Technovision

Loueurs

Résultats de la recherche

Articles (59)

TSF en tournage

Technique

Les chefs opérateurs actuellement en tournage avec du matériel fourni par TSF, pour dix long métrages, dont six photographiés par des membres de l’AFC, et trois fictions TV, dont l’une est photographiée par un membre de l’association.

(Sorties en salles) et tournages pour TSF

Technique

Dans l’actualité de TSF en novembre*, cinq sorties en salles prévues, dont deux films photographiés par des membres de l’AFC, et douze longs métrages et téléfilms en tournage, dont neuf photographiés par des membres de l’association, produits avec les moyens techniques de TSF Caméra, Lumière et Grip.

Une riche actualité pour TSF en cette rentrée

Technique

Dans l’actualité de TSF, l’arrivée de l’Orbiter d’Arri chez TSF Lumière, quatre longs métrages sur les écrans, dont deux photographiés par des membres de l’AFC, et pas moins de dix-huit longs métrages et quatre fictions TV en tournage, dont treize photographiés par des membres de l’association.

TSF à l’affiche et en tournage

Technique

A l’affiche dans les salles en septembre, cinq longs métrages tournés avec les moyens techniques de TSF, dont un photographié par un membre de l’AFC, et pas moins de vingt-quatre longs métrages en tournage, dont dix photographiés par des membres de l’association, outre trois téléfilms, dont deux photographiés par des membres de l’AFC.

L’actualité de TSF en septembre

Technique

Dans l’actualité technique de TSF en septembre, l’arrivée de deux nouvelles séries d’optiques TechnoVision Vintage et la nouvelle grue SuperTechno 50+ disponible en France.

Annick Mullatier partie, vient le temps des témoignages

Annick Mullatier

Peu après la nouvelle du décès d’Annick Mullatier connue, de nombreux témoignages nous sont parvenus évoquant son souvenir et lui rendant hommage. Directrices et directeurs de la photographie, parfois ses amis, et anciens collaborateurs l’ayant côtoyée chez Fiaji puis Fuji éclairent d’une lumière particulière la personnalité d’Annick, dont l’une des qualités majeures fut la discrétion.

TSF Grip présente un nouveau concept pour les prises de vues dynamiques

Machinerie et Grues

Dans son actualité du mois de mars, TSF Grip présente un nouveau concept pour les prises de vues dynamiques, l’Agito, de Motion Impossible. Sont aussi d’actualité quatre films tournées avec les moyens techniques de TSF sortant en salles, dont deux photographiés par des membres de l’AFC, un téléfilm et neuf longs métrages, en tournage, ces derniers étant tous photographiés par des membres de l’association.

L’actualité de TSF en janvier 2020

Technique

En janvier, la présence de TSF au Micro Salon 2020, l’Évènement Spécial Workshop IPP2 au Cercle Rouge, cinq sorties en salles de longs métrages tournés avec les moyens techniques de TSF, Caméra, Lumière et Grip, dont deux photographiés par des membres de l’AFC, cinq longs métrages en tournage, dont trois photographiés par des membres de l’association, et deux téléfilms.

L’actualité récente de TSF

Technique

Dans l’actualité de TSF en décembre, les nouvelles séries Anamorphiques Technovision Classic, la nouvelle tête gyro-stabilisée Arri SRH-3, sept sorties en salles de films tournés avec nos moyens techniques, dont deux photographiés par des DP AFC, dix longs métrages en tournage, dont cinq photographiés par des membres de l’AFC, et deux fictions TV.

Cannes 2019, retour sur le Premier Prix de la Cinéfondation

Festival de Cannes 2019

Présidé par Claire Denis, le Jury des courts métrages et de la Cinéfondation du 72e Festival de Cannes a décerné le Premier Prix de la Cinéfondation à Mano a mano, réalisé par Louise Couvoisier et photographié par Augustin Bonnet, étudiants de la promotion 1 (2015-2018) de la CinéFabrique. Ils parlent pour l’AFC de leur travail sur le film.

Cine Gear 2019 Los Angeles : une expérience
Par Rémy Chevrin, AFC

Salons, expositions et conférences techniques

Quinze ans que je n’étais pas retourné à Los Angeles. A l’époque, j’y étais pour tourner une publicité Maybelline et je n’avais eu que peu de temps pour rencontrer les acteurs de l’industrie cinématographique locaux. Cette année, c’est donc avec beaucoup d’excitation et d’ambition que j’envisageais ce saut au-dessus de l’Atlantique pour y retrouver les grandes enseignes internationales du cinéma.

