Imogène McCarthery

Imogène McCarthery est le premier film d’Alexandre Charlot et Franck Magnier, scénaristes, entre autres, des Guignols de l’info de 1994 à 2000, de Bienvenue chez les Ch’tis et d’Astérix aux Jeux Olympiques.

Après avoir présenté l’adaptation de Ne vous fâchez pas Imogène de Charles Exbrayat, UGC leur a proposé la réalisation. Ce qu’ils ont accepté. Ils ont pu ainsi exprimer clairement ce qu’est, de leur point de vue, la comédie, l’humour.
Le parti-pris était de tourner un film dont l’action se déroule en Angleterre dans les années 1960, mais en langue française, sans que les comédiens prennent un quelconque accent anglais.

Je leur ai proposé de tourner en Scope anamorphique, format qui me semblait correspondre à l’univers qu’ils souhaitaient. Nous avons choisi deux caméras Panaflex Light de chez Panavision-Alga-Techno, avec la série G ; série que je n’avais jamais utilisée et que j’ai trouvée performante. Les optiques ont a peu près le même poids et encombrement que les Master Prime et offrent une légèreté d’utilisation pratiquement identique.

Lambert Wilson et Catherine Frot
Sur le tournage d’Imogène McCarthery, photographié par Denis Rouden
© UGC


Nous avons tout tourné en Ecosse, des extérieurs splendides !
Les scènes sensées se passer à Londres ont été tournées à Edimbourg.
La partie en studio a été faite chez Transpasets à Saint-Ouen.
L’Ecosse est un endroit magique et réellement cinématographique.
Le film correspond aux attentes des réalisateurs qui pour leur premier film ont, je trouve, bien maîtrisé leur sujet. Alexandre Charlot et Franck Magnier ont intégré rapidement les contraintes et le rythme de tournage, bien enlevé cette comédie, avec une bonne direction artistique.

Le travail de la décoratrice Ambre Fernandez Sansonetti (avec laquelle j’avais collaboré sur les films d’Olivier Marchal), ainsi que celui du chef costumier Olivier Bériot, m’ont été précieux.
Ma fidèle équipe m’a suivi dans cette aventure : Marie-Laure Prost, 1re assistante, Olivier Mandrin, chef électro, Bruno Durand, chef machino.

Machinerie : TSF, nous avions en permanence une grue MT400 avec une tête Mosys.
Postproduction numérique chez Duboi, superviseur des effets spéciaux Thomas Duval, laboratoire LTC, étalonnage numérique Natacha Louis.
Copies tirées d’après 2 inters issus directement du shoot, permettant de garder l’intégrité de l’étalonnage numérique.

Catherine Frot

Équipe

1re assistante opératrice : Marie-Laure Prost
Chef électricien : Olivier Mandrin
Chef machiniste : Bruno Durand

Technique

Pellicules négatives : Kodak, 5217 5219 et 5260
Pellicule positive : Agfa
Matériel caméra : Panavision-Alga-Techno, 2 Panaflex Light
Optiques : série G anamorphiques
Matériel électrique : Transpalux
Matériel machinerie : TSF Grip, grue MT400, tête Mosys
Laboratoire : LTC
Postproduction numérique : Duboi
Etalonnage numérique : Natacha Louis