Aaton 35 III

Caméras

Résultats de la recherche

Articles (30)

Jacques Perrin, the freest producer of them all
By Dominique Gentil, AFC

Jacques Perrin

As we were shooting Winged Migration, we were desperately looking for the right solution to shoot the particular flight patterns of cranes, who make huge detours around thermal currents. I had suggested we use an Aaton A-Minima 16mm camera to make the work easier for the cameraman who was strapped into the harness of a paraglider. Jacques Perrin’s response was sharp : “Dominique, we are shooting a cinema film in 35mm.”

Jacques Perrin, le plus libre des producteurs
Par Dominique Gentil, AFC

Jacques Perrin

Lors du tournage du film Le Peuple migrateur, cherchant désespérément la bonne solution pour filmer le vol particulier des cigognes, de grandes circonvolutions à travers les courant thermiques, j’avais suggéré d’utiliser une caméra Aaton A-Minima 16 mm, pour rendre plus aisé le travail de l’opérateur accroché à la nacelle d’un paramoteur. La réponse de Jacques Perrin avait été tranchante : « Dominique, nous tournons un film de cinéma en 35 mm ».

Parution de la version anglaise du "Cahier Louis-Lumière" n° 14 consacré à Aaton
Aaton : A new take on cinema ou Aaton : le cinéma réinventé

Livres et revues

En mai 2021, paraissait le Cahier Louis-Lumière n° 14, sous une forme imprimée, intitulé "Aaton : le cinéma réinventé". Il rassemblait les contributions de scientifiques, de professionnels et d’étudiants autour du génial inventeur Jean-Pierre Beauviala et de sa société Aaton, à l’origine d’innovations techniques liées au cinéma argentique et à la vidéo analogique, acteur majeur de la transition vers les pratiques numériques. Sa version anglaise, intitulée quant à elle "Aaton : a new take on cinema", est désormais disponible en format PDF, et ce à titre gratuit.

Dans l’actualité de l’ENS Louis-Lumière

ENS Louis-Lumière

L’École nationale supérieure Louis-Lumière annonce la parution du numéro 14 de sa publication Cahier Louis-Lumière intitulé "Aaton : le cinéma réinventé", ouvrage réunissant des contributions de scientifiques, de professionnels et d’étudiants autour de l’inventeur que fut Jean-Pierre Beauviala, d’une part, et un partenariat avec la Ville de Nice pour la mise sur pied d’un pôle de formation continue aux Studios de la Victorine, d’autre part.

Willy Kurant, vu au travers de quelques témoignages

Willy Kurant

La personnalité de Willy Kurant, parti le 1er mai 2021, ne laissait pas indifférent, aussi bien celles et ceux qui l’ont côtoyé dans la vie professionnelle ou que sa photographie aura marqués ou influencés que les personnes qui ont travaillé auprès de lui sur ses tournages. Nous proposons ici de lire quelques témoignages, ceux de Michel Baudour, SBC, Jean-Noël Ferragut, AFC, Eric Gautier, AFC, Jimmy Glasberg, AFC, Agnès Godard, AFC, Gilles Henry, AFC, Jean-Paul Meurisse, Jean-Paul Toraille et Eric Vaucher.

Gros plan sur deux films tournés en pellicule dans le "British Cinematographer"

Revue de presse

Dans son numéro 99 de mai 2020, le magazine d’Outre-Manche British Cinematographer publiait deux articles mettant en lumière le travail photographique sur support pellicule de deux directeurs de la photographie membres de l’AFC. Eric Gautier, pour deux épisodes de la série "The Eddy", de Damien Chazelle, et Hélène Louvart, pour Never Rarely Sometimes Always, d’Eliza Hittman, ont chacun tourné en Kodak 16 mm. En voici quelques extraits.

Du son à l’image... avec Sony Audio professionnelle

Son, HMC et autres

Il est rare qu’il soit question de son dans les rubriques du site de l’AFC - hormis pour informer sur le Cantar, d’Aaton-Digital, et ses accessoires ou faire référence à nos amis de l’AFSI* - mais Sony, notre membre associé, outre ses caméras, moniteurs et projecteurs, offre une gamme audio professionnelle. A découvrir les dernières technologies de Sony pour la capture d’un son numérique clair et précis destiné à la fiction, au documentaire, au spectacle vivant ou aux évènements d’entreprise.

