sur un autre film. Humbert Balsan, l’un des producteurs de Quartet, m’a recommandé Pierre Lhomme.

Bon voyage, monsieur Pierre !
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Pierre Lhomme

C’était bien avant le début des années 1990 et mon arrivée à l’AFC, je ne faisais pas partie des connaissances de Pierre Lhomme mais j’ai souvenir d’être tombé en admiration, comme d’autres apprentis opérateurs de ma génération, devant les images de Quatre nuits d’un rêveur (1971), La Chair de l’orchidée (1974), L’Ombre des châteaux (1976), Mortelle randonnée (1983), par exemple. Que chaque film puisse donner aux petits jeunots de notre espèce l’impression d’un "sans faute", il semblait évident que l’opérateur derrière sa cellule et son verre de contraste fût un Monsieur.

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Pierre Lhomme, l’ami de la famille
Par Arthur Cloquet, AFC

Pierre Lhomme

Dans ce petit monde du cinéma, on se connaît tous, enfin presque. Il y a ceux qui ont fréquenté les mêmes écoles, ceux de votre réseau. Il y a ceux avec lesquels on a noué des liens d’amitié, de fidélité. Et puis, beaucoup plus rares, il y a ceux de votre famille.

Disparition de Pierre Lhomme, AFC, quelques brefs témoignages

Pierre Lhomme

A la suite du décès de Pierre Lhomme, de nombreux témoignages sont parvenus à l’AFC. Nous publions ici certains de ces témoignages, plutôt brefs, messages de directeurs de la photographie membres de l’association, dont il était le président d’honneur, suivis de ceux de connaissances l’ayant côtoyé et de quelques institutions.

Quand Pierre Lhomme évoquait "L’Armée des ombres", de Jean-Pierre Melville

Pierre Lhomme

Lors d’une projection AFC à La fémis, le 3 octobre 2005, Pierre Lhomme était intervenu pour présenter le film, et son travail de restauration effectué l’année précédente. Après la projection, il a répondu aux questions de ses collègues. La retranscription de ses propos ci-dessous a été publiée en 2006 dans le n° 1 de la revue Lumières / les cahiers AFC.

Films (66)

Rubriques (1)