Technovision Classic rebirth of an icon

Optiques

The idea for the Technovision Classic lenses goes back to the iconic Technovision Lenses from the 70’s of last century that had been used for hundreds of impressive widescreen feature films like Leon (DoP Thierry Arbogast, AFC), Subway (DoP Carlo Varini, AFC), Evita (DoP Darius Khondji, AFC, ASC), Apocalypse now (DoP Vittorio Storaro, ASC, AIC) and many more. Due to the change to digital and scalable modern sensor technology a full frame version is the desired achievement. Coverage the larger sensors of cameras such as the Sony Venice, RED Monstro and the Arri Alexa LF was a design key element to offer a future proofed creative product.

Technovision Classic, la renaissance d’une icône
Nouvelles optiques anamorphiques de P+S Technik

Optiques

L’origine de l’idée pour les optiques Technovision Classic se trouve dans les fameuses optiques Technovision des années 1970 qui ont été utilisées pour des centaines de films aussi impressionnants que Léon (DP Thierry Arbogast, AFC), Subway (DP Carlo Varini, AFC), Evita (DP Darius Khondji, AFC, ASC), Apocalypse Now (DP Vittorio Storaro, ASC, AIC) et autres. Suite à la conversion à la technologie des capteurs numériques et évolutifs, une solution compatible avec les capteurs plein format est l’objectif principal du développement.

Physique et (al)chimie ou la "non-leçon" de cinéma selon Patrick Grandperret
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Patrick Grandperret

A la vieille de parrainer l’entrée à l’AFC de Jean-Michel Humeau, en janvier 1994, je venais de voir L’Enfant lion. C’était pour moi, toutes proportions gardées et encore aujourd’hui, le cousin germain d’Un monde à part (A World Apart), le film photographié par Peter Biziou, BSC. Tous deux mettaient en évidence la parfaite harmonie visuelle qui peut régner entre un réalisateur – Patrick Grandperret ou Chris Menges – et son directeur de la photographie – Jean-Michel ou Peter, déjà nommés.

Overview of the 2017-2018 Season of the Conservatoire des techniques de la Cinémathèque Française
By Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

For the second year in a row, Laurent Mannoni invited the AFC to attend the last meeting of the 2017-2018 season of the Scientific Council of the Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française. The meeting took place in the storage rooms at Bercy, and there, the eleven “extra-mural” members in attendance were told about the current season’s conferences, recent acquisitions and gifts to the collection, and the schedule of upcoming conferences.

Retour sur la saison 2017-2018 du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

Pour la deuxième année, Laurent Mannoni avait convié l’AFC à la clôture de la saison 2017-2018 du Conseil scientifique du Conservatoires des techniques de la Cinémathèque française. Réunis dans les réserves de Bercy, ses onze membres "hors-les-murs" présents ont pu prendre connaissance du bilan des conférences, des récents dons et acquisitions venant enrichir les collections et du calendrier des conférences à venir.

Entretien avec le directeur de la photographie Georges Lechaptois à propos de son travail sur "Los Perros", de Marcela Said

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est avec Rebecca Zlotowski, Alice Winoccour et Antoine Desrosières que le directeur de la photographie Georges Lechaptois collabore fidèlement depuis une dizaine d’années. Cheminant depuis son arrivée en France à la fin des années 80 entre la publicité, le documentaire et la fiction, ce directeur de la photo chilien retrouve les couleurs de son pays en signant l’image du film de Marcela Said, Los Perros, tourné à Santiago et sélectionné à la Semaine de la Critique dans le cadre du Festival de Cannes 2017. L’Eté des poissons volants, le premier long métrage de cette jeune réalisatrice chilienne, avait été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2013. (BB)

Plein pot en Scope dans le métro
Par Vincent Jeannot, AFC

Carlo Varini

Carlo, je t’ai connu au début de ta carrière parisienne dans les années 1980, tu m’as fait faire le grand saut, moi qui venais du documentaire en 16 mm. Grâce à toi je me suis retrouvé pointeur sur Le Dernier combat, de Luc Besson, en Scope... Ma toute première fiction... A la fin du film, j’ai gagné la basket d’or : Besson avait adopté le surnom de " Speedy " que tu m’avais donné dès notre première rencontre.

