Revue de presse

Sébastien Buchmann, AFC, à l’honneur dans "Télérama"
"Le goût de l’argentique"

À l’occasion de la diffusion sur Arte du film de Nicolas Pariser, Alice et le maire, l’hebdomadaire Télérama consacre un article à Sébastien Buchmann, AFC, sous le titre "Le goût de l’argentique", soulignant la présence et l’expertise du chef opérateur sur deux autres films récents tournés aussi sur pellicule par « des cinéastes qui préfèrent jouer avec la texture de la pellicule. »

"Près de cent producteurs et réalisateurs s’insurgent"
Une tribune pour défendre le documentaire de création publiée dans "Le Monde"

Après l’accord entre le Conseil supérieur de l’audiovisuel et les services de vidéos à la demande (Netflix, Amazon, Disney +, Apple TV) sur le financement de la création, une centaine de professionnels disent, dans une tribune publiée dans Le Monde des 19-20 décembre 2021, leur colère face à la part dérisoire accordée à la non-fiction.

"Fellini est plus grand que le cinéma"
Un essai du réalisateur, scénariste et producteur Martin Scorsese

Le numéro d’août 2021 du Monde diplomatique publie un texte du cinéaste Martin Scorsese – dont une version est parue en mars dans Harper’s Magazine – et l’introduit en ces termes. « Autrefois, des foules fiévreuses se pressaient dans les salles pour voir le dernier film de Jean-Luc Godard, Agnès Varda ou John Cassavetes. Devenu divertissement visuel, le cinéma a perdu sa magie, estime Martin Scorsese. Avec cet hommage à Federico Fellini, le réalisateur tente de la retrouver. » Extraits des début et fin de cet essai...

Bruno Delbonnel, AFC, ASC, "réfléchit la lumière", selon "Le Journal du Dimanche"

Le métier de chef opérateur, ou directeur de la photographie, a le vent en poupe ces derniers jours dans les médias. Après sa présentation sur l’antenne francilienne de France Bleu* la veille, c’est au tour du "JDD", dimanche 28 mars 2021, de faire la lumière sur un de ces professionnels de l’image, Bruno Delbonnel, AFC, ASC, en dressant le portrait de ce « chef opérateur réputé ».

Philippe Le Sourd, AFC, ASC, au sommaire de "Cinematography World", numéro #001

Le magazine britannique Cinematography World, dont nous annoncions en novembre dernier la création par Ronnie Prince, vient d’annoncer la parution de son numéro inaugural. Ce nouveau média, dédié à l’"art photo-cinématographique", s’intéresse, dans les pages de cette première édition et parmi les articles d’actualité, au travail de Philippe Le Sourd, AFC, ASC, sur le film de Sofia Coppola On The Rocks, tourné sur support pellicule argentique. Extrait...

François Catonné, AFC, ou "La maîtrise de la lumière"

Le Centre d’Arts Ronzier, à Valenciennes (Nord), devait accueillir, du 4 novembre au 16 décembre 2020, une importante exposition du directeur de la photographie François Catonné, AFC, présentant des photos, des documentaires et des estampes numériques. Ayant été momentanément reportée, elle a toutefois fait l’objet d’un article enthousiaste publié dans la revue Miroir de l’Art.

Claire Mathon, AFC, en double page du "Film français"

Il est assez rare que l’hebdomadaire professionnel Le film français publie en double page, sous sa rubrique "Rencontre", un plan rapproché sur un directeur ou une directrice de la photographie. Dans son numéro du 9 octobre 2020, Claire Mathon, AFC, se substituant, un laps de temps, aux personnalités habituellement conviées, évoque, outre son parcours, la façon dont elle aborde son travail à l’image pour des mises en scène très diverses, travail pour lequel elle et ses consœurs souhaitent être remarquées ou choisies, et non parce qu’elles sont des femmes. Extraits...

Gros plan sur deux films tournés en pellicule dans le "British Cinematographer"

Dans son numéro 99 de mai 2020, le magazine d’Outre-Manche British Cinematographer publiait deux articles mettant en lumière le travail photographique sur support pellicule de deux directeurs de la photographie membres de l’AFC. Eric Gautier, pour deux épisodes de la série "The Eddy", de Damien Chazelle, et Hélène Louvart, pour Never Rarely Sometimes Always, d’Eliza Hittman, ont chacun tourné en Kodak 16 mm. En voici quelques extraits.

