Sommaire de La Lettre de l'AFC Nº 142

2005-04

Carnet d’adresses

Actualités AFC

AFC Micro Salon Show
a complete successful

To say that the 2005 version of the AFC Micro Show was a complete successful is no empty boast !
The fête was going full blast on Thursday March 10th at the Femis film school.

  • At home and cosy by Alain Gauthier

AFC welcomes
three members

The AFC welcomes a new active member Alex Lamarque and announces the return of Manuel Téran, active member, and of the Duboi company, associate member.

Micro Salon 2005
Fujifilm remercie

Que l’AFC et tous ses actifs membres ayant participé à l’organisation du Micro Salon soient ici remerciés. Succès réitéré en dépit des grèves et autres embûches de la vie. Le Micro Salon continue à être le meilleur lieu d’échange sur les techniques et pratiques de tournage en France.

L’AFC accueille trois nouveaux membres

L’AFC est heureuse d’accueillir un nouveau membre actif, le directeur de la photographie Alex Lamarque - nous vous le présenterons prochainement - et vous annonce le retour de Manuel Téran en tant que membre actif et celui de la société de postproduction Duboi en tant que membre associé.

Panavision Alga - Technovision

  • Panavision Alga et Technovision ont été enchantés par le Micro Salon 2005. Comme chaque année, cette manifestation est à la fois professionnelle et conviviale.
  • Lire également le texte de l’intervention de Bob Beitcher, président de Panavision, pendant les journées de l’IDIFF à Cannes, en février 2005.

Echos du Micro Salon
ou une journée fort réussie

Dire que le Micro Salon de l’AFC, version 2005, fut pleinement réussi n’est pas faire preuve de pure fanfaronnade ! La fête a battu son plein jeudi 10 mars à La fémis.
Plus de 1 100 visiteurs s’y sont pressés lors de cette cinquième édition. (...)

Lire également les points de vue de notre membre consultant Alain Gautier et de Marc Galèrne (K5600) :

  • Bien dans ses meubles par Alain Gauthier
  • Et si tout n’était qu’une question de respect
    par Marc Galèrne

Sur les écrans

Festival de Metz 2005
du 27 au 30 mars

Du 27 au 30 mars, Metz vibrera non plus pour le football, mais pour le court métrage. Fujifilm est partenaire de ce Festival depuis de nombreuses années. Annick Mullatier (06 08 22 35 65) y représentera la maison du Soleil levant.

Fuji Tous Courts, avril 2005

La prochaine séance de l’indispensable rendez-vous du court métrage aura lieu le 19 avril à 18h au Cinéma des Cinéastes.

Kodak au NAB 2005 et au Festival côté court de Pantin

  • Du nouveau dans la gamme de produits hybrides proposée par Kodak
  • Kodak présent au NAB 2005 (Las Vegas Convention Center) du 18 au 21 avril 2005
  • Kodak vous donne rendez-vous au Festival côté court de Pantin du vendredi 8 avril au dimanche 17 avril 2005
  • Kodak partenaire du MIPDOC de Cannes le 9 et 10 avril 2005

Technique

3CP journal, première partie
par Denis Lenoir

Los Angeles, samedi 5 mars 2005
Le Speedgrade d’Iridas n’est pas prêt, même en beta, je le testerai une autre fois. Je me suis tourné du coup vers le 3CP (Cinematographer’s Color Correction Program), un autre et nouveau lui aussi système d’étalonnage d’images de référence à destination de la postproduction. C’est le directeur de la photographie d’origine russe Yuri Neiman qui est à l’origine de ce produit, suite logique et directe de son travail sur les chartes et leur usage au télécinéma au travers de sa société Gamma & Density. (...)

Soirée HD
par Jean-Jacques Bouhon

A l’invitation du Groupe 25 images, association de réalisateurs de films de télévision, plusieurs membres de l’AFC (Robert Alazraki, Gérard de Battista, Jean-Jacques Bouhon, Jean-Noël Ferragut, Dominique Gentil et Charlie Van Damme) se sont rendus à un débat sur l’utilisation de la HD pour les fictions TV, le mercredi 17 mars dans les locaux de la SACD.
Le thème en était : Les possibilités de la HD et ses limites, son avenir dans la production audiovisuelle française...

