Cinémathèque française : l’hommage à Raoul Coutard

par Willy Kurant

La Lettre AFC n°165

Trois ans depuis nos premiers contacts pour proposer un cycle complet sur les opérateurs. Nous avions un concept de programme (s’étalant sur des périodes de trois mois). Un bloc épais…, partant par exemple de Boris Kauffman…, les opérateurs émigrés, Shufftan, leurs élèves jusqu’à 1940…, ensuite leur arrivée aux USA…, leur regard différent, etc.

Les mêmes, plus tard, l’école de New York.
La Nouvelle Vague, les classiques français avant-guerre et leurs héritiers actuels, etc., etc. Les novateurs des années 2000… et encore plus.
La Cinémathèque, après l’hommage à Rotunno, a préféré ensuite passer à 2 ou 3 hommages annuels répartis dans leur programmation.
Nous avons donc proposé Raoul, un opérateur emblématique de la Nouvelle Vague… et connu, et reconnu dans le monde entier !
Notre petite entreprise n’était pas " à bout de souffle ", ni sans " passion ".

Le programme Coutard et son succès ont battu en brèche toutes nos espérances… et celles de la Cinémathèque.
Public nombreux à l’avant-première, humour décapant de Coutard lors de la présentation de Jules et Jim… La salle était conquise.

Raoul Coutard et Eric Gautier à la Cinémathèque
Raoul Coutard et Eric Gautier à la Cinémathèque
Photo Jean-Jacques Bouhon

Le samedi, L’expérience Cinéma : Raoul, Eric Gautier, Julien Hirsch, Alain Bergala.
Face à une salle d’étudiants et de cinéphiles juniors et seniors.
Répondant avec brio et humilité… aux questions venant du public. Après cette séance, la librairie de la Cinémathèque se trouve en rupture de stock du livre de Raoul L’Impériale de Van Su, qu’il dédicaçait, ainsi que du numéro 2 de Lumières.
Nous sommes heureux, à l’AFC, d’avoir proposé et " combattu " pour cet hommage mérité et incontournable.
Merci à tous nos amis et interlocuteurs de la Cinémathèque française pour leur collaboration dans cette co-initiative. Et merci à Eric Gautier qui m’a aidé dans nos premières démarches.
PS : beaucoup de monde à toutes les autres séances de l’hommage.