Looking back on the BSC Expo 2020
By Richard Andry, AFC

BSC Expo

January 31 was the fateful date of Brexit and it fell smack in the middle of the BSC Expo 2020. Thankfully, our British friends had gratified us with a “preview” opening on Thursday the 30th from 16:00 to 19:00. Three “fluid” hours reserved for BSC members and VIPs to be able to walk around the expo, discuss with the exhibitors, and meet a few colleagues.

Barry Ackroyd, BSC, pays tribute to the Aaton and to Jean-Pierre Beauviala at the Toute la mémoire du monde Festival

Cinémathèque française

The 2020 Toute la mémoire du monde Festival (4-8 March) paid tribute to Jean-Pierre Beauviala by screening Holy Motors, by Leos Carax, and The Hurt Locker, by Kathryn Bigelow, both of which were shot with Aaton cameras. Although Barry Ackroyd, BSC was unable to be present at the festival with Caroline Champetier, AFC to introduce The Hurt Locker, he sent her a speech that she read aloud before the screening.

Articles (30)

Jacques Perrin, the freest producer of them all
By Dominique Gentil, AFC

Jacques Perrin

As we were shooting Winged Migration, we were desperately looking for the right solution to shoot the particular flight patterns of cranes, who make huge detours around thermal currents. I had suggested we use an Aaton A-Minima 16mm camera to make the work easier for the cameraman who was strapped into the harness of a paraglider. Jacques Perrin’s response was sharp : “Dominique, we are shooting a cinema film in 35mm.”

Jacques Perrin, le plus libre des producteurs
Par Dominique Gentil, AFC

Jacques Perrin

Lors du tournage du film Le Peuple migrateur, cherchant désespérément la bonne solution pour filmer le vol particulier des cigognes, de grandes circonvolutions à travers les courant thermiques, j’avais suggéré d’utiliser une caméra Aaton A-Minima 16 mm, pour rendre plus aisé le travail de l’opérateur accroché à la nacelle d’un paramoteur. La réponse de Jacques Perrin avait été tranchante : « Dominique, nous tournons un film de cinéma en 35 mm ».

Parution de la version anglaise du "Cahier Louis-Lumière" n° 14 consacré à Aaton
Aaton : A new take on cinema ou Aaton : le cinéma réinventé

Livres et revues

En mai 2021, paraissait le Cahier Louis-Lumière n° 14, sous une forme imprimée, intitulé "Aaton : le cinéma réinventé". Il rassemblait les contributions de scientifiques, de professionnels et d’étudiants autour du génial inventeur Jean-Pierre Beauviala et de sa société Aaton, à l’origine d’innovations techniques liées au cinéma argentique et à la vidéo analogique, acteur majeur de la transition vers les pratiques numériques. Sa version anglaise, intitulée quant à elle "Aaton : a new take on cinema", est désormais disponible en format PDF, et ce à titre gratuit.

Dans l’actualité de l’ENS Louis-Lumière

ENS Louis-Lumière

L’École nationale supérieure Louis-Lumière annonce la parution du numéro 14 de sa publication Cahier Louis-Lumière intitulé "Aaton : le cinéma réinventé", ouvrage réunissant des contributions de scientifiques, de professionnels et d’étudiants autour de l’inventeur que fut Jean-Pierre Beauviala, d’une part, et un partenariat avec la Ville de Nice pour la mise sur pied d’un pôle de formation continue aux Studios de la Victorine, d’autre part.

Willy Kurant, vu au travers de quelques témoignages

Willy Kurant

La personnalité de Willy Kurant, parti le 1er mai 2021, ne laissait pas indifférent, aussi bien celles et ceux qui l’ont côtoyé dans la vie professionnelle ou que sa photographie aura marqués ou influencés que les personnes qui ont travaillé auprès de lui sur ses tournages. Nous proposons ici de lire quelques témoignages, ceux de Michel Baudour, SBC, Jean-Noël Ferragut, AFC, Eric Gautier, AFC, Jimmy Glasberg, AFC, Agnès Godard, AFC, Gilles Henry, AFC, Jean-Paul Meurisse, Jean-Paul Toraille et Eric Vaucher.

Gros plan sur deux films tournés en pellicule dans le "British Cinematographer"

Revue de presse

Dans son numéro 99 de mai 2020, le magazine d’Outre-Manche British Cinematographer publiait deux articles mettant en lumière le travail photographique sur support pellicule de deux directeurs de la photographie membres de l’AFC. Eric Gautier, pour deux épisodes de la série "The Eddy", de Damien Chazelle, et Hélène Louvart, pour Never Rarely Sometimes Always, d’Eliza Hittman, ont chacun tourné en Kodak 16 mm. En voici quelques extraits.

