Tommaso Vergallo

Industries techniques

Résultats de la recherche

Articles (225)

Gilles Porte, face-à-face
Par Ariane Damain Vergallo pour Ernst Leitz Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1995, Gilles Porte et son frère jumeau ont tous les deux trente ans. Ils fêtent Noël en province, dans la maison familiale. Leur père, un éminent cardiologue, et leur mère, médecin du travail, ainsi que leur sœur, sont présents ce soir-là. Les propos échangés sont si violents, si amers, qu’ils quittent la maison sans se retourner tandis que leur père les regarde froidement s’éloigner. Un adieu définitif pour son frère jumeau.

Les optiques Leitz Primes prêtes à la livraison

Optiques

Les ateliers Leitz, à Wetzlar en Allemagne, n’ont pas cessé de fabriquer des optiques durant le confinement en France. La série de douze objectifs Leitz Primes FF T:1,8 et les deux zooms 25-75 mm et 55-125 mm FF T:2,8 "constants" sont prêts pour de futures livraisons à l’international.

Looking back on the BSC Expo 2020
By Richard Andry, AFC

BSC Expo

January 31 was the fateful date of Brexit and it fell smack in the middle of the BSC Expo 2020. Thankfully, our British friends had gratified us with a “preview” opening on Thursday the 30th from 16:00 to 19:00. Three “fluid” hours reserved for BSC members and VIPs to be able to walk around the expo, discuss with the exhibitors, and meet a few colleagues.

Thomas Brémond, au plus près
Par Ariane Damain Vergallo pour Ernst Leitz Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Au début des années 1990, Thomas Brémond, qui a alors 12 ans, apprend que Jacques Doillon recherche des comédiens pour son prochain film Le Jeune Werther. Il décide de se présenter et rencontre, impressionné, le réalisateur aux cheveux longs qui le reçoit, bottes de cow-boy sur le bureau. Surpris qu’un si jeune garçon lui parle du jazzman Miles Davis, Jacques Doillon l’engage dans la foulée.

Retour sur le BSC Expo 2020
Par Richard Andry, AFC

BSC Expo

La date fatale du Brexit tombait le 31 janvier en plein milieu du BSC Expo 2020. Heureusement, nos amis britanniques nous avaient gratifiés d’une ouverture en "preview", le jeudi 30 de 16h à 19h. Trois heures "fluides" réservées aux membres de la BSC et aux VIPs pour pouvoir déambuler dans le salon, discuter avec les exposants, retrouver quelques confrères.

Paul Guilhaume, retour vers le futur
Par Ariane Damain Vergallo, pour Ernst Leitz Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Paul Guilhaume a beau ne plus être étudiant en cinéma depuis un moment, il continue pourtant à décortiquer le découpage des chefs d’œuvre du cinéma américain, Voyage au bout de l’enfer, de Michael Cimino, History of Violence, de David Cronenberg, ou No Country for Old Men, des frères Cohen, des films qui ont été à l’origine de son désir d’être chef opérateur. Il regarde sans se lasser les splendides faux raccords lumière de ce prestidigitateur qu’était le chef opérateur Vilmos Zsigmond sur Rencontres du troisième type, de Steven Spielberg, où, dans la scène d’ouverture, le soleil est à contre-jour sur n’importe quel plan !

Paul Guilhaume, back to the future
By Ariane Damain Vergallo, for Ernst Leitz Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Although Paul Guilhaume has not been a film student for a while, he still dissects the storyboards of such masterpieces as Michael Cimino’s The Deer Hunter, David Cronenberg’s History of Violence or the Coen brothers’ No Country for Old Men - films that triggered his desire to be a cinematographer. Again and again, he watches the splendid lighting mismatches concocted by cinematographer-cum-magician Vilmos Zsigmond for Steven Spielberg’s Close Encounters of the Third Kind, in the opening scene of which, on every single hot, everything and everyone is backlit against the sun !

With the stubbornness of a bumblebee…
Thoughts about the AFC Masterclass at Camerimage 2019, by Jean Marc Selva, AFC

Camerimage 2019

On 13 November, at 11:15 a.m., Screening Room 6 of Torun’s Cinema City was full with expectant faces and latecomers continued to quickly make their way past the stage well after the event had begun, to be sure not to miss the talk by Julie Grünebaum, Éric Guichard, and Julien Poupard. Julie was slotted to speak about Chant d’hiver and Dzma, Eric about Saisons and Donne-moi des ailes, and Julien about Misérables.

