L’actualité de février d’ACS France

par ACS France La Lettre AFC n°294

[English] [français]

Dans l’actualité d’ACS France, trois sorties en salles de longs métrages dont deux films AFC et la présentation de nos dernières innovations, l’Agito et le Multi Caméra Array installé dans notre Shotover K1, au Micro Salon 2019.

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de la visionner, vous pourrez trouver en cliquant ici notre démo film 2019, présentée lors des César & Techniques.

Micro Salon 2019 :
Toute l’équipe d’ACS France est impatiente de vous accueillir sur son stand au Parc Floral de Paris lors du Micro Salon 2019, les 8 et 9 février. Nous y présenterons nos dernières innovations, l’Agito et le Multi Caméra Array installé dans notre Shotover K1.

Sorties de février


All Inclusive, réalisé par Fabien Onteniente et photographié par Pierric Gantelmi d’Ille, AFC, sort en salle le 13 février 2019. Nous remercions l’équipe du film de nous avoir fait confiance sur ce beau projet. Nous avons réalisé des prestations drone et hélicoptère en Guadeloupe.
A l’aide du drone DJI Inspire 2 et de sa caméra Zenmuse X7, nous avons filmé une course poursuite où deux comédiens se suivent sur une distance d’environ 300 m entre de tous petits bâtiments. Le plan tourné en "top shot" a dû être exécuté en équipe, le pilote devant suivre parfaitement les comédiens tout en surveillant son drone alors que le cadreur lui transmettait les informations de directions par liaison radio.


C’est avec un drone gros porteur Alta 8 équipé d’une Alexa Mini et d’une optique de 17 mm que les autres prestations drone ont été réalisées : tout d’abord une vue aérienne d’un bus qui quitte la ville, avec une approche démarrant au-dessus de la mer pour finalement dévoiler le bus après un virage, puis un plan de l’aéroport de Pointe-à-Pitre, réalisé avec succès malgré la météo difficile et un vent très important au moment du tournage.


Le Chant du loup, réalisé par Antonin Baudry et photographié par Pierre Cottereau, sort en salle le 20 février 2019. Merci à toute l’équipe du film de nous avoir fait confiance sur ce merveilleux projet. Nous avons réalisé des prestations hélicoptère et Russian Arm lors de ce tournage.
Pour la prestation hélicoptère, nous avons installé notre Shotover K1 équipé d’une Alexa XT (avec des cartes de 1 Tb) et d’une optique 28-340 mm. Il s’agissait de filmer la sortie des eaux d’un sous-marin au sud de Toulon. Toute la difficulté du plan consistait dans le fait que le sous-marin devait plonger à une profondeur importante avant sa sortie, laissant donc l’équipe "aveugle" vis-à-vis de l’endroit où il allait finalement émerger, l’hélicoptère se tenant à une distance importante du niveau de la mer. Il nous a fallu une seconde prise afin d’obtenir le plan désiré.



Pour notre seconde prestation sur ce projet nous avons utilisé un Russian Arm équipé d’une Alexa Mini avec une optique grand angle. Ce dernier était placé sur un bateau semi-rigide. La grande flexibilité du Russian Arm ainsi que les performances de stabilisation de la Flight Head nous on permis de produire des plans extrêmement dynamiques au niveau de la mer.


Jusqu’ici tout va bien, réalisé par Mohamed Hamidi et photographié par Laurent Dailland, AFC, sort en salle le 27 février 2019. Nous remercions toute l’équipe du film pour sa confiance. Nous avons réalisé une prestation drone place de l’Opéra, à Paris.
Le choix du drone s’est porté sur un DJI Inspire 2 équipé de la Zenmuse X7 car il pouvait être utilisé malgré le périmètre de sécurité réduit devant l’Opéra Garnier et ne nécessitait pas de bloquer la circulation. Le plan était un travelling circulaire sur les acteurs dansant sur les marches de l’Opéra pour finir par une élévation verticale le long du fronton jusqu’à 80 m de hauteur pour découvrir l’avenue de l’Opéra et les toits de Paris au lever du soleil. Tourné fin février 2018, entre 6h30 et 8h30 le matin, il a été nécessaire de demander une dérogation pour vol de nuit dans Paris. Cependant la grande difficulté de cette prestation a été le froid. En effet afin de pouvoir enchaîner les vols sans rupture il a fallu maintenir les batteries du drone à une température supérieure à 15 °C quand la température extérieure avoisinait 0 °C. Il en résulte un plan de fin de film magnifique avec la lumière du lever de soleil sur Paris.


Prises de vues gyrostabilisées en mer
Un tournage en bateau s’avère souvent être une affaire complexe. L’état de la mer vient s’ajouter à la météo, la logistique est rendue plus difficile... Et qu’en est-il des images ? La houle, l’instabilité du bateau, les projections d’eau... Les obstacles sont nombreux.
L’expérience d’ACS France dans le domaine de la stabilisation de caméras nous permet de surmonter ces obstacles.

Le principe de fonctionnement des têtes gyrostabilisées, conçues pour les hélicoptères, est tel qu’il s’adapte parfaitement à la prise de vues sur l’eau : tous les mouvements de rotation du support se trouvent compensés par la stabilisation. Cela permet d’obtenir des images stables et des mouvements fluides en filmant un sujet depuis une embarcation.
Notre Russian Arm se monte lui aussi sur bateau, et vous permet de choisir la position et la hauteur de la caméra sans vous soucier de la houle.

En cas de mer hachée, les bateaux sont souvent sujets aux chocs de l’eau contre la coque. Ces chocs peuvent être visibles à l’image, mais surtout dangereux pour le matériel. Nous utilisons dans ce cas des systèmes de suspension ou amortisseurs pour contrer ces deux problèmes à la fois. Une multitude d’autres accessoires et options tel que "rain spinner" ou ventilateurs antibuée nous permettent au final d’affronter les éléments sereinement et produire les images que vous aviez imaginées.

ACS France
240 rue Hélène Boucher
78530 Buc
+33 1 39 56 79 80
acs chez aerial-france.fr

Images stock Paris et région parisienne
Catalogue 2018

Pour nous suivre :
Facebook
Twitter
Vimeo
Instagram