Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir, AFC, ASC, entre deux
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Denis Lenoir était déjà un chef opérateur confirmé quand il a lu l’essai que Pierre Bourdieu avait écrit sur la photographie, Un art moyen. L’hypothèse selon laquelle "les cancres de la bourgeoisie" réussissaient particulièrement bien dans la photo - une manière pour eux de ne pas se déclasser - l’avait intéressé. Denis Lenoir, qui ne s’était jamais soucié de travailler à l’école et qui était né dans ce milieu, s’était finalement reconnu dans cette analyse.

Philippe Rousselot, AFC, ASC, parle des "Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald", de David Yates
À propos des optiques Leitz Thalia

Alors que le réalisateur David Yates et son directeur de la photographie Philippe Rousselot, AFC, ASC, venaient de terminer les essais du film Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, ils ont aligné - par amusement - toutes les séries d’optiques sur une table et ont décidé de choisir celles qui leur plaisaient le plus d’un point de vue purement esthétique et... « Les Thalia étaient beaucoup plus jolies à regarder ! » Une boutade plus sérieuse qu’il n’y paraît.

Michel Abramowicz : "Ensemble, c’est tout"
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

En 1973, Michel Abramowicz est un jeune parachutiste des commandos de l’armée israélienne Tsahal qui vient de terminer un très long service militaire de trois ans. Aussitôt après, il a repris des études à l’université d’Haïfa et tente de goûter enfin aux délices de la vie civile. Nul ne peut se douter qu’en ce jour sacré de Yom Kippour et en plein mois de ramadan, le pays subisse une attaque éclair de son ennemi immémorial, l’Égypte.

Lubomir Bakchev, l’homme de fer
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Dans les années 1970-1980, la Bulgarie était l’un des pays les plus communistes du globe. Le "grand frère" russe n’avait même pas eu besoin d’y installer une armée d’occupation tant la population bulgare adhérait au système. La propagande y était particulièrement efficace et on risquait sa vie à émettre un début de contestation.

Laurent Machuel, traverser le désert
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic-Leica

En ce début d’année 2017, en plein cœur de l’hiver, Laurent Machuel parcourt le nord des États-Unis. Un soir, il se retrouve au milieu d’une route dans l’immensité verglacée de la plaine. Il voit alors le soleil se coucher face à lui dans le prolongement exact de la route et, en se retournant, il voit aussi la lune se lever à l’autre extrémité en une symétrie parfaite.

Yves Cape AFC, SBC, larguer les amarres
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Dans les années 1960, les bizarreries conjuguées des administrations belges et américaines avaient privé Yves Cape de nationalité jusqu’à l’âge de 16 ans. Né en Belgique, fils unique d’un père américain et d’une mère belge, Yves Cape avait trimballé le passeport des apatrides – de couleur rose, ça ne s’oublie pas – jusqu’à ce qu’il soit sommé de choisir entre la nationalité belge ou américaine. Il avait alors adopté la nationalité belge. Sans regret.

Julien Poupard, AFC, les fées et les fous
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Chaque été, dans la maison près de Paris que son grand-père partageait avec sa famille, Julien Poupard, AFC, tournait un petit film avec des copains, comme lui passionnés de cinéma. Son père, producteur de films institutionnels, voyait d’un très bon œil cet engouement et mettait avec joie à disposition de son fils, outre son matériel, ses encouragements et ses conseils. L’été, le moment de l’année où il se sentait vraiment heureux, à sa place.

Benoît Debie, SBC, l’attirance des contraires
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Liège, petite bourgade francophone de Belgique et capitale de la gaufre, voit naître, à la fin des années soixante, un enfant dont nul ne pouvait prédire qu’il deviendrait un directeur de la photographie d’envergure internationale. Cet enfant, Benoît Debie, SBC, a alors une particularité que tous les parents redoutent : il déteste l’école. Mais il a aussi une qualité qui lui est supérieure car elle dure beaucoup plus longtemps : il aime réussir ce qu’il entreprend.

Christophe Beaucarne, extrêmement
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Quand le réalisateur Jaco Van Dormael fait passer à Christophe Beaucarne, tout juste âgé de 18 ans, l’oral du concours d’entrée à l’INSAS, célèbre école de cinéma belge, ni l’un ni l’autre ne peuvent alors imaginer qu’ils vont devenir 20 ans plus tard des partenaires, des complices, des frères en cinéma sur Mister Nobody, en 2009, et Le Tout Nouveau Testament, en 2015.

Céline Bozon, passer la frontière
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Quand la conseillère d’orientation de son lycée de Lyon lui avait dit d’une manière un peu péremptoire qu’il ne fallait pas choisir un métier dans la photographie car c’était se choisir une vie sans travail, sans argent, sans horizon, bref une vie de bohémienne, cela avait interloqué Céline Bozon du haut de ses 14 ans. Ses parents, tous deux professeurs, lui disaient alors – dans une veine post-soixante-huitarde – exactement l’inverse : « Fais ce qui te plaît, ce qui te passionne ».

Le rire de Guillaume Deffontaines, AFC
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Dans les années 1980, abandonné sur la banquette de moleskine du train de banlieue Paris-Chaville, il y a un appareil photo Leica R6, un objet incroyablement attirant pour un adolescent passionné de photo. L’honnêteté, doublée du secret espoir de le récupérer un jour, commande alors à Guillaume Deffontaines de le signaler aux objets trouvés de la SNCF et une excellente mémoire lui commande également de venir rechercher l’objet un an après, pile poil.

0 | 18