Francine Jean-Baptiste

Industries techniques

Résultats de la recherche

Articles (30)

Le "British Cinematographer" s’entretient avec Jean-Marc Selva, AFC, à propos de "Lakadbaggha", de Victor Mukherjee

Du côté d’Internet

Au cours de ses trente années de carrière, le directeur de la photographie français Jean-Marc Selva, AFC, a saisi les opportunités toujours croissantes de travailler sur des longs métrages internationaux. Plongez dans son travail sur le film d’action en hindi Lakadbaggha alors qu’il partage le plaisir et les sensations fortes de se lancer dans le monde du cinéma indien.

Zeiss s’entretient avec Jean-Marc Selva, AFC, au 31e Camerimage

Optiques

À l’occasion de sa venue à Camerimage 2023, Jean-Marc Selva, AFC, s’est entretenu avec Zeiss de son métier de directeur de la photographie, et de la manière dont il aborde son travail sur des films étrangers, notamment indiens, se considérant autant passeur culturel que traducteur en images.

Victor Seguin, AFC, revient sur les choix techniques et artistiques pour"Niki", de Céline Sallette
Par Jean-François Hensgens, AFC, SBC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Niki, biopic sur Niki de Saint Phalle, présenté dans la sélection Un Certain Regard, est la première réalisation de la comédienne Céline Sallette. Dans cet entretien croisé, le chef opérateur du film, Victor Seguin, AFC, répond aux questions de son confrère Jean-François Hensgens, AFC, SBC.

Irina Lubtchansky, AFC, parle de sa collaboration avec Arnaud et Jean-Marie Larrieu sur "Le Roman de Jim"
Par Brigitte Barbier pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Adapté du dernier roman éponyme de l’écrivain Pierric Bailly, Le Roman de Jim (paru chez POL en 2021), interroge la paternité en dehors des liens du sang. Le tournage s’est passé entièrement dans le Haut-Jura, dans les décors décrits dans le livre. Ce sont les frères Larrieu, Arnaud et Jean-Marie – le tandem de réalisateurs qui tournent tous leurs films à la montagne, Peindre ou faire l’amour, Tralala…– qui s’emparent de ce mélodrame. Ils font appel à la directrice de la photographie Irina Lubtchansky, AFC, pour signer l’image de cette saga qui s’étale sur 25 ans. Elle nous propose un retour sur cette première collaboration avec deux réalisateurs qui donnent le ton au cinéma d’auteur français. Avec Le Roman de Jim, les frères Larrieu sont de retour au Festival de Cannes 2024, en sélection officielle Cannes Première. (BB)

Jean-François Hensgens, AFC, SBC, nous parle de sa collaboration avec Daniel Auteuil sur "Le Fil"
Par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Avec Le Fil, Daniel Auteuil se livre à un exercice devenu un classique de la narration cinématographique, le film de procès. Un genre de film déja présent à Cannes l’année passée avec Anatomie d’une chute (qui décrocha la Palme d’or) et Le Procès Goldman, à la Quinzaine des Cinéastes. Ici, Daniel Auteuil et Jean François Hensgens, AFC, SBC, optent pour une narration alternée entre le présent de l’intrigue et les témoignages à la barre tentant de reconstituer le meurtre d’une mère par son époux. Avec des références qui sont à aller chercher du côté de Sydney Lumet, avec notamment Le Verdict et Paul Newman dont Daniel Auteuil s’est inspiré pour son interprétation. Un film sur les certitudes et le doute présenté Hors compétition dans le Grand Théâtre Lumière. (FR)

Irina Lubtchanksy, AFC, talks about her collaboration with Arnaud and Jean-Marie Larrieu on "Le Roman de Jim"
By Brigitte Barbier for the AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Adapted from the latest novel by writer Pierric Bailly, Le Roman de Jim (published by POL in 2021) explores fatherhood outside of blood ties. The film was shot entirely in the Haut Jura, in the settings described in the book. The Larrieu brothers, Arnaud and Jean-Marie, - the directing duo who shoot all their films in the mountains, such as Peindre ou faire l’amour and Tralala – directed this melodrama. They called on cinematographer Irina Lubtchansky, AFC, to craft the visuals of this saga spanning 25 years. She reflects on this first collaboration with two directors who set the tone for French auteur cinema. With Le Roman de Jim, the Larrieu brothers return to the Cannes Film Festival in 2024, in the Cannes Première official selection. (BB)

L’éditorial de février 2024
Par Jean-Marie Dreujou, coprésident, avec Claire Mathon, de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lors de ma première participation au Micro Salon AFC, j’étais chargé avec Etienne Fauduet de la bonne marche du grand monte-charge de La Fémis, monte-charge qui rappellera certainement des souvenirs à nos associés ! Celui-ci était très capricieux et nécessitait un protocole strict qui, s’il n’était pas respecté, était fatal à son fonctionnement et engendrait immédiatement un immense embouteillage pour l’installation du salon. Il fallait de la rigueur pour le charger et je me souviens en particulier, des manœuvres subtiles pour faire rentrer la Louma dans ce monte-charge sous les ordres de notre regretté Jean-Marie Lavalou.

Articles (5)

Frère Jean-Noël, celui qui se souvient de ses vies cannoises...
par JN Ferragut

festival de Cannes 2010

Le prix Vulcain de l’Artiste-Technicien, décerné par la CST, récompense un " artiste technicien " dont le travail est remarquable, dans un des films de la sélection officielle.
Cette année, le jury du prix Vulcain, présidé par Francine Lévy, directrice de l’ENS Louis-Lumière, était composé de Thierry Beaumel (directeur de la fabrication au Laboratoire Eclair), Jean-Noël Ferragut (directeur de la photographie, AFC), Alain Remond (General Manager, XpanD France), Eric Vaucher (Chef opérateur du son) et Maguy Fournereau (promotion 2009 - ENS Louis-Lumière).

Leslie Shatz, Prix Vulcain de l’Artiste Technicien 2010

festival de Cannes 2010

Présidé par Francine Lévy et composé de Thierry Beaumel, Jean-Noël Ferragut, AFC, Maguy Fournereau, Alain Rémond et Eric Vaucher, le jury de la CST a attribué le Prix Vulcain de l’Artiste Technicien à Leslie Shatz pour son travail sur la bande sonore du film Biutiful d’Alejandro González Iñárritu.
Le jury a également attribué une mention à Rodrigo Prieto, AMC, ASC, pour son travail sur les images de ce même film Biutiful, soulignant ainsi l’harmonieuse adéquation entre les images et les sons de cette œuvre cinématographique.

Nocturne urbain - Relations entre urbanisme, lumière et prise de vues cinématographique
par Jean-Noël Ferragut

Livres et revues

Mémoire de fin d’études à l’ENS Louis-Lumière de Rémi Mestre, sous la direction de Francine Lévy.
Ce mémoire d’une soixantaine de pages se propose d’étudier l’environnement urbain nocturne et son univers, ce « lieu de partage entre ombre et lumière, entre crainte et fascination » dans le cadre duquel « un cinéaste peut convoquer toutes sortes d’émotions et donc faire intervenir nombre de situations dramatiques ».