Aaton 35 III

Caméras

Index des termes :

Aaton 35 III;Aaton 35

Résultats de la recherche

Films (33)

Articles (27)

L’Aaton-35 3Perf enfin silencieuse (enfin presque)

Caméras Film

En attendant la caméra 20 dB que tous nous pressent de fabriquer, voici qu’au prix d’une modification du mouvement de griffe de l’Aaton ordinaire nous sommes maintenant capables de mettre à vos épaules une caméra 24 dB. Il suffit d’un " barney " souple autour du magasin pour qu’elle devienne vraiment acceptable comme caméra " son-synchrone ", même en intérieur réverbérant.

Panavision au 71e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

Panavision sera présent au 71e Festival de Cannes en étant, cette année encore, partenaire de la Quinzaine des Réalisateurs, et aussi de la CST. Un douzaine de films tournés avec le matériel Panavision-Panalux seront programmés dans les diverses sélections. Vous pourrez rencontrer nombre d’entre nous pendant le Festival.

L’actualité de Panavision Alga et de Panalux

Technique

Dans l’actualité mensuelle de Panavision, notez que Panavision Boutique devient Panastore Paris, doté d’un nouveau site Internet, que trois films sortent en avril et six sont partis en tournage en mars.

Un prophète
de Jacques Audiard, photographié par Stéphane Fontaine, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Stéphane Fontaine a longtemps été le premier assistant d’Eric Gautier. Issu des cours de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière (promotion 1985), il se met parallèlement à son travail de pointeur à faire la lumière sur des documentaires ou des films d’art.
Après un passage dans le milieu de la publicité, son premier long métrage en tant que chef opérateur est Bronx Barbès d’Eliane Delatour en 2000. Il a depuis collaboré avec Philippe Grandrieux, Arnaud Despleschin ou Barry Levinson.
Un prophète est son deuxième film avec Jacques Audiard, après De battre mon cœur s’est arrêté.

Entretien avec Laurent Mannoni
Directeur du patrimoine de la Cinémathèque française et du Conservatoire des techniques cinématographiques

Les Entretiens AFC

A l’occasion de l’exposition " Lanterne magique et film peint - Quatre cents ans de cinéma " qui se tient à la Cinémathèque française du 14 octobre 2009 au 28 mars 2010, nous avons demandé à Laurent Mannoni, commissaire, avec Donata Pesenti Campagnoni, de cette exposition, d’éclairer notre lanterne sur son parcours personnel, sur le patrimoine de la Cinémathèque et le Conservatoire des techniques cinématographiques qu’il dirige.

Présentation de la caméra Genesis à La fémis
par Jean-Jacques Bouhon

Caméras numériques

A l’invitation de Panavision Alga, de l’AFC et de la CST, 298 personnes (sans compter une trentaine d’élèves des écoles, ni nos associés, ni les visiteurs de dernier moment non inscrits) sont venues découvrir la caméra haute définition Genesis, dans un studio de La fémis mardi 19 octobre après-midi et mercredi 20 octobre toute la journée.

Festival de Cannes
L’AFC a été présente à Cannes pendant toute la durée du Festival

Samedi 21 mai

Les directeurs de la photo de l’AFC présents à Cannes se sont retrouvés sur le stand de la Commission Nationale du Film France.
Outre la présence pendant le Festival d’Eric Guichard, son président, et de Romain Winding, membre du jury de la Caméra d’Or, l’AFC a pu compter parmi ses membres Robert Alazraki, Michel Amathieu, Yorgos Arvanitis, Diane Baratier, Christophe Beaucarne, Patrick Blossier, Rémy Chevrin, Laurent Dailland, Jean-Noël Ferragut, Pierre-William Glenn, Jean-Michel Humeau, Jeanne Lapoirie, Antoine Roch et Denis Rouden.
Nathalie d’Outreligne assurait la coordination de nos activités cannoises.

  • Consulter le journal de Cannes au jour le jour en cliquant sur Cannes 2005
  • Lire les textes d’opérateurs parlant des films de Cannes cités dans la colonne de droite et dont les titres sont précédés d’un * en cliquant sur l’icône ci-cessous.

