Pierrick Sorin

Autre activité

Index des termes :

Pierrick Sorin; Sorin

Résultats de la recherche

Articles (6)

Le rouleau de gaffer de Pierrick Sorin

Livres et revues

Dans sa dernière page intitulée " Le totem ", M, le magazine hebdomadaire du Monde, s’intéresse à un objet fétiche porté ou utilisé par une personnalité venue d’horizons divers. Il arrive parfois que cet objet nous soit familier, tel le verre de contraste de David Lynch évoqué dans un M en 2012. Le numéro daté du 15 novembre 2014 propose au vidéaste et plasticien Pierrick Sorin de parler d’un outil emblématique et indispensable qui a traversé toute son histoire, le rouleau de gaffer.

L’iris de François-Jacques Ossang

Revue de presse

Chaque semaine, M Le magazine du Monde met à l’honneur, dans sa page "Le totem", l’objet fétiche d’une personnalité connue d’un large public. Il en fut ainsi, entre autres outils qui nous sont familiers, du verre de contraste de David Lynch ou du rouleau de gaffer de Pierrick Sorin. Dans son numéro du 17 mars 2018, M a proposé à ses lecteurs l’iris de F.-J. Ossang, « cet accessoire mécanique qui résume sa vision du cinéma ».

"Le clap de Romane Bohringer"

Revue de presse

Dans sa page "Le totem", M Le magazine du Monde s’attarde chaque semaine sur l’objet fétiche d’une personnalité connue de ses lecteurs. Entre autres outils d’un univers qui nous est familier, il fut ainsi question du verre de contraste de David Lynch, du rouleau de gaffer de Pierrick Sorin ou de l’iris de François-Jacques Ossang. M daté du 13 octobre revient sur cet accessoire de machinerie cher à Romane Bohringer, qui à chaque film, « sentimentale, fond toujours en larmes au moment du clap de fin ».

Le gaffer, objet de design inattendu

Revue de presse

M Le magazine du Monde a demandé à Stefania di Petrillo de dénicher des objets du quotidien à la beauté cachée et durable. Déjà considéré comme objet fétiche par l’artiste vidéaste Pierrick Sorin en 2014 dans "Le totem", une des rubriques de M, l’"objet trouvé" que la designer a proposé dans le numéro 393 du 30 mars 2019 était cette semaine-là le gaffer.

Master Class à Bucarest
par Jean-Louis Vialard

Rencontres, Projections, Diffusions

La jeune RSC (Romanian Society of Cinematographers, présidée par Alex Stérian) a organisé sa première Master Class à Bucarest début juin, en association avec Diana Apostol de Panalight et assistée d’Imago, représentée par son président Nigel Walters, BSC.

Cette Master Class proposait un comparatif, dans les mêmes conditions en studio, entre l’Arri 435 dotée d’une série Ultra Prime et pellicule Kodak 5219, l’Arri D21 et la S.I. 2K de P+S Technik, en suivant tout le processus de postproduction jusqu’au retour sur film.