L’édition 2018 du tableau comparatif des caméras est disponible

Et tout ce que vous avez voulu savoir sur sa genèse sans oser le demander

La Lettre AFC n°288

Créé par Tom Fletcher, membre associé de l’ASC, et Gary Adcock, le tableau comparatif des caméras ("Camera Comparison Chart") voit sa dernière édition publiée en exclusivité par l’American Society of Cinematographers (ASC).


Ce tableau comparatif des caméras est le dernier d’une série annuelle publiée par Tom Fletcher depuis 2007, et le fruit de sa collaboration avec Gary Adcock, en tant que conseiller technique, et plusieurs directeurs de la photographie (dont Robert Primes, David Stump, Bill Bennett et le président de l’ASC, Kees van Oostrum), ainsi que d’étalonneurs, de loueurs et et fabricants de caméras.
En 2017, Gary Adcock en a pris les rênes en tant que coordinateur et producteur, tandis que Tom Fletcher intervient pour un fabricant non affilié à l’ASC [Fujifilm-Fujinon (NdT)].

Le tableau comparatif a été conçu à l’origine pour permettre aux directeurs de la photographie d’informer leurs collaborateurs, en mettant en évidence les caractéristiques des caméras, et répondre au mieux aux besoins des productions, avec des tarifs indicatifs de location à la journée.

Tout a commencé par une demande du directeur de la photographie Peter Klein, qui a sollicité de Tom Fletcher un document expliquant les différences entre le capteur 1/3" qu’une agence voulait utiliser et les options HD qui s’offraient à elle, se souvient Tom Fletcher. « Cela a marché et le producteur a suivi la recommandation du directeur de la photographie ».

La popularité du tableau comparatif des caméras est apparue après que Tom Fletcher l’ait partagé avec les maisons de location qui avaient communiqué leurs données, et a connu une croissance exponentielle à mesure que les systèmes de caméras professionnels passaient à la capture numérique. Au début, le tableau mettait l’accent sur les caméras les plus courantes disponibles à la location, pour aider les producteurs à répondre aux besoins de leur projets, et sur les différences entre caméras à l’aube de l’avènement de la HD.

Thomas Fletcher

« Donner la taille des capteurs était l’élément clé », explique Tom Fletcher. Le tableau comparatif des caméras est toujours créé dans cette optique, afin qu’un DoP puisse en parler facilement avec son producteur.

Gary Adcock note qu’il a « vu le comparatif des caméras dans des maisons de locations dans le monde entier » et qu’il n’y a rien d’aussi plaisant que d’entrer dans une maison de location ou une école de cinéma à Dubaï, Bogota, Le Caire, Amsterdam, Londres, Mumbai, Paris, Shanghai, Madrid, Munich, Berlin, Taïwan ou Rome, et de le voir affiché pour que tout le monde puisse l’utiliser.

En 2014, le tableau est passé de la pure information utile aux clients des maisons de location à quelque chose qui reflète davantage l’évolution des médias et de l’industrie, en s’ouvrant aux besoins d’acquéreurs potentiels de ces systèmes, quand les fabricants ont commencé à proposer des appareils de prise de vues abordables.

« Cela représente des mois de travail », explique Gary Adcock, « Et ce n’est jamais vraiment terminé. Il y a beaucoup trop de caméras et d’informations pour rendre compte de tout ce qui existe, et nous faisons une sélection drastique du fait de notre restriction à deux pages A4. Nous recevons toujours des plaintes : "Pourquoi avez-vous omis tel modèle dans le tableau ?" Il n’y a qu’une quinzaine d’entrées sur les deux pages. Les caméras doivent être sur le marché et livrables, à la publication. Le simple fait qu’un fabricant veuille être présent sur le tableau ne signifie pas qu’il le sera. Chaque année, nous avons eu un certain nombre de sociétés qui sont contrariées d’être absentes. Et si les dernières éditions sont dominées par RED et Arri, nous avons dans le passé inclus les Phantoms, des DSLR, et de nombreuses caméras grand public.

« Un autre problème consiste à compiler toutes les données. Les fabricants donnent diverses informations, mais parfois, les caractéristiques changent, et des données comme la consommation d’énergie varient considérablement en fonction des conditions de test et des accessoires utilisés. Par ailleurs, les prix que nous donnons sont valables uniquement pour les corps nus, quand il est possible de les avoir. Nous n’avons jamais inclus le prix des modifications ni des accessoires nécessaires pour des unités opérationnelles complètes, il y a trop de variables à considérer pour inclure ce genre d’information. Nous passons beaucoup de temps à parler aux gens qui travaillent quotidiennement avec ces caméras pour établir ces données. Nous demandons aussi ouvertement l’aide de diverses personnes de l’industrie. »

L’intention de Tom Fletcher et de Gary Adcock est que le tableau comparatif des caméras soit utilisé comme guide pour les formats, les supports d’enregistrement, l’échantillonnage et la consommation d’énergie. « Cela permet à l’utilisateur de se faire une idée précise des bases de ses moyens de production », explique Gary Adcock. « Nous ne tenons pas compte des options de prise de vues, bien que les montures PL dominent. Nous nous efforçons de donner aux producteurs, aux directeurs de la photo, et même aux étudiants, une compréhension globale des outils et des technologies disponibles. Nous rassemblons simplement toutes ces informations et leur suggérons fortement de les tester eux-mêmes. »

Gary Adcock

Gary Adcock ajoute que l’élaboration du tableau comparatif des caméras nécessite une « quantité incroyable de travail que nous assurons totalement gratuitement. Ni Tom ni moi ne recevons de fonds ou de soutien pour notre travail, que nous faisons par amour. J’ai rencontré beaucoup de directeurs de la photographie, au cours des années passées, qui m’ont dit : « Je dois vous dire que j’aime vos tableaux. N’arrêtez jamais de les faire ! » Aux ASC Awards et à Camerimage, ma femme trouve plus facile de se présenter aux chefs opérateurs comme « l’épouse du gars qui fait le tableau comparatif des caméras ».

Tom Fletcher et Gary Adcock tiennent à remercier tous ceux qui les ont aidés à collecter ces données, et, citons, en particulier, les directeurs de la photographie Geoff Boyle [2], Phil Holland, Jim Mathers, David Stump, ASC, Marcelo Trotta, ABC, et Bruno Vieira ; Arri, Canon, Kodak, Panasonic, RED et Sony.

  • Voir et télécharger la version 2018 de la "Camera Comparison Chart" (PDF) :

(Traduit de l’américain par Laurent Andrieux pour l’AFC)