Du son à l’image... avec Sony Audio professionnelle

Son, HMC et autres

Il est rare qu’il soit question de son dans les rubriques du site de l’AFC - hormis pour informer sur le Cantar, d’Aaton-Digital, et ses accessoires ou faire référence à nos amis de l’AFSI* - mais Sony, notre membre associé, outre ses caméras, moniteurs et projecteurs, offre une gamme audio professionnelle. A découvrir les dernières technologies de Sony pour la capture d’un son numérique clair et précis destiné à la fiction, au documentaire, au spectacle vivant ou aux évènements d’entreprise.

Looking back on the BSC Expo 2020
By Richard Andry, AFC

BSC Expo

January 31 was the fateful date of Brexit and it fell smack in the middle of the BSC Expo 2020. Thankfully, our British friends had gratified us with a “preview” opening on Thursday the 30th from 16:00 to 19:00. Three “fluid” hours reserved for BSC members and VIPs to be able to walk around the expo, discuss with the exhibitors, and meet a few colleagues.

Barry Ackroyd, BSC, pays tribute to the Aaton and to Jean-Pierre Beauviala at the Toute la mémoire du monde Festival

Cinémathèque française

The 2020 Toute la mémoire du monde Festival (4-8 March) paid tribute to Jean-Pierre Beauviala by screening Holy Motors, by Leos Carax, and The Hurt Locker, by Kathryn Bigelow, both of which were shot with Aaton cameras. Although Barry Ackroyd, BSC was unable to be present at the festival with Caroline Champetier, AFC to introduce The Hurt Locker, he sent her a speech that she read aloud before the screening.

Articles (30)

Barry Ackroyd, BSC, rend hommage à l’Aaton et à Jean-Pierre Beauviala au festival Toute la mémoire du monde
"Holy Motors" et "Démineurs" au programme du festival

Cinémathèque française

Toute la mémoire du monde, lors de son édition 2020 (du 4 au 8 mars), rend hommage à Jean-Pierre Beauviala en projetant Holy Motors, de Leos Carax, et The Hurt Locker (Démineurs), de Kathryn Bigelow, deux films tournés avec des caméras Aaton. Barry Ackroyd, BSC, ne pouvant être au côté de Caroline Champetier, AFC, pour présenter Démineurs, lui a fait parvenir un texte devant être lu en début de séance. Ses mots, en langue anglaise...

Retour sur InterAction 2e édition
Par Richard Andry, AFC

Technique

A l’initiative de K 5600 Ligthing, la seconde édition d’InterAction s’est déroulée le 1er octobre dans les studios de La Fémis. Aaton Digital/Transvideo et Emit étaient co-partenaires de cet événement dont le but premier est de permettre aux visiteurs/utilisateurs de tester les produits sur différentes zones. Les équipes et dirigeants des trois sociétés n’étant là que pour expliquer et non vendre.

Des nouveautés pour la rentrée de Transvideo

Caméras et Accessoires

Dans l’actualité de rentrée de Transvideo, une nouvelle poignée caméra intelligente chez Aaton, basée sur la fameuse poignée en bois conçue par Jean-Pierre Beauviala, le nouveau moniteur StarliteUltra, le moniteur-enregistreur StarliteHDm et un nouveau "firmware" pour le CineMonitor UHD.

Le pétrole et les idées
Par François Reumont

Jean-Pierre Beauviala

« En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées », proclamait crânement un slogan de 1976 devenu proverbial. C’était le premier choc pétrolier et le gouvernement sortait une campagne de spots publicitaires accompagnant le changement d’heure et diverses mesures d’économies d’énergie.

Un hommage à Jean-Pierre Beauviala dans les "Cahiers du cinéma"

Jean-Pierre Beauviala

Dans le N° 755 - mai 2019 - des Cahiers du cinéma, le directeur de la photographie Thomas Favel rend hommage à Jean-Pierre Beauviala. Ayant fait au printemps 2006 un stage chez Aaton où il avait pour tâche de contrôler les caméras en retour de maintenance, il revient sur le parcours d’un esprit libre qui restera « au firmament des inventeurs ».

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

Les gentils ronrons de l’Aaton
Par Gérard de Battista, AFC

Jean-Pierre Beauviala

En février 1973, Jean Rouch me demande de participer à un tournage "évènement" à l’occasion du Festival de courts métrages de Grenoble : un film sur ce festival, tourné avec une toute nouvelle caméra, en pellicule noir et blanc inversible envoyée au labo chaque soir à Paris et montée dès son retour développée pour que le film soit montré terminé à la fin du festival.

Films (3)