"Réouvrir Hollywood"
Où il est question des problèmes liés à la pandémie que les studios tentent de résoudre avant le redémarrage

Des assurances aux tests, scènes de foule et prestations de service, il sera difficile de savoir naviguer afin de faire repartir l’industrie du spectacle dans ce nouveau monde dû au Covid-19. Avec une récente rubrique intitulée "Reopening Hollywood", le magazine américain en ligne Deadline.com propose de mettre l’accent sur l’effort particulièrement ardu qu’il faudra faire pour remettre l’industrie du cinéma sur pied tout en s’assurant de la sécurité de chacune des personnes concernées.

Covid-19 et cinéma, quel après ?
"La crise du Covid-19 est-elle en train de tuer le cinéma ?", par Jean-Michel Frodon

A signaler, en relation avec la crise due au Covid-19 et sa sortie encore incertaine, une lecture qui éclaire d’un esprit pertinent un pan de nos vies de cinéastes à plus ou moins brève échéance. Pour Slate.fr, Jean-Michel Frodon pose un regard lucide sur la survie ou non du cinéma tel qu’on le connaît depuis les frères Lumière, sa raison d’être et plus largement sur la culture.

Le festival Visions du Réel opte pour une édition numérique en ligne

Sous le titre "Coronavirus : le festival Visions du réel opte pour le tout-numérique", Le Monde du 7 avril nous informe que la manifestation de Nyon, en Suisse, consacrée aux documentaires, mettra en ligne, du 17 avril au 3 mai, 130 films, soumis à une jauge de cinq cents spectateurs par séance. C’est le premier festival d’une telle importance – 170 films, 45 000 entrées, 1 300 professionnels en 2019 – à tenter le pari.

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de femmes directrices de la photographie ?

Le site Internet d’IMAGO, la Fédération européenne des directeurs de la photographie, signale un article de la directrice de la photo australienne Erika Addis intitulé "Why aren’t there more female cinematographers ?", publié dans la revue IF, #192, en date du 26 février 2020. Membre de l’ACS, Erika Addis est aussi responsable du département cinématographie de la "Griffith Film School", à Brisbane, dans le Queensland. Extrait...

Guillaume Rocheron, superviseur d’effets spéciaux "oscarisé"

Dans son édition du samedi 22 février 2020, le quotidien Le Parisien a publié un article dans lequel Renaud Baronian revient sur l’Oscar des Effets visuels obtenu par Guillaume Rocheron (partagé avec Greg Butler et Dominic Tuohy) pour le travail effectué sur 1917, de Sam Mendes, « le seul Français récompensé le 9 février, après avoir déjà remporté une statuette en 2013 pour L’Odyssée de Pi, d’Ang Lee ».

Claire Mathon, AFC, à l’honneur sur le site Internet de "Télérama"

Mis en ligne, le 21 septembre 2019, sur le site Internet payant de Télérama, un article signé Guillemette Odicino et intitulé "Claire Mathon, sœur lumière de Maïwenn et Céline Sciamma", braque le projecteur sur la directrice de la photographie « déjà considérée comme l’une des meilleures au monde dans sa profession. »

Les "quarante-cinq et quelques printemps" de Sylvette Baudrot

Le quotidien Libération publie régulièrement sur sa dernière ou avant-dernière page le portrait d’une personnalité faisant de près ou de loin l’actualité, cinématographique parfois. C’est le cas du numéro daté du lundi 3 juin 2019, esquissant celui d’une dame qui inspire le respect, dû non seulement à son âge mais à son impressionnante filmographie, Sylvette Baudrot.

Des cinéastes vantent "le modèle de financement" du cinéma français

Dans une tribune publiée dans l’édition du Monde datée du 17 mai 2019, un collectif de soixante-cinq réalisateurs, producteurs et acteurs du cinéma indépendant rappelait le rôle primordial du modèle d’exception français et invitait à ne pas le remettre en cause.

Echos d’un jeune chef op’ dans "Les Echos"

Dans son numéro des 10 et 11 mai 2019 consacré au Festival de Cannes, le magazine Les Echos Week-End publiait une enquête sur six jeunes techniciens prometteurs du cinéma français. « Ils ont 30 ans à peine et des compétences que le cinéma français s’arrache déjà. » Parmi eux, un chef opérateur à ses débuts, Noé Bach, formé au département Image de La Fémis et sorti en 2014.

0 | 18 | 36 | 54 | 72 | 90 | 108 | 126 | 144 | ... | 522