Où louer dans le grand Sud-Ouest ?
Papaye et son passé unique...

Philippe Payet a créé son entreprise de toutes pièces en 1986 dans l’agglomération toulousaine. Tout d’abord entreprise artisanale, elle est devenue dès 1994 la société commerciale Papaye. Spécialisée dans la location de matériel d’éclairage, de machinerie et de groupes électrogènes pour la TV et le Cinéma, elle répond aux besoins des maisons de production en tournage en région, avec un territoire de prédilection, le grand Sud-Ouest.

HD Evening
by Jean-Jacques Bouhon

Following upon the invitation of the 25 Images Group - an association of TV film directors, several members of the AFC (Robert Alazraki, Gérard de Battista, Jean-Jacques Bouhon, Jean-Noël Ferragut, Dominique Gentil and Charlie Van Damme) attended a debate on the use of HD for TV dramas that took place Wednesday March 17th in the SACD facility. The theme was HD’s possibilities and limits, and its future in French audiovisual production.

A propos du film " Le Couperet " de Costa Gavras
par Christian Guillon de L’EST

Dans l’hiver 2004, je laissai à plusieurs reprises Arnaud Fouquet (superviseur à L’EST) seul sur le tournage des Dalton dans le sud de l’Espagne, pour rejoindre ou relayer François Vagnon et Alexandre Bon (superviseurs à L’EST) sur les repérages puis sur le tournage du Couperet, de Costa Gavras.

Lire, voir, entendre

Antoine Roch, Denis Rouden, Philippe Rousselot
à l’honneur de la presse entre janvier et avril 2005

  • A lire dans ICG Magazine de janvier 2005 (que nous recevons toujours très en retard, le décalage horaire ?) un article concernant le travail de Philippe Rousselot sur Constantine de Francis Lawrence.

Philippe Rousselot et Constantine que l’on retrouve également dans l’American Cinematographer d’avril 2005.

  • Lire pareillement dans In Camera - la revue en langue anglaise de Kodak - les articles concernant Antoine Roch pour son travail sur Toute la beauté du monde de Marc Esposito et Denis Rouden pour son travail sur 36, quai des Orfèvres d’Olivier Marchal.

Au premier siècle
par Francine Lévy

Au premier siècle, Pline l’ancien, prenant sa plume pour écrire ce qui sera la première histoire de l’Art de notre ère, notait avec quelque amertume que les images n’étaient plus ce qu’elles avaient été, et que celles qu’on voyait maintenant étaient beaucoup moins " ressemblantes ". Quelles étaient ces images si ressemblantes qu’il semblait regretter ?

Remue-méninges
rubrique animée par Charlie Van Damme

La rubrique remue-méninges commence à prendre consistance et à voler de ses propres ailes.
Trois textes viennent ce mois-ci l’enrichir. L’un d’entre eux mérite un mea culpa.
Le mois dernier, Charlie Van Damme avait pris la peine de rédiger une NDLR pour nous permettre, en rappelant quelques informations basiques, de mieux digérer le Repas de tournage de Diane Baratier et de comprendre l’origine des gargouillis émis par certains projecteurs. Cette note devait prendre place dans ladite rubrique, mais cela n’a pas été fait, par omission. Aucune excuse, si ce n’est une légère surchauffe neuronale due à la préparation du Micro Salon...

Mais pourquoi ça fait du bruit ?
par Charlie Van Damme

Commençons par ce qu’il y a de pire : les gradateurs ou jeux d’orgue.
Un filament tungstène et bobiné sur lui-même, un peu comme un ressort. Une sorte de self donc (mais sans entrefer, heureusement) qui par définition s’oppose au variations de tension . Alimenté en courant alternatif à la tension nominale, c’est miracle qu’on n’entende rien.

Surprise de Fujifilm
dans Le technicien du film

Amis de l’image et de ceux et celles qui la façonnent, Fujifilm a concocté une petite surprise dans le technicien du film du mois d’avril... 4 pages à savourer comme un album de tournage.

