Cooke Série Cooke S4

Optiques

Index des termes :

Série Cooke S4;Cooke S4i;Cooke S4;Cooke S4 Serie;Cooke Serie S4;S4

Résultats de la recherche

Articles (9)

Dans l’actualité de Next Shot en août et septembre

Technique

Dans l’actualité de Next Shot en août et septembre, entre autres, sept projets en tournage, dont six photographiés par des membres de l’AFC, deux films en salles, et l’ajout au catalogue d’une série d’optiques Cooke Anamorphic/i 1,8 x Full Frame.

Les 33es Prix Goya

Les Goya

Organisée par l’Académie espagnole des Arts et Sciences du cinéma, la trente-troisième édition des Goya du Cinéma s’est déroulée samedi 2 février 2019 à Séville (Espagne). Le directeur de la photographie Josu Incháustegui, AEC, a reçu le Goya de la Meilleure direction de la photographie pour son travail sur La sombra de la ley, réalisé par Dani de la Torre. Le film a été tourné avec une Arri Alexa et des optiques anamorphiques : série Cooke et zoom Angénieux Optimo 44-440 mm T4.5.

La nouvelle gamme d’optiques Zeiss plein format CP.3 et CP.3 XD dévoilée au NAB

Optiques

L’ère du cinéma numérique offre de nombreuses possibilités, jusque-là réservées aux films à gros budget. L’intégration d’effets visuels générés par ordinateur dans des séquences filmées est désormais accessible à tout type de films, du long métrage à la série télé. Avec sa technologie eXtended Data, basée sur le protocole de communication /i de Cooke, intégrant également les données de distorsion et de vignetage, la nouvelle gamme CP.3 XD contribue à simplifier encore plus l’intégration d’effets visuels.

"Voir c’est croire" ou l’art et la manière de Bruno Delbonnel, AFC, ASC, de photographier "Big Eyes", de Tim Burton

Livres et revues

A lire, dans le numéro de décembre 2014 d’ICG Magazine – la revue de l’International Cinematographers Guild –, Seeing is Believing, un article dans lequel Kevin H. Martin revient sur le travail de Bruno Delbonnel, AFC, ASC, sur le dernier film de Tim Burton, Big Eyes, tourné en Arri Alexa, Studio et Plus, avec quatre des courtes focales de la série d’optiques fixes Cooke S4.

Transpacam sur le tournage de "Papa ou maman"

Caméras numériques

Pour les besoins de la première comédie de Martin Bourboulon, Papa ou maman, produite par Chapter 2, le chef opérateur Laurent Dailland, AFC, a souhaité utiliser une Red Epic avec son capteur Dragon et la série réhabillée par TLS, la Cooke Vintage. Utilisation des focales fixes de 18 mm à 203 mm ainsi que des zooms 20-30, 25-260 mm et une série de filtres CBS.

"Mise au point" sur les nouveautés techniques TSF Caméra

Technique

TSF Caméra propose une " mise au point " printanière sur les nouveautés techniques offertes à la location : nouvelle série Cooke anamorphique, nouveau zoom anamorphique Angénieux 56-152 T4, nouvelle caméra Arri Amira, série Vintage Kowa Prominar, série Vintage Cooke S2/S3, série Cooke MiniS4 sans traitement multi-couche.

Visite à IBC 2009
par Dominique Bouilleret

IBC

Ce n’est pas à vélo que nous avons visité IBC cette année, même si l’étendue de ce qui semble être le plus grand salon professionnel de l’audiovisuel est toujours aussi grande.
Malgré quelques emplacements vides, signe des temps difficiles, surtout côté cinéma comme le fait remarquer Yves Cape dans sa visite, une visite exhaustive nécessite plus que les deux jours que j’y ai consacrés.
En " mission " pour Glops, dont nous reparlerons, j’en profite pour donner mes impressions à propos de ce salon.

Articles (30)

Steeven Petitteville AFC revient sur son tournage en Optimo Prime à l’occasion du workshop Angénieux à Camerimage
Par Margot Cavret, pour l’AFC

Camerimage 2022

Second à exploiter le nouvel espace Workshop inauguré cette année à Camerimage, le constructeur français Angénieux profite de ces quatre heures de rencontre pour présenter au public leurs tout nouveaux zooms Optimo Ultra Compact, venant compléter la gamme, déjà pourvue du zoom Optimo Ultra 12x et des douze focales fixes Optimo Prime. Avant de laisser le public découvrir par lui-même les objectifs, poser ses questions au constructeur où encore assister au démontage des Prime pour y modifier la lentille IOP, Angénieux a introduit l’atelier par une master class. Pour ouvrir celle-ci, le constructeur est revenu en détail sur le dispositif IOP et a proposé des essais comparatifs pour présenter les nouvelles lentilles disponibles de cette gamme. L’opérateur Steadicam Chris Fawcett, ASO, a également profité de cette première partie pour montrer en direct des images tournées avec les nouveaux zooms Optimo Ultra Compact, afin de démontrer, entre autres, leur légèreté et leur maniabilité. La master class a également été ponctuée d’interventions de nombreux chefs opérateurs évoquant leurs récents tournages en Optimo, dont Steeven Petitteville, AFC, qui a partagé son expérience de tournage publicitaire en Optimo Prime et intégration IOP. Il est ensuite revenu plus en détail sur son travail, lors d’un entretien pour l’AFC. (MC)

