Pattaya

Pattaya est le deuxième film de Franck Gastambide. Quand j’ai visionné sa première comédie, Les Kaïra, j’ai trouvé qu’il portait un regard personnel et sincère sur la banlieue. J’ai eu ce même sentiment à la lecture du scénario de Pattaya.
Franck Gastambide et Renaud Chassaing, caméra en mains, sur le tounage de "Pattaya"
Photo John Waxx


Il s’est inspiré à nouveau de l’univers urbain des cités qu’il connaît bien, même si l’histoire se déroule principalement en Thaïlande dans la station balnéaire de Pattaya, devenue l’une des destinations privilégiées des jeunes de banlieue. Franck est parti de ce constat pour construire une comédie totalement décalée, soutenue par un univers très fort. Assez proche, je trouve, de l’humour trash du réalisateur John Waters. La forme de ce film devait donc être à la mesure de ce scénario peu conventionnel.
Franck m’a fait très vite part de son désir d’obtenir des images colorées, proches des cartoons et de l’univers hip-hop. Ce sont des références de films qui ont été le point de départ de notre travail sur la lumière. Peu de comédies mais plutôt des films comme Spring Breakers, Snatch, Very bad trip, et le très culte KickBoxer. L’utilisation de la couleur chez le photographe Alex Webb m’a aussi influencé.

Concernant le découpage, on a souvent repris le principe des plans séquences que Franck utilisait sur sa série Kaïra Shopping : les comédiens devant une caméra fixe en contre-plongée, montée d’une très courte focale. Mon échelle de valeur de cadre a totalement changé sur ce film : le 12 mm est devenu une focale moyenne, le 8 mm une courte focale et le 32 mm notre longue focale.
J’ai placé, devant ma série d’optiques Leica Summilux, des filtres Glimmer pour adoucir la définition piquée du capteur de la Red avec laquelle nous avons principalement tourné.

Puis de nombreux autres supports (Gopro, 5D, Sony Apha 7 et Panasonic GH4) sont venus s’ajouter pour filmer les séquences de poursuites. J’ai utilisé un DJI Ronin stabilisateur qui m’a permis de suivre ou de précéder les comédiens et qui m’a laissé une grande liberté de mouvement en particulier dans les scènes de combats. Sur la partie en Thaïlande, nous avons utilisé avec Greg Fromentin une belle gamme de gélatines, néons et LED colorées.

Ce fut le dernier film dont s’est occupé Digimage en postproduction, je remercie chaleureusement toute l’équipe et en particulier Aline Conan qui a étalonné ce film.

Merci aussi à toute mon équipe française et thaïlandaise !

Dans le portfolio ci-dessous, une série de photogrammes issus de Pattaya.

Portfolio

Équipe

Chef électricien : Greg Fromentin
Chef machiniste : Thierry Canu
1er assistant opérateur : Guillaume Dreujou
2e caméra : Pete Pithai Smithsuth
Étalonnage : Aline Conan

Technique

Matériel caméra : TSF Caméra (caméras Red Dragon, Go Pro, 5D, Sony Apha 7 et Panasonic GH4, optiques Leica Summilux, zoom Angénieux Optimo 24-290 mm, Zeiss 8 mm et 12 mm)
Matériel lumière : TSF Lumière, VS service
Matériel machinerie : TSF Grip, VS service
VFX : Artful, Mika Tanguy
Laboratoire : Digimage