Retour sur l’hommage "Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography" 2017 à Christopher Doyle, HKSC

par Angénieux La Lettre AFC n°276

Le 26 mai 2017, au cœur même de cette 70e édition du Festival de Cannes, Christopher Doyle, HKSC, entourée de Juliette Binoche et des réalisateurs Jenny Suen, Olivier Assayas et Frédéric Auburtin, a reçu l’hommage "Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography".
Christopher Doyle, "Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography" 2017
Photo Pauline Maillet

La cérémonie, animée par Pierre Zeni, et ouverte par Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a eu lieu en salle Buñuel dans l’enceinte du Palais des Festivals en présence d’Ed Lachman, ASC, et Jean-Marie Dreujou, AFC, Raphaël Keller, directeur de l’Innovation, de la Vidéo et des Industries techniques au CNC, Richard Andry, président de l’AFC, Yang Dan, Senior vice-président de Weying (plateforme de réservation de tickets en ligne sur WeChat), San Mu, président de Movie View (magazine cinéma et agence de relations publiques en Chine), deux sociétés partenaires de l’évènement, Pierre Andurand, président de Thales Angénieux, et Suzel Pietri, Orbis Media.
Le trophée remis à Christopher Doyle est un zoom Angénieux, un Optimo 15-40 mm – l’objectif favori de Christopher Doyle – gravé à son nom.
« Ce trophée représente bien plus qu’une simple reconnaissance de mon travail. Ce trophée a été fait par des hommes et des femmes de métier avec soin et précision. Il est le lien entre leur savoir-faire et mon activité artistique. Je vais l’utiliser tous les jours sur chacun de mes nouveaux films avec fierté et respect. Avec cette reconnaissance, Angénieux m’a transmis son excellence. Il est maintenant de ma responsabilité d’être à mon tour excellent », a tenu à souligner Christopher Doyle – traduit de l’anglais.
Sur scène, Christopher Doyle s’est aussi vu remettre une œuvre calligraphique, réalisée par Yang Dan (Senior vice-président de Weying), extraite des Analectes de Confucius qui affirme qu’ « un homme de qualité devrait être comme le vent » – une allusion au nom chinois de Christopher Doyle, Du Ke Feng, "comme le vent".

Chaque année à Cannes, la cérémonie "Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography" rend hommage à un directeur de la photographie dont le travail marquera l’histoire du cinéma. Après Philippe Rousselot, AFC, ASC, en 2013, Vilmos Zsigmond, HSC, ASC, en 2014, Roger A. Deakins, BSC, en 2015, Peter Suschitzky, ASC, en 2016, Christopher Doyle, HKSC, est le cinquième directeur de la photographie récompensé. Sa contribution aux films de Wong Kar-wai, Zhang Yimou et Fruit Chan, entre autres, est indiscutable.