Le Micro et Le Joker
par Marc Galerne, K5600

Forcément, je ne pouvais rester sans réaction à l’article de Diane Baratier rapportant les propos informels de l’ingénieur du son Jean Umansky.
D’abord, il y a la réaction épidermique qui ne se contrôle pas : on attaque les fabricants de projecteurs (dont nous, K5600) et on cite un Joker 400 (donc nous, K5600). Je frôle la parano, je rentre chez moi le soir et je me dis que, finalement, un bon verre de vin vaut bien mieux que toute cette polémique.

" Cannes " veut faire financer de jeunes cinéastes

Le Monde, 9 mars 2005

En 2005, le Festival de Cannes inaugure un Atelier du Festival, destiné à aider de jeunes cinéastes à faire aboutir leur projet de film et organisé par la Cinéfondation. Ce dispositif complète l’éventail des actions de la Cinéfondation, qui présente chaque année depuis 1998 une quinzaine de courts ou moyens métrages d’élèves d’écoles de cinéma du monde entier, et prolonge le travail effectué par la Résidence du Festival, qui accueille deux fois par an, depuis 2000, six réalisateurs pour leur permettre d’écrire un film.

Côté profession

La production cinématographique en 2004
les chiffres-clés

  • Nombre de films produits
    203 films de long métrage ont obtenu l’agrément au cours de l’année 2004, soit une baisse de 9 films par rapport à l’année précédente. Le nombre de films agréés retrouve un niveau proche de celui de 2001 et 2002.
    La baisse concerne principalement les films dits d’initiative française (FIF). Cette baisse est essentiellement due à un net fléchissement des films aux budgets les plus modestes (moins de 1 M d’euros). (...)

Nouveau dispositif de garantie mis en place par l’IFCIC
l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles

L’IFCIC met en place un nouveau dispositif de garantie destiné à favoriser la contribution des recettes d’exportation au financement de la production d’oeuvres audiovisuelles : désormais, l’IFCIC pourra garantir jusqu’à hauteur des deux-tiers (65%) les crédits qui mobiliseront ou anticiperont des recettes d’exportation. (...)

Structure des coûts de production en 2004

Pour la seconde année consécutive, le CNC a réalisé une étude sur la structure des coûts de production des films d’initiative française ayant reçu un agrément de production, à partir des coûts définitifs des films, c’est-à-dire une fois le tournage achevé.
Cette analyse donne un éclairage sur la répartition des coûts de fabrication d’un film, en fonction de son budget, et sur la localisation des dépenses en France et à l’étranger.

A propos de Mathias Ledoux
par Denis Rouden, AFC

En rentrant du Canada il y a quelques jours, j’ai appris avec tristesse le décès de Mathias. L’annonce de sa mort à juste cinquante et un an m’a beaucoup touché. En effet, je connaissais Mathias depuis de nombreuses années et notamment dans le contexte des débuts de Canal + où nous avons collaboré.
Mathias était avant tout un homme d’images. Réalisateur multi cartes, cinéma, télé, documentaire, son sens de la recherche et de la perfection faisait de lui un personnage passionné et passionnant. J’ai eu le plaisir de le retrouver, il y a quelque temps, pour quelques jours de tournage durant lesquels cet éternel jeune réalisateur nous a montré qu’il n’avait rien perdu de son audace.

32,3 millions d’entrées depuis le 1er janvier 2005

Soit 6,9 % de moins que sur la même période en 2004. Sur les 12 derniers mois écoulés, la fréquentation est estimée en progression de 8,5 % pour atteindre 190,49 millions d’entrées. (...)

Témoignage de Stéphane Le Parc, directeur de la photo

Répondant à la demande de notre ami Denis Rouden, Stéphane Le Parc, directeur de la photographie, nous a fait parvenir le témoignage suivant.

« Il y a tellement de choses à dire sur Mathias.
Tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec lui, savent combien il était agréable et enrichissant de participer à une de ses réalisations. (...) »