Le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC, parle de son travail sur "The Immigrant", de James Gray

Les entretiens au Festival de Cannes

Darius Khondji est sûrement l’un des directeurs de la photo de l’AFC le plus connu internationalement et celui qui nous offre une très grande diversité d’images. Probablement à cause, ou grâce, aux réalisateurs très différents qui font appel à lui, de Caro et Jeunet (Delicatessen, La Cité des enfants perdus) à ses débuts, en passant par Wong Kar-waï (My blueberry nights), David Fincher (Seven) ou encore Woody Allen (Anything Else, Minuit à Paris, To Rome with Love) et dernièrement Michael Haneke (Funny Games US et Amour). Impossible de tous les citer – 44 films ! – mais une première collaboration avec James Gray, en compétition pour la quatrième fois à Cannes, qui vient nourrir sa filmographie d’une nouvelle expérience. (BB)

Nappes en papier, épingle de nourrice et premières fois...
Un entretien avec Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Vincent Jeannot, directeur de la photographie, fait partie de ces membres de l’AFC, et ce depuis presque un an, qui ne se font jamais prier pour joindre le geste à la parole et répondre avec enthousiasme à l’une ou l’autre des sollicitations qui convergent rue Francœur, notamment celles venant de nos membres associés.
C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés face à face, en juin dernier, au cours d’un déjeuner auquel Kodak nous avait conviés afin de préparer une rencontre avec la presse professionnelle.

Le projet du "Pavillon de l’image" annoncé par "le film français".

festival de Cannes 2006

Un Pavillon de l’image au 60e Festival de Cannes ?

Les professionnels de l’image pourraient avoir un lieu dédié à Cannes à partir de 2007. Des discussions ont été engagées par Natasza Chroscicki (Technovision), porteuse du projet, et Jean-Jacques Bouhon, président de l’AFC.

« Cannes est le plus grand festival au monde, il est dommage qu’il n’y ait pas de lieu qui parle d’image dans une manifestation qui en est remplie », souligne celui-ci.

Ce Pavillon de l’image, sponsorisé par les principaux fournisseurs du cinéma - laboratoires, loueurs de caméras et de lumières, fabricants de pellicule, prestataires techniques - pourrait être installé à Pantiero, si les autorités du Festival donnent leur accord. Il reprendrait le principe du Rendez-vous des exploitants ou du Pavillon de la musique.

« Nous souhaitons accueillir les professionnels qui viennent à Cannes mais n’ont pas de lieu pour se retrouver, insiste Natasza Chroscicki. Le Pavillon de l’image pourrait aussi être porteur d’expositions, de débats et d’hommages aux grands chefs opérateurs internationaux.

Patrick Caradec, le film français

Notre travail à La fémis
par Jean-Jacques Bouhon et Pierre-William Glenn

Billets d’humeur

Au début de l’année 2005, nous avons repris la direction du département Image de l’école de cinéma la plus prestigieuse à la suite d’Alain Monclin et de Pierre Novion.
L’histoire est longue des liens de notre association avec les écoles publiques de cinéma puisqu’une majorité des membres de l’AFC est sortie soit de l’ENS Louis-Lumière (surnommée autrefois " Vaugirard ") ou de l’IDHEC (ancêtre de l’actuelle Fémis).

Panavision-Alga : l’image, une aventure
par Alain Coiffier

Mouvements, nominations, nouveaux locaux, nouvelles coordonnées

Lors de l’arrivée d’Alain Coiffier à la tête de Panavision-Alga, je lui avais demandé de nous livrer son parcours et les perspectives qu’il envisageait pour l’avenir de la société. Alain nous a envoyé ce texte qui permet à tous ceux qui ne le connaissaient pas de mieux découvrir son parcours professionnel et son point de vue après quelques mois d’activités très chargées au sein de Panavision France.
Bonne lecture à tous, Eric Guichard

Mettons les paillettes de côté
Cannes 2005 vu par Laurent Dailland

Billets d’humeur

Pour me rendre chez Fuji mes hôtes, une courte promenade sur la Croisette me replonge dans quelques souvenirs : mon premier passage au festival de Cannes... C’était en 1993. Comme beaucoup d’entre nous j’ai travaillé sur de nombreux films qui auraient dû " aller à Cannes " ! (Cela ne s’est d’ailleurs jamais présenté !). Accompagné de mon ami Pascal Gennesseaux et de deux caméras Panavision, nous étions là pour tourner les premières images de La Cité de la peur, le film des " Nuls ". Et c’est là que j’ai rencontré le comédien Alain Chabat, qui ne savait pas encore qu’il serait un jour réalisateur ! Je dois l’admettre : « On fait des rencontres, à Cannes. »

Films (22)