Regard sur la table ronde Production virtuelle avec Arri et Fireframe
Par Margot Carvet, pour l’AFC

Camerimage 2022

Pour sa première conférence de l’édition 2022 de Camerimage, Arri a convié le jeune studio de production Fireframe, spécialisé dans la production virtuelle. Partenaires, Arri et Fireframe ont développé ensemble pour la première fois un workflow pertinent, intégrant des stratégies dès le tournage pour maintenir une qualité et une fiabilité de l’image. A Rare Grand Alignment, de Cinqué Lee, photographié par John Christian Roselund, FNF, est le premier tournage réalisé entièrement grâce aux écrans LED du studio et bénéficiant de cette innovation.

Retour sur la master class Arri avec le chef opérateur et gaffer Cory Geryak
Par Margot Cavret, pour l’AFC

Camerimage 2022

Il y avait une nouveauté à Camerimage cette année : le "film workshop center" est un nouvel espace, inauguré mercredi par Arri, qui y proposait un atelier sous la directive du chef opérateur et ancien gaffer Cory Geryak. Avec des temps d’intervention plus longs que pour les masterclass et conférences de la "conference room" (quatre heures et demi au lieu de deux), et une surface plus large, le film workshop center propose aux fabricants voulant l’exploiter la possibilité d’y faire des démonstrations pratiques. Pour un festival comme Camerimage, l’initiative fait sens. Cette année ils n’auront été que deux à l’utiliser (Arri s’est fait succéder le lendemain par Angénieux), mais on ne peut qu’espérer que le concept en séduira d’autres, et que le film workshop center sera reconduit l’année prochaine, avec plus de démonstrations, dans un cadre plus approfondi et plus confortable que sur le marché des exposants. Installé dans un gymnase, plus à l’est de la ville que le CKK et le Cinema City, et caché dans l’écrin d’un lycée, son principal défaut est d’être situé un peu à l’écart du reste des festivités. Ça n’aura pas découragé le public de ce mercredi, dont les retardataires doivent s’asseoir sur les marches tant la salle est comble pour pouvoir assister au workshop de Cory Geryak. (MC)

Retour sur une découverte lumineuse faite à Camerimage
"Sumolight – Effet feu et lumière hexagonale", par Jean-Mathieu Fresneau, étudiant à La Fémis

Camerimage 2022

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Dans la contribution suivante, Jean-Mathieu Fresneau, étudiant en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager sa découverte d’un projecteur qui, à ses yeux, mérite le détour.

Cinematographer Mandy Walker, ACS, ASC, discusses her work on "Elvis", by Baz Luhrmann

Les entretiens de Camerimage

Nominated for the Golden Frog award in the main competition, Elvis is also the opportunity for Camerimage to present the film’s director Baz Luhrmann with the “Special Award for Outstanding Director”. For his second cooperation with cinematographer Mandy Walker, ACS, ASC, (his fourth if one includes two commercials made for Chanel), the director returns to the musical genre, which had punctuated the start of his career. Whether he’s adapting a novel (The Great Gatsby), a play (Romeo + Juliet) or relying on historical events (Australia), Baz Luhrmann has always known how to tell stories within his unique, caressing and sensitive universe. Elvis is no exception to the rule : much more than a simple biopic, the film is a true exploration of mid-20th-century America in constant tension “between the show and the biz”, according to the words of Baz Luhrmann, through a character whom the director tries to strip of his iconic status, in order to render to him his humanity and his sensitivity. (MC)

Retour sur l’"Arri Big Screen Experience" où quatre chefs opérateurs étaient invités
Par Margot Cavret

Camerimage 2022

Mardi 15 décembre, lors de son "Arri Big Screen Experience", dans la grande salle du CKK à Camerimage, le constructeur a pu présenter les travaux de différents chefs opérateurs qui se sont vus confier la mission de tourner des images avec les optiques Signature Arri. Josua Stäbler, Jérôme de Gerlache, Stijn Van Der Veken, ASC, SBC, et Setu (Satyajit Pande), ISC, ont commenté leurs images et partagé avec l’audience leurs impressions. (MC)

Retour sur la conférence "Des questions ?", avec un panel de chefs opérateurs et cheffes opératrices
"Une image juste", par Clément Colliaux

Camerimage 2022

Pour cette édition 2022 de son rituel de Camerimage, le directeur de la photographie Oliver Stapleton, BSC, a réuni le panel de chefs opérateurs et de cheffes opératrices le plus impressionnant du festival pour répondre à des questions de festivaliers triées sur le volet : Charlotte Bruus Christensen (DFF, ASC), John de Borman (BSC, AFC), Jean-Marie Dreujou et Pascale Marin (AFC), Autumn Durald Arkapaw et Ed Lachman (ASC), Alana Mejía González et Natalie Kingston discutent à bâtons rompus de leurs carrières, conseils et méthodes de travail. (CC)