Ousmane Sembene

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (6)

Ousmane Sembene
par Dominique Gentil

In memoriam

Le réalisateur sénégalais Ousmane Sembene est mort à l’âge de 84 ans le 9 juin 2007 à Yoff, près de Dakar.
Jamais je n’ai imaginé parler de Sembene au passé, Sembene est un monument, un roc qui ne pouvait disparaître.

Ousmane Sembene est l’inventeur du cinéma en Afrique, ou plus justement du cinéma africain, (Borom Sarret, 1966). Ancien docker formé a l’école du parti communiste dans les années 1950, militant à la CGT, il écrit Docker noir et Les Bouts de bois de Dieu, manifeste quasiment politique sur la lutte des cheminots de la ville de Tiess (Sénégal) à la fin de la colonisation.

57e Festival de Cannes

Chiffres et statistiques

21 films présentés en compétition officielle, hors compétition, à Un Certain Regard, à la Quinzaine des réalisateurs et à la Semaine Internationale de la Critique ont été soutenus par le CNC :
aussi :
Aides au développement pour les films du Sud
Or (Mon trésor) de Keren Yedaya, Whisky de Juan Pablo Rebella, Pablo Stoll
(Source CNC)

Avance sur recettes (avant et après réalisation)
Clean d’Olivier Assayas, Exils de Tony Gatlif, Dixième Chambre : instants d’audience de Raymond Depardon, Mondovino de Jonathan Nossiter, Salvador Allende de Patricio Guzman, A tout de suite de Benoît Jacquot, Nelly de Laure Duthilleul, Dans les champs de bataille de Danielle Arbid, Mur de Simone Bitton, L’Après-midi de Monsieur Andesmas de Michelle Porte, Brodeuses d’Eléonore Faucher.

Aide aux films en langue étrangère
Alexandrie - New York de Youssef Chahine
La Femme est l’avenir de l’homme de Hong Sang-Soo

Fonds Sud
Tropical Malady de Apichatpong Weerasethakul, Mooladé d’Ousmane Sembène, Terre et cendres de Atiq Rahimi, La Porte du soleil de Yousry Nasrallah, Cronicas de Sebastian Cordero, Schizo de Gulshad Omarova

Un Certain Regard
Cannes 2004

Un Certain Regard

Moolaade d’Ousmane Sembene photographié par Dominique Gentil. « La force de ce film est son sujet. Quatre fillettes d’un village s’enfuient et demandent la protection, le " Moolade ", à une femme pour échapper à la cérémonie d’excision qui leur était destinée.
Tout le film est palabre à propos de ce rite dont chaque groupe, les femmes, les hommes, les imams, cherchent à justifier l’obligation.

A tout de suite de Benoît Jacquot photographié par Caroline Champetier

Terre et cendres d’Atiq Rahimi, photographié par Eric Guichard.

Films (3)