Au bout du conte

C’est la première fois que vous travailliez avec le chef opérateur Lubomir Bakchev. Pourquoi ce choix ?
Agnès Jaoui : Je connaissais son travail avec Julie Delpy et Abdellatif Kechiche et je l’ai rencontré ensuite lors d’un voyage au Brésil. Lubomir est solide et calme, il ne panique jamais, il est très dans la débrouille, ce qui était d’autant plus précieux que c’était le premier film pour lequel je n’avais pas les moyens que demandait le scénario.

Cette contrainte économique, nous l’avons prise comme quelque chose de créatif, m’obligeant à imaginer d’autres manières de faire. Lubomir a notamment inventé un système de grue pour filmer Didier Sandre qui voit Laura s’envoler dans les airs. J’ai, de plus, été élevée cinématographiquement en partie par les films russes que projetait le cinéma Cosmos (maintenant l’Arlequin) que j’allais voir avec mon frère. J’ai adoré la plupart de ces films et comme Lubomir vient de Bulgarie, il les connaissait tous. Nous avions les mêmes références.
(Extrait du dossier de presse – Propos recueillis par Claire Vassé)

J’ai tourné avec une Alexa Plus et une série Cooke S4 et un zoom Angénieux 24-290 mm. L’équipe avec laquelle je travaille déjà depuis quelques films est composée de Lucilio Da Costa Païs, chef électricien (ou gaffer si ce poste existe en France), Matthieu Normand premier assistant caméra, Benoît Féréol, chef machiniste. Le film a été étalonné chez Digimage avec Guillaume Lips et les effets spéciaux ont été faits chez Def2shoot.

Synopsis
Il était une fois une jeune fille qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin ; une femme qui rêvait d’être comédienne et désespérait d’y arriver un jour ; un jeune homme qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui. Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu. Il était une fois un homme qui ne croyait en rien jusqu’au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à y croire.

Portfolio

Équipe

1er assistant caméra : Matthieu Normand
Chef électricien : Lucilio Da Costa Païs
Chef machiniste : Benoît Féréol

Technique

Matériel caméra : Transpacam (Arri Alexa Plus, série Cooke S4, zoom Angénieux Optimo 24-290 mm)
Matériel lumière : Transpalux
Matériel machinerie : Transpagrip
Laboratoire postproduction : Digimage
Etalonneur : Guillaume Lips