Entretien avec la directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, à propos du film "L’Autre monde" de Gilles Marchand
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Séance de minuit

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Céline Bozon a travaillé à plusieurs reprises avec Jean-Paul Civeyrac et aussi avec Cédric Khan, Tony Gatlif et son frère, Serge Bozon. Très liée au jeune cinéma français, elle assoit désormais son expérience de directrice de la photographie en signant l’image d’une vingtaine de longs métrages.
Scénariste de Dominik Moll pour Harry, un ami qui vous veut du bien et pour Lemming, Gilles Marchand a réalisé en 1993 un premier long métrage Qui a tué Bambi. C’est une première collaboration pour Céline Bozon sur ce thriller L’Autre monde, hors compétition à Cannes en Séance de minuit.
Nous avions déjà rencontré Céline l’an dernier pour le film d’Axelle Ropert La Famille Wolberg, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs.

Au rez-de-chaussée

2003

Passés les deux bureaux d’accueil où de charmantes hôtesses procédaient à la remise des badges, dans l’entrée - après le Bellefaye et Le technicien du film - le stand de Technovision présentait ses nouveautés : une Arricam Studio en version épaule et l’Arricam LT montée sur le Steadicam d’Eric Bialas (cadreur-opérateur Steadicam, membre de l’AFCF) ; le tout nouveau zoom d’Angénieux Optimo 24-290 T : 2,8 ; un zoom Hawk 150-450 T : 2,8 convertible en 100-300 T : 2,2 de chez Vantage et leur PSU prévisualisation de terrain sur disque dur, vitesse allant de 1 à (...)

Jean-Pierre Beauviala a accompagné ma vie de chef opérateur
Par Eric Gautier, AFC

Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre a accompagné toute ma vie de chef opérateur, depuis la fin des années 1970 et ses entretiens passionnants aux Cahiers du Cinéma, puis avec sa caméra S16 mm pour les courts métrages et les documentaires, puis l’Aaton 35 mm, que j’ai utilisée sur presque tous mes films avant l’arrivée de la magnifique Penelope, qui reste ma caméra de prédilection.

Guillaume Deffontaines : The Laughing Man
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

The time : the 1980s. The place : A commuter train between Paris and the suburb of Chaville. On one of the faux-leather seats, lies a Leica R6 camera its owner must have left behind. A photo-loving teenager stares at it as if it were the Holy Grail. Honesty, however, along with the secret hope of - perhaps - recovering it some day, compels Guillaume Deffontaines to bring it to the railway company’s Lost and Found Department. His exceptional memory also brings him back to the Department — just in case ! — exactly a year and a day later.

Le rire de Guillaume Deffontaines, AFC
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Dans les années 1980, abandonné sur la banquette de moleskine du train de banlieue Paris-Chaville, il y a un appareil photo Leica R6, un objet incroyablement attirant pour un adolescent passionné de photo. L’honnêteté, doublée du secret espoir de le récupérer un jour, commande alors à Guillaume Deffontaines de le signaler aux objets trouvés de la SNCF et une excellente mémoire lui commande également de venir rechercher l’objet un an après, pile poil.

Panavision et César du meilleur court métrage 2014

Technique

Le comité court métrage de l’Académie des arts et techniques du cinéma a retenu douze films parmi lesquels les votants pourront choisir les nommés au César du meilleur court métrage 2014. Les films présélectionnés seront projetés pour les membres de l’Académie au Balzac les 30 novembre et 7 décembre.

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

Le directeur de la photographie David Ungaro, AFC, et le réalisateur Guillaume Nicloux parlent des "Confins du monde"

Les entretiens au Festival de Cannes

De retour sur la Croisette après un film tourné par 50° dans la Vallée de la Mort en 2015, Valley of Love, avec Gérard Depardieu et Isabelle Huppert), le cinéaste Guillaume Nicloux est parti cette fois au Vietnam pour rapporter un film de vengeance. Il a emmené dans ses bagages David Ungaro, AFC, pour filmer cette histoire qui se déroule aux prémices de la guerre d’Indochine. Retour sur la fabrication de ce film avec le directeur de la photo et le réalisateur. (FR)