Présentation de la directrice de la photographie Élodie Tahtane, nouvelle venue à l’AFC

La directrice de la photographie Élodie Tahtane vient de rejoindre l’AFC en tant que membre. Son parrain et sa marraine AFC, Axel Cosnefroy et Pascale Marin, présentent ici cette nouvelle venue tel qu’ils l’ont soutenue devant le CA de l’association au moment de proposer sa candidature à ses membres.

Élodie Tahtane, une cheffe opératrice talentueuse aux immenses qualités humaines, par Axel Cosnefroy, AFC
Je connais Élodie depuis presque 15 ans. Elle a été mon assistante sur quelques projets ainsi que l’assistante de Martial Schmeltz et Laurent Tangy.
Par la suite, lorsque Élodie est devenue directrice de la photo, elle est entrée chez Api Corp chez qui j’ai aussi passé une dizaine d’années.
J’ai donc toujours suivi sa carrière.
Elle a fait sa place en tant que directrice de la photo et est elle maintenant très reconnue, notamment grâce aux films Gucci, Chanel, Dior… et aux clip de Travis Scoot & Kanye West, et Lomepal, parmi bien sûr tant d’autres…
Elle a su se faire une place parmi les meilleurs de sa génération.
Et c’est suite à une publicité Cartier très réussie et réalisée par Cédric Klapish, qu’il lui a proposé d’éclairer son long métrage Deux moi.
Elle vient juste d’entamer la préparation d’un long métrage réalisé par Koya Kamura (franco-japonais) et produit par mon ami producteur coréen Yoon Seok Nam (Keystone Films ). Le tournage de ce film aura lieu à Socho en Corée, en février-mars.
Élodie avait souhaité prendre du temps entre ces deux films pour des raisons artistiques et personnelles car elle gère aussi sa vie de maman.
En plus d’être une cheffe opératrice talentueuse, Élodie a d’immenses qualités humaines que vous découvrirez bientôt.
C’est pour toutes ces raisons que je suis fier de la parrainer.

Élodie Tahtane parmi nous, par Pascale Marin, AFC
Un débat nous animait récemment à l’AFC : notre association doit-elle être un reflet de la réalité de nos professions ou doit-elle montrer un chemin d’évolution vers plus de parité et de diversité dans notre métier ? Sans hésiter je penche pour la 2e option. Ce n’est donc pas un hasard de calendrier d’avoir proposé conjointement l’admission comme membres actifs de l’AFC de Kaname Onoyama et Élodie Tahtane. Un homme d’origine japonaise, une femme d’origine algérienne, mais avant tout, un directeur et une directrice de la photographie de talent.

Élodie, après quelques années d’assistanat caméra, a entamé une carrière très remarquée en clip : "Cœur" de Clara Luciani, "Auburn" de Lompal, "Words Hurt" de Naive New Beaters… et en publicité Gucci, Chanel, Vogue x Dior, Harper’s Bazaar…
C’est sur une publicité pour Cartier, "How far would you go for love ?", qu’elle a collaboré pour la première fois avec Cédric Klapisch. Il lui a ensuite demandé de retravailler avec lui sur son long métrage Deux moi – comment deux jeunes urbains solitaires, Ana Girardot et François Civil, parviennent au bout du compte à se rencontrer – la photographie de ce film est d’une grande élégance, un quotidien parisien à la beauté subtile et des visages magnifiés.
Si Élodie n’a pas enchaîné les projets longs depuis, c’est parce qu’elle souhaite aussi être présente pour ses enfants, un choix fort qu’elle assume parfaitement.
Sur le film Hiver à Sokcho, qu’elle commence à tourner début 2023 en Corée du Sud, 1er long métrage de Koya Kamura, avec Roshdy Zem, elle a tout organisé afin que sa dernière née de 21 mois puisse l’accompagner.
Quelle place pour notre métier dans notre vie, ou pour notre vie dans notre métier ?
Je sais qu’avec Élodie parmi nous les réponses à ces questions dépasseront largement les clichés.