Avec l’obstination d’un bourdon…
Réflexions sur la Master Class AFC à Camerimage 2019, par Jean-Marc Selva, AFC

Camerimage 2019

Ce 13 novembre à 11h15, la salle 6 du Cinema City de Toruń était remplie, les visages dans l’expectative et les retardataires trottaient encore devant la scène bien après le commencement pour venir écouter Julie Grünebaum, Éric Guichard et Julien Poupard. Ils allaient nous parler respectivement de Chant d’hiver et Dzma pour Julie, des Saisons et Donne-moi des ailes pour Éric et enfin des Misérables pour Julien.

L’agenda du jour
Samedi 16 novembre

L’agenda de Camerimage

  • 11h-13h Projection des Aventures de Picasso, de Tage Danielsson, photographié par Tony Forsberg et Roland Sterner - Salle de projection du CSW
  • 13h30-15h45 Projection de Parasite, de Bong Joon-ho, photographié par Hong Kyeong-pyo - Salle de projection du CSW
  • 16h15-19h30 Projection d’Andreï Roublev, d’Andreï Tarkovsky, photographié par Vadim Yusov - Salle de projection du CSW
  • 17h-20h Cérémonie de clôture de la 27e édition de Camerimage, suivie, à 20h30, de la projection de Once Upon a Time... in Hollywood, de Quentin Tarantino, photographié par Robert Richardson, ASC - CKK Jordanki, Grande Salle de projection
    20h-23h Projection d’Edvard Munch, de Peter Watkins, photographié par Odd-Geir Sæther - Salle de projection du CSW.

Tous les agendas de Camerimage 2019

L’agenda de Camerimage

Agenda du vendredi 15 novembre
10h30-12h30 Conférence de Christopher Doyle, HKSC : "Mothers, don’t let your babies grow up to be cowboys" - CKK Jordanki, Salle de conférence
11h-13h15 Projection de Benni (System Crasher), de Nora Fingscheidt, photographié par Yunus Roy Imer, Compétition Directeur de la photographie de premiers films - Cinéma City, salle 11
11h Rencontre avec Edward Norton, réalisateur de Motherless Brooklyn et Dick Pope, BSC, - Cinema City salle 9
12h–14h30 Imago : débat sur la nécessité d’une diversité dans la production – sponsorisé par Hawk - Cinéma City, salle 4.

Leitz à Camerimage 2019

Nos associés à Camerimage

Leitz est partenaire de Camerimage du 9 au 16 novembre 2019. Vous pourrez nous retrouver sur notre stand, y découvrir les nouveaux zooms Full Frame et les nouvelles focales fixes Leitz Primes, et nous rencontrer à plusieurs occasions.

Leitz at Camerimage 2019

Nos associés à Camerimage

Leitz is this year again partner of Camerimage taking place in Torun from November 9th to 16th 2019. You can find us on our stand and discover the new zomm lenses, the new Large Format set of prime lenses, and you will have several opportunities to meet us.

Le directeur de la photographie Xavier Dolléans, "Mental" et les optiques Leitz M0.8

Optiques

La série "Mental", photographiée par Xavier Dolléans, vient de remporter le prix de la Meilleure série TV dans sa catégorie au Festival de La Rochelle. Le succès des quatre saisons de la série "Skam", qui raconte le quotidien de lycéens, a été inattendu autant que fulgurant avec 70 millions de vues cumulées sur la plateforme Slash de France Télévisions. Cela a permis à Xavier Dolléans de se forger une réputation de jeune directeur de la photo en recherche d’innovation, à contre-courant des recettes habituelles de la télévision.

Benoît Delhomme, the eye, the hand… and beyond
By Ariane Damain-Vergallo for Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

In 1935, Benoît Delhomme’s grandfather Georges helped create Lancôme, a fragrance house for which he designed bottles or, more accurately, glass sculptures that were at once ethereal, bright and fanciful. "Magie", "Trésor", "Peut-être", "Joyeux Été" were the scents these bottles contained, the aim of which was to help women overcome the traumas of World War2.

