Essais du boîtier Fujifilm X-T3 avec les zooms Fujinon MK 18-55 mm et MK 50-135 mm

Par Stéphane Cami, AFC

par Stéphane Cami La Lettre AFC n°297

[English] [français]

Fujifilm a confié à l’AFC le soin d’essayer le boîtier photo Fujifilm X-T3 avec deux nouveaux zooms Fujinon MK 18-55 mm T2,9 et Fujinon MK 50-135 mm, T2,9. Nous avons, Éric Guichard, AFC, Maryline Touret, assistante caméra, Léa Charnier, stagiaire, et moi-même, testé les capacités vidéo de ce boîtier. Panavision a fourni les accessoires nécessaires aux essais.

L’ergonomie du Fujifilm X-T3 est appréciable, les principaux réglages sont accessibles directement par des molettes comme sur les boîtiers argentiques. Les menus sont intuitifs et lorsque nous quittons une page du menu, nous revenons à la même page quand nous réactivons celui-ci, ce qui s’avère pratique. Beaucoup de commandes sont paramétrables pour accéder aux différentes fonctions par un simple bouton (par exemple, peaking, zébra). L’écran tactile nous a permis d’accéder par un glissement du doigt à l’histogramme, au niveau d’horizon et par un simple tapotement sur l’écran, nous pouvions zoomer dans l’image pour vérifier le point.
La possibilité d’enregistrer en F-Log/4 K /10 bits 4:2:0 sur carte SD ou en 10 bits 4:2:2 sur la sortie HDMI assure une belle dynamique et un bon échantillonnage de l’image en Codec H265. Le débit binaire monte jusqu’à 400 Mbs.Les vitesses d’enregistrement permettent de tourner jusqu’à 60p en 4K et jusqu’à 120p en Full HD. Le capteur au format APS-C à une sensibilité de 640 à 12 800 ISO en mode vidéo.

Lors des essais, la montée de bruit était perceptible à partir de 1 600 ISO sans avoir activé le réducteur de bruit du boîtier. Ce choix serait plus probablement effectué en postproduction.
Les ralentis jusqu’à 120p en Full HD, testés sur un sujet de chute d’eau, sont très fluides et sans défaut. En 25p au 1/50, nous n’avons pas remarqué d’effet de "Rolling shutter".
Les deux zooms Fujinon (en monture X), d’un poids léger, ont une bonne définition. Les zooms, fabriqués pour le tournage, sont équipés de bagues crantées s’adaptant à une motorisation. La course angulaire du point se fait sur 200°. Nous n’avons pas remarqué de perte de point pendant les mouvements de zoom. Le calage de l’optique se fait par simple rotation d’une bague à l’arrière de l’optique.
Nous avons regretté l’impossibilité de pouvoir afficher dans la visée un format différent du 16/9, nous espérons qu’une mise à jour du "firmware" offrira prochainement la possibilité d’afficher d’autres formats (1,85:1 ; 2:1 ; Scope)

Les images étalonnées par Dan Cohen chez Grade, nous ont permis d’apprécier la définition et le rendu colorimétrique sur les décors et sur les carnations. La qualité est comparable à des images enregistrées par des caméras "classiques". Le Fujifilm X-T3 peut donc trouver sa place sur nos plateaux comme caméra légère de complément ou pour des tournages avec du matériel léger. Une présentation de nos essais est prévue à Cannes sur le stand de la CST. Nous mettrons prochainement en ligne ces essais sur le site de l’AFC.