Benoît Delhomme, l’image et le geste
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1935, le grand père de Benoît Delhomme - Georges Delhomme - avait participé à la création de Lancôme, une maison de parfums dont il réalisait alors les flacons, sculptures de verre aériennes, lumineuses et pleines de fantaisie. "Magie", "Trésor", "Peut-être", "Joyeux été" étaient les noms des senteurs que ces flacons renfermaient et qui devaient rendre les femmes plus heureuses au sortir de la guerre.

Myriam Vinocour, Day 1
By Ariane Damain-Vergallo for Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

On a specific day in September 1984 (a year George Orwell definitively made famous), in a small courtyard off the Rue Rollin in Paris, the final results are – at last ! - to be posted of the competitive exam to enter (or not) the Louis Lumière Film School’s prestigious Camera Dept. Myriam Vinocour has been waiting all summer for this moment because, mere months ago, right after she took the exam, she ranked twenty-fifth… but only the top twenty-four were taken. But who knows ? Perhaps Lady Luck is in a good mood and one of the twenty-four stood down ?

Cine Gear 2019 Los Angeles : une expérience
Par Rémy Chevrin, AFC

Salons, expositions et conférences techniques

Quinze ans que je n’étais pas retourné à Los Angeles. A l’époque, j’y étais pour tourner une publicité Maybelline et je n’avais eu que peu de temps pour rencontrer les acteurs de l’industrie cinématographique locaux. Cette année, c’est donc avec beaucoup d’excitation et d’ambition que j’envisageais ce saut au-dessus de l’Atlantique pour y retrouver les grandes enseignes internationales du cinéma.

Myriam Vinocour, le jour 1
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En ce jour de septembre 1984 – une année que George Orwell a rendu définitivement célèbre – dans la petite cour de la rue Rollin à Paris, sont enfin affichés les résultats définitifs du concours de l’Ecole Louis-Lumière, section image. Myriam Vinocour a attendu ce moment tout l’été car elle a eu la désillusion d’arriver vingt-cinquième à ce concours où seulement vingt-quatre sont retenus. Première sur la liste d’attente, peut-être ce matin-là la chance va-t-elle lui sourire et quelqu’un se désister ?

L’agenda du jour
Vendredi 24 et samedi 25 mai

L’agenda de Cannes

  • Vendredi 24 mai
  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Cannes Classics
  • Les Silences de Johnny, de Pierre-William Glenn, AFC, projection Salle Buñuel à 14h, en présence du réalisateur
  • Lire l’article à propos du film
  • Sélection officielle, Cinéma de la Plage
  • Les Patriotes, d’Eric Rochant, photographié par Pierre Novion, AFC, projection à 21h30
  • Lire l’article de Pierre Novion.
  • Les films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • Sibyl, de Justine Triet, photographié par Simon Beaufils, projection au Grand Théâtre Lumière à 19h30
  • Lire dès samedi un entretien avec Simon Beaufils
  • Samedi 25 mai
  • Reprise des films de la Compétition, salles Bazin, Buñuel, Debussy et Soixantième, de 8h30 à 22h.
  • Cérémonie du palmarès du 72e Festival de Cannes au Grand Théâtre Lumière à 19h15, suivie de la projection du film de clôture, Hors normes, d’Eric Toledano et Olivier Nakache, photographié par Antoine Sanier, à 20h.

Leitz Cine Wetzlar au 72e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

Au Festival de Cannes 2019, pour la 58e édition de La Semaine de la Critique, Leitz parraine pour la quatrième année consécutive le Prix de la Découverte Leitz Ciné et vous accueille avec plaisir du 17 au 23 mai sur la Plage Nespresso.


Guillaume Schiffman, de l’ordre du mérite
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 2017, le ministère de la Culture avait proposé au chef opérateur Guillaume Schiffman de le distinguer comme chevalier de l’ordre national du Mérite. Cette offre de récompense - au nom si évocateur - lui avait beaucoup plu mais il n’avait finalement pas rempli les papiers et n’était jamais allé la chercher.

Denis Lenoir, AFC, ASC, the go-between
By Ariane Damain Vergallo for Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir is already a confirmed cinematographer when he reads Pierre Bourdieu’s essay, Photography : A Middle-brow Art.
The idea that ‘‘bourgeoisie dunces’‘ are particularly successful in photography - a way for them not to downgrade - has always interested him. Born in that milieu and a “lazy, lousy student,” Denis Lenoir totally recognizes himself in